Arnaques téléphoniques : comment un homme condamné continue son escroquerie à grande échelle

Nous nous sommes récemment réjouis d’une décision de justice favorable aux consommateurs à travers la lourde condamnation des sociétés 123 soleil et 123 mediacorp (plus d’un million d’euros au total) pour les nombreuses arnaques téléphoniques dont elles se sont rendues coupables durant de longues années. Mais le gérant des sociétés condamnées continue ses turpitudes par l’intermédiaire d’une autre société, Sogeprom, au vu et au su de tous, sans que les autorités ne réagissent. Récit d’une situation ubuesque dont des dizaines de milliers de personnes sont victimes

Nous avons déjà exposé en détail les gros problèmes qu’ont les autorités françaises à prévenir les arnaques par paiement opérateur et en particulier des appels surtaxés. En résumé, l’état a confié la régulation de ce système à des associations, Svaplus et l’AFMM, qui sont gérées par les opérateurs. Du coup, ces fameuses associations semblent bien peu réactives (et encore moins préventives) par rapport aux arnaques sur lesquelles nos amis opérateurs télécoms touchent de confortables commissions.

Mais l’affaire à laquelle nous sommes confrontés ici a de quoi révolter les consommateurs bien au delà des problèmes que nous avions décrits alors…

Comment monter une arnaque téléphonique ?

123 soleil et 123 mediacorp, sociétés créées respectivement en 2007 et 2010 par le couple Telliez à Castejaloux, avaient une méthode bien rodée pour faire de l’argent facilement. Alors ne bougez pas, on va vous donner la technique : l’expérience montre qu’elle fonctionne parfaitement et que les condamnations ne vous toucheront qu’après vous avoir laissé amasser une petite fortune. Mais ne nous remerciez pas tout de suite…

Première étape : vous réservez des numéros surtaxés. Si vous êtes un opérateur télécom  (c’est à présent assez simple de le devenir), il suffit d’en faire la demande à l’ARCEP puis de négocier avec les « opérateurs de départ » (c’est à dire les opérateurs des gens qui vous appellent) le taux que vous leur reverserez (a priori, l’ARCEP préconise un taux de 25% pour les tarifs pratiqués dans les arnaques). Il vous faudra aussi payer chaque année quelques taxes en fonction des numéros que vous avez réservés : 2 centimes pour un numéro en 08… 40 000 euros pour un numéro court.

Si vous n’êtes pas un opérateur, il faudra payer un intermédiaire qui ne vous laissera qu’environ 45% de ce qui est facturé aux appelants. Moins rémunérateur, mais néanmoins plus simple et avec la possibilité de trouver des intermédiaires qui fermeront plus ou moins les yeux sur qui vous êtes et ce que vous faites.

Seconde étape : vous mettez en place un service téléphonique « bidon ». Vous mettez un peu d’argent dans une petite infrastructure téléphonique qui vous permet de recevoir un nombre important d’appels simultanés et de rediriger ces appels sur un automate vocal qui est supposé rendre un service (jeux, conseils, météo, horoscope… voire rien du tout si vous êtes un peu joueur).

Troisième étape : vous lancez une campagne agressive pour faire appeler sur vos numéros surtaxés. Pour ça les moyens ne manquent pas :

Les secrets de la réussite ? Pouvoir mettre un peu d’argent sur la table, connaître les petites combines d’une campagne de « prospection » de  victimes réussie (désolé, on vous ne les donnera pas cette fois), et surtout… n’avoir aucun scrupule.

Quatrième étape : faire peur aux gens qui révèlent l’arnaque en agitant la menace d’un procès en diffamation. Les courriers d’arnaqueurs dénoncés sur ce site que Signal-Arnaques reçoit chaque semaine nous en ont livrés quelques bons exemples.

La mafia de Casteljaloux

Le couple Telliez a utilisé cette technique avec un talent et une réussite insolente pendant plusieurs années. La DGCCRF a ainsi enquêté sur une période allant de 2011 à 2014 et a par exemple relevé des montants escroqués de 629 624 euros net entre mai et octobre 2013 pour l’utilisation d’un seul numéro surtaxé. Mais les revenus des arnaques des Telliez ne s’arrêtent pas là, puisqu’ils cumulent les sociétés et les fraudes. En effet, outre les escroqueries téléphoniques pour lesquelles les 2 sociétés ont été condamnées, Daniel Telliez a également reconnu avoir détourné de l’argent de ses sociétés via des fausses factures pour mener la grande vie, avec par exemple la construction d’une cabane sur pilotis ou l’achat de véhicules de prestige.

Nos confrères de SOS Arnaques ont par ailleurs relevé les sociétés suivantes dans lesquelles Daniel et Brigitte Telliez apparaissent en tant que mandataires :

  • 123 soleil et 123 media corp (les 2 sociétés condamnées)
  • 123 media communication (activités de centre d’appels)
  • Fourniburo (imprimerie de livres)
  • L’oiseau-lire (librairie)
  • Sogeprom

C’est justement cette dernière société qui nous intéresse puisque depuis quelques mois, c’est elle qui récupère les numéros surtaxés auprès de l’ARCEP pour perpétuer ce doux business de l’arnaque téléphonique. Parce que, malgré la condamnation, un peu à la manière du célèbre couple de Levallois-Perret (avec qui les Telliez partagent le fait d’apparaître dans les Panama Papers), l’arnaque continue…

Les Telliez osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît !

En effet, alors que l’instruction était en cours et même après la lourde condamnation de juillet 2016, les Telliez par l’intermédiaire de Sogeprom ont remis ça de plus belle. Aujourd’hui la Sogeprom détient les numéros courts suivants : 3295, 3298, 3415, 3684, 3691, 3694, 3947, 3953, 3956, 3967 et 3972.

Et comme par hasard, quand on cherche un peu (recherche sur les 5 premiers numéros cités dans 5 sites indépendants de Signal Arnaques), voici ce qu’on trouve :

En parallèle, la Sogeprom a acquis des numéros locaux classiques par bloc de 10000 : en possédant un bloc de numéros par région téléphonique, Sogeprom peut inonder le territoire d’appels avec des numéros d’apparence anodine pour démarcher ses pigeons. Vous devez donc vous montrer méfiants si vous êtes appelé par un numéro à chiffres commençant par :

  • 018668
  • 036771
  • 022105
  • 042265
  • 053642

Pour nous détendre avant de passer à la suite, écoutons l’un des messages que l’on a pu entendre en rappelant certains de ces numéros.

Simple et efficace, n’est-ce pas ? Regardons maintenant la déconcertante réaction des autorités qui ont rendu possible cette situation hallucinante.

Les autorités de régulation regardent ailleurs

Dans notre beau pays, nous aimons à clamer haut et fort que nous vivons dans un état de droit. C’est à dire avec des règles et des autorités pour les faire respecter. Dans le cas qui nous intéresse, l’Etat a justement donné à quelques institutions en place une responsabilité dans la prévention des arnaques téléphoniques. Comment ont-ils réagi à ce scandale ?

L’ARCEP ne se sent pas concernée

L’ARCEP est l’autorité qui régule les marchés des télécoms et des postes. L’attribution des fameux numéros surtaxés (« SVA » dans le jargon des professionnels de la profession) fait, on l’a vu, partie de leurs missions. Quand les enquêteurs de SOS Arnaques leur demandent leur position sur le sujet, ils répondent tout simplement :

Je suis au regret de vous préciser qu’il n’entre pas dans le cadre des missions de l’ARCEP d’instruire les litiges entre consommateurs et opérateurs de communications électroniques.

Puisque nous sommes un peu têtus, nous nous sommes penchés sur la législation qui dicte les missions de l’ARCEP. On peut notamment lire à l’article L.36-7. du code des postes et des communications électroniques :

L’Autorité de régulation des télécommunications :
« (…)
« 7° Etablit le plan national de numérotation téléphonique, attribue aux opérateurs les
ressources en numérotation nécessaires à leur activité dans les conditions prévues à l’article
L. 44 et veille à leur bonne utilisation ;(…) »

L’ARCEP considérerait donc que des faits condamnés par un tribunal constituent une « bonne utilisation des ressources en numérotation » ? C’est là une vision intéressante de leur mission.

L’AFMM reçoit vos plaintes… et après ?

L’AFMM est l’association qui, entre autres choses, gère la plate-forme du 33700, précisément destiné à mettre un terme aux différents spams téléphoniques et SMS. Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’efficacité du 33700 laisse à désirer tant le nombre de signalements envoyés par les membres de notre communauté pour ce type d’arnaque est important… mais restent sans effet dans le cas de Sogeprom. Et lorsque SOS Arnaques leur demande des explications sur le sujet, l’AFMM ne répond pas. Nous y réitérons donc une demande de position officielle de l’AFMM sur cette question.

SVA Plus, garant de la déontologie les numéros surtaxés. En théorie.

SVA plus est une association gérant les règles déontologiques d’utilisation des services à valeur ajoutée. Or, nous l’avions déjà dit dans un article précédent : laisser une association composée d’opérateurs et d’éditeurs gérer la déontologie d’une activité qui concerne les opérateurs et les éditeurs est une mauvaise idée.
Cette affaire en est une nouvelle preuve : du fait de sa mission, SVA Plus aurait du réagir dans le cas de 123soleil et 123mediacorp et plus encore à présent dans le cas de Sogeprom. Si SVA Plus veut bien nous communiquer une réaction à ce sujet, nous serons ravis de la publier.

L’administration et la justice, trop lentes pour de telles affaires ?

Bien entendu, la DGCCRF et la justice d’Agen ont fait leur travail en investiguant sur les pratiques des sociétés des Telliez et en instruisant l’affaire comme elle le méritait. Malheureusement, on ne peut pas dire que le résultat soit vraiment satisfaisant pour les consommateurs. D’une part, l’immense majorité des victimes n’a pas été indemnisée du fait d’un cadre de procédure pénale mal adaptée à de telles affaires (une multitude de petits montants escroqués). D’autre part, le couple Telliez continue ses méfaits comme si rien ne s’était passé, par l’intermédiaire d’une autre société pas encore condamnée, tout en ayant fait appel de la précédente décision.

Daniel Telliez, ce blogueur méconnu

Puisque faute de mieux, nous ne pouvons que rire de l’absurdité de cette situation, terminons cet article par les facéties de Daniel Telliez. Celui-ci a décidé de créer (ou plus sûrement de faire créer) un blog suite à cette affaire. Pour y défendre son point de vue sur cette affaire ? Non, pour y parler de sa grande passion pour la littérature ! Pourquoi en parler ici alors ? Tout simplement, parce que c’est une tentative aussi grotesque que désespérée de sauver son e-reputation en essayant de faire ressortir ce blog innocent sur les termes qui l’incriminent.

Il suffit de parcourir les termes en gras du blog pour le comprendre : condamnation, procès, avocat, arnaques, escrocs, Casteljaloux, société, 200 000 euros, SMS, Panama…Daniel Telliez ressort astucieusement une collection de fiches de lecture bien choisies pour noyer les termes qui le gênent dans sa petite biographie ! Nous ne pouvons que saluer cette dernière prouesse d’un artiste qui mérite décidément qu’on le ré-entende aussi vite que possible à la barre d’un tribunal.

Arnaques téléphoniques : comment un homme condamné continue son escroquerie à grande échelle
4.6 (92.8%) 25 votes

20 réponses

  1. Marc Perrin dit :

    Cet article est exact et pertinent. Cette affaire est un scandale et illustre le laxisme français. Elle a perduré pendant des années durant lesquel cet aigrefin s’est enrichi et au delà de lui-même l’état (TVA sur les surtaxes et les opérateurs qui prennent 25% au passage, se plaçant de facto dans une situation de complicité. L’ARCEP a été en dessous de tout. Elle se passionne pour les relations entre opérateurs mobiles en « oubliant » de surveiller l’usage qu’on fait des numéros courts qu’elle attribue généreusement. Heureusement la plupart de ceux de Telliez sont fermés. Cet homme s’est enrichi au point d’acheter six magasins à Marmande et Casteljaloux dont deux librairies (« L’essentiel » facile à trouver sur les annuaires et également sur FB). L’ouverture de ces magasins ont fait l’objet d’aide de l’état! Malgré ses forfaits, il a encore l’audace de porter plainte contre ses victimes pour diffamation. Souhaitons que le prochain procès d’appel confirme ou aggrave la sentence. Si vous voulez savoir à quoi il ressemble, suivez ce lien. http://www.sudouest.fr/2016/07/14/1-05-million-d-euro-s-d-amendesqu-est-ce-que-le-ping-call-2434762-3603.php. C’est l’homme en chemisette blanche.

  2. Hellom dit :

    En réalité, Daniel Telliez, notre escroc casteljalousain n’a pas ouvert un mais deux blogs bidons visant une fois de plus à tromper ses contemporains. Il y en a un autre nommé lecturebydanieltelliez chez le même hébergeur.

    Signalés à WordPress, sans réaction, et notés sur WOT.

  3. nico dit :

    Ses deux pseudos blog on au moins l’efficacité de noyer efficacement les résultats de recherche dans google images.
    Il y a quelques semaines, si on cherchait « Daniel Telliez » on tombait sur de belles photos de lui, son avocat et des ses ouvertures de librairies, maintenant, comme par hasard on tombe sur des images des livres de ses blogs associés aux termes – procès ;SMS ; CALL; arnaque,; etc – Belle efficacité, il est bien conseillé ce gros poisson ferré…
    Mais bon on est en France, et les procès n’aboutissent jamais, il arrivera bien a nous faire un petit « vice de procédure » ou tout autre détail qui aboutira a une relaxe.
    Eh oui en France les procéduriers malhonnêtes gagnent trop souvent…
    Ses deux société condamnées sont fermées (donc probablement insolvables) et la nouvelle « SOGEPROM » n’est pas même concernée dans ce procès.
    Daniel…mon petit Daniel n’a pas fini de nous en faire voir, il y en a pour des années.
    C’est son droit de se défendre, mais il ne fait pas prendre les gens pour des cons, et les automates d’appels, et les messages trompeurs ne se programment pas tout seuls, oh il n’était pas au courant mon petit Daniel ?
    Pauvre Daniel, Pauvre Daniel, Pauvre Daniel, Pauvre Daniel, Pauvre Daniel, Pauvre Daniel…

  4. Philippe dit :

    Sogeprom n’est peut-être pas concerné, mais ses numéros courts ont été fermés. Et s’il récidive après la sentence, les deux ans avec sursis pourraient se solidifier. A lui de voir s’il prend le risque. S’il a mis son magot à l’ombre dans les Iles Vierges Britanniques (voir Panam Papers) et a emprunté pour acheter ses magasins (leurs revenus couvrant les échéances), je ne voudrais pas être à la place des banques. Elles vont certainement lui demander des comptes. Sans compter qu’après cela, la fréquentation des magasins ne devrait pas être en hausse. Même s’il gomme un peu son image d’escroc sur le net, il a encore un peu de travail à faire pour se tirer d’affaire, ne serait-ce que pour suivre ses plaintes pour diffamation. Un escroc qui se sent diffamé par des honnêtes gens, il faut le faire. Effectivement, il n’a peur de rien.

  5. Dany dit :

    Daniel Telliez est allé sur un forum d’entraide entre webmasters pour publier ses blogs sous wordpress.Un certain panamarc, coïncidence troublante et amusante, lui a montré la marche à suivre.Contre vents et marées, Sogeprom continue son petit business en se moquant ouvertement des pouvoirs publics, sa société détient toujours une dizaine de numéros qu’il s’emploit à faire fructifier avant que l’appel de sa condamnation soit jugé.

  6. Philippe dit :

    Peux-tu me donner la liste de ses numéros courts encore en service?

  7. Philippe dit :

    Tous les numéros cités ci-dessous ont bien été attribués à SOGEPROM mais sont actuellement fermés. Il suffit de les composer pour le constater. Je ne sais pas s’il y en a d’autres.

    • Non, c’est là l’ensemble des numéros courts de Sogeprom. Tant mieux, si ils sont à présents inactifs : certains étaient bel et bien en service au moment de la rédaction de l’article. Attention aussi : certains escrocs mènent des campagnes avec un numéro sur une durée limitée puis le ferment afin de brouiller les pistes.

  8. Philippe dit :

    Des nouvelles de notre Balcany du Sud-Ouest? Le petit trafic est-il terminé? Il serait temps. En tout cas la Librairie l’Essentile de Marmande semble bien se porter et recevoir des écrivains qui ignorent tout de l’arnaque.

  9. faure dit :

    Je me suis laissé avoir avec l’agence de voyage http://www.gsl.com
    Appel avec mon nom ,prénom,adresse émail enfin le complet puis il me dit de rappeler au 0897121021, durer de la conversation 31 minutes! à 80 centimes la minute la il raccroche, puis il me rappel nous avons été coupé rappeler nous de nouveau attendez je confirme votre voyage ,avion aller avion retour, hôtel tout compris même boissons gratuite ,enfin le total gratuit , (je suis idiot je le sais mon excuse 91 ans ) mais j’ai continuer pour compléter le voyage que j’ai gagné pour 4 personnes à mon choix la j’attends encore 7 minutes puis nouvelle coupure, et la plus rien cette fois je n’ai pas rappelé,.Merci à vous pour que les internautes ne se face pas avoir comme moi.Cordialement à tous Patrick Faure

  10. Brochier dit :

    Scandaleux! Et cela s’inscrit dans le gigantesque gisement de profits sans cause des télécoms au détriment des particuliers. Un autre exemple quotidien: le harcèlement publicitaire au téléphone, notamment pour le photoélectrique et pour les mutuelles. On dirait que la liste Bloctel, qui recense les personnes opposées au démarchage téléphonique, a été conçue pour être inefficace, tant il est difficile de réunir les renseignement sur l’appelant pour déposer une plainte…

  11. Brochier dit :

    Vous n’êtes pas à l’heure de Paris?

  12. adolf hitler dit :

    BANDE D ORDURES !

  13. Patricia dit :

    Je ecri, parce-que j’ai de signal des arnaques. Faites attention a cette numéro: https://www.quinumero.info/numero/0176691465/ Ils vont vous dire, que vous avez gagné un téléphone et bla bla bla, mais ne vous faites pas avoir! Salut!

  1. 5 novembre 2016

    […] et surtout faire supprimer tout ce qui parle d’elles ! Les meilleurs exemples que nous ayons: les escrocs spécialisés dans les arnaques téléphoniques, les entreprises spécialisées à vendre des services publiques gratuits et les spécialistes du […]

  2. 21 novembre 2016

    […] SVA ne font parfois qu’un : nous avions d’ailleurs publié un article sur un escroc qui cumulait ces 2 fonctions pour mieux s’enrichir sur le dos de ses […]

  3. 6 septembre 2017

    […] – Des centaines de milliers d’euros escroqués pendant plusieurs années par un homme avant d&rs… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *