Dialogue avec un escroc Facebook : du rire et des larmes

En pleine préparation d’un article sur les arnaques Facebook, je ne résiste pas au plaisir de vous livrer ma récente petite aventure en ligne avec l’auteur d’une escroquerie sur le plus célèbre des réseaux sociaux. Ma première expérience du genre était un échange avec un brouteur sur Skype ! Dans ce nouveau cas, on rigole encore plus ! Et surtout… cerise sur le gâteau, la fin est heureuse pour les croque-escrocs que nous sommes, je vous encourage à lire la suite…

Contexte

Une utilisatrice Facebook nous contacte pour nous dire que sa fille s’est fait arnaquer par une page Facebook qui vend des smartphones à prix cassés : Phone Land. Je me connecte donc sur la page en question, et je vois en effet tout un tas de smartphones pas chers du fait d’un supposé déstockage. Aucune adresse, pas de site web, le seul moyen pour les contacter est le messenger Facebook. Il est pas loin de minuit, mais je tente ma chance : je m’imagine un petit scénario en 30 secondes pour retirer un maximum d’information et improviserai en fonction des événements…

Une offre bien alléchante !

Jean-Baptiste : Bonjour, je suis intéressé par un iphone 6S (16Go)

Phone Land : Bonsoir oui

JB : Où se trouve votre site pour passer commande ?

PL : Ici

JB : C’est à dire ? Comment cela se passe ?

PL : Le paiement ce fait par ticket PCS, il faut aller en bureau de TABAC et acheter des tickets PCS du montant de votre iPhone. Exemple: iPhone 6S + a 350€ vous acheter une recharge de 250€ et une de 100€. Quand celles-ci sont acheter vous nous les communiquer ici en photo lisible, suivi de votre adresse postal, nom prénom, modèles de votre produit et la couleurs. Nous vous communiquerons le suivi directement après le paiement.

Si jamais j’avais encore un doute sur le fait qu’il s’agissait d’une escroquerie, cette fois c’est sûr ! Aucun professionnel ne vous demandera à quelque moment que ce soit de vous payer par coupon PCS : c’est une méthode qui a pour le destinataire l’avantage de l’anonymat et de l’irréversibilité mais dont les frais sont particulièrement élevés (entre 5 et 7% !) et avec des limitations importantes (plafond, nombre de transactions par jour). Bref les coupons PCS n’ont de sens dans ce genre de transaction que si vous avez à faire à un escroc (un gagne-petit en plus).

Quelques questions innocentes…

JB : Vous êtes une société française ?

PL : Oui

JB : où sont vos conditions générales de vente ?

PL : C’est sur les sites internet

JB : quelle est l’adresse du site internet ?

PL : Nous n’avons pas de site je vous dit que les cgv sont uniquement sur les sites internet

Argument bidon ! Les CGV doivent être disponibles dans toute vente à distance ! Par ailleurs si une société ne vend qu’à travers sa page Facebook, je vous invite à la plus grande prudence.

JB : quel est le numéro RCS de votre société ? vous n’en avez pas ?

PL : PHONE BOUTIQUE VANNES 56000 SIREN 404 970 683 SIRET 40497068300094

JB : merci

Je m’intéresse alors à la société en question en cherchant des éléments pour confondre pour correspondant… et je vais aller de surprise en surprise !

Une société en liquidation « mais pas judiciaire »

JB : votre société est en cours de liquidation ?

PL : Oui pour ça que les prix sont aussi bas

Bien vu de la part de mon interlocuteur, l’argument pourrait se tenir ! Mais, je vais le retourner peu à peu contre lui.

JB : je n’ai jamais acheté à une société en cours de liquidation, ça me fait un peu peur

PL : C’est une liquidation pas une liquidation judiciaire

JB : quelle est la différence ?

PL : Judiciaire c’est la justice qui la ferme pour diverses raisons. Liquidation c’est nous qui fermons

JB : ah d’accord ! mais pourquoi vous la fermez ?

PL : Pour vendre nos produits à prix détaxer

JB : vous allez vous installer hors de France ?

Attention, jusque là, le discours tenait à peu près debout. Là par contre, ça va devenir n’importe quoi…

PL : En Suisse

JB : ah, je croyais qu’il y avait des taxes à payer quand on importait de Suisse moi

PL : Non faut gérer

JB : ils sont hors Union Européenne pourtant

PL : Ils sont français les téléphones

JB : oui, mais si vous vendez de Suisse, il y aura des taxes à l’export, non ?

PL : Pas en liquidation

JB : oui mais une fois que la société française sera liquidée, vous ferez comment ?

PL : Ça rentre dans l’ordre privé là vous croyez pas ?

Ne cherchez pas comprendre ce qu’a raconté Phone Land au-dessus, ça n’a tout simplement aucun sens. Mal embarqué, il raconte n’importe quoi pour m’embrouiller avant de trouver une porte de sortie. Par contre, j’étais persuadé d’avoir un brouteur face à moi, mais son niveau de français me semble bien trop bon que ce soit le cas. Il y a encore probablement des choses intéressantes à apprendre.

JB : oui, c’est juste que j’essaie de comprendre

PL : Pas de soucis mais ont en est pas encore la

JB : parce qu’acheter à distance à une société en liquidation qui n’a pas de CGV avec des coupons PCS… ça me paraît risqué

PL : Pas de soucis

JB : mais vos offres sont très tentantes

PL : ?

J’essaie de redevenir sympa de temps en temps quand même : il ne s’agit pas d’écourter une si sympathique conversation !

L’escroc qui donnait des leçons de gestion…

JB : c’est bien celle-là votre société : http://www.societe.com/societe/phone-boutique-404970683.html ?

PL : Oui

JB : c’est écrit « liquidation judiciaire » sur la page

PL : Nous sommes en liquidation

JB : oui, mais vous m’avez dit que ce n’était pas une liquidation judiciaire et là c’est écrit le contraire

PL : C’est pas une liquidation judiciaire. Vous savez mieux que nous ce que nous faisons de notre entreprise je savais pas

Très fort, le type se plante tout seul dans son mensonge, je lui fais remarquer et il essaie de me dire que je ne comprends rien !

Une personne qui est mise face à ces contradictions se défendra souvent de manière agressive. Nous le constatons tous les jours chez Signal-Arnaques (j’en profite pour faire un petit coucou à tous les escrocs qui essaient de nous faire peur avec leurs courriers de menaces en tout genre : désolé, mais ça ne fait qu’épaissir les dossiers que nous tenons sur vous).

JB : bah, je lis juste ce qui est écrit sur la page moi

PL : Sur la page c’est marquer en liquidation

JB : Date : 24-06-2015, type : Liquidation judiciaire

PL : Ce sont des jugements pas liquidation. Apprenez la base de l’entreprise et vous comprendrez ce que c’est

JB : c’est écrit « liquidation judiciaire » ou non ?

PL : Nous sommes fermer depuis 2014 pas 2015. 2015 ce sont des jugements pas le fait donc apprenez au lieu de dire des bêtises

Il se trouve que, pas de chance pour mon interlocuteur, j’ai plutôt une bonne expérience de ces sujets, même si aucune des entreprises que j’ai dirigées n’a connu de liquidation judiciaire.

JB : alors pourquoi est-ce écrit « liquidation judiciaire » ? Il y a même une parution au BODACC du 10/07/2015 faisant état de cette liquidation judiciaire

Mince alors, il répond plus ! Pas grave, j’ai pu récupérer entre temps tous les éléments que je cherchais.

Epilogue

J’ai signalé la page aux autorités en leur donnant suffisamment de détails pour faciliter leur intervention (comme l’adresse IP de l’escroc que j’ai récupérée au cours de la conversation et qui m’a confirmé qu’il était bien en France et pas du tout à Vannes comme il le suggérait). De son côté, notre maman de Facebook qui nous avait averti de l’arnaque a déposé plainte. Quelques jours plus tard, la page n’existait plus !

Dialogue avec un escroc Facebook : du rire et des larmes
4.5 (90.91%) 11 vote[s]

9 réponses

  1. Olivier GALLAY dit :

    Merci de votre site, qui me fait penser à Hoaxbuster mais surtout à 419Eater, que je fréquente plus souvent que le vôtre, vu que je suis parfaitement bilingue. On y trouve des photos hilarantes d’escrocs auxquels on a demandé de se prêter à des mises en scène supposées prouver qu’ils sont bien les honnêtes gens qu’ils prétendent être, et il y a aussi des récits comme celui que vous nous rapportez .

    O. Gallay
    Une question : comme plusieurs sites, dans différents pays, font un travail de « déminage » si je peux dire, vis-à-vis des activités d’escrocs aussi divers que (parfois) talentueux, existe-t-il une forme de collaboration ? Ce serait diablement utile pour lutter plus efficacement contre ce détournement criminel d’internet. Cette lutte doit être coordonnée pour être efficace, comme Interpol, par exemple.
    Mais peut-être est-ce déjà le cas ? Merci de vos informations.
    Veuillez recevoir mes salutations les meilleures.

    • Bonjour Olivier,
      merci pour votre soutien et vos remarques. Pour répondre à votre question, il n’existe pas de coordination internationale des sites anti-scam à notre connaissance. C’est une excellente idée et probablement une nécessité, mais pour notre part, nous essayons déjà d’avancer de concert avec les autres initiatives francophones en échangeant avec différents confrères : net-litiges pour la gestion des litiges avec des professionnels, SOS arnaques pour les investigations dans des arnaques impliquant des bandes organisées, cyber-sentinelle pour les arnaques Facebook, et d’autres encore à venir !

  2. JEAN Th. dit :

    Article très agréable à lire et merci de vos conseils. Je suis très méfiante de ces achats par Internet et des propositions toujours plus alléchantes. Dernièrement j’ai acheté 2 sous-vêtements dont il était indiqué 1 semaine d’attente et je reçois quelque temps par la suite un courrier me donnant 8 semaines d’attente. J’ai annulé ma commande ; j’ai reçu confirmation par internet et non par écrit. Si je dois renouveler ce genre d’achat, je prendrai la précaution d’appeler pour savoir si l’article est disponible. Pour l’instant mon compte n’a pas été débité mais je surveille de près. Il faut être très prudent et bien limiter sa confiance. Je ne vais plus sur Facebook, site pour se « ramasser » des virus, ce qui m’est arrivée.

  3. Franck Delaby dit :

    #France #Société #Sciences #Techniques #Internet #Web #RéseauxSociaux #Facebook #Arnaque #Escroquerie #Téléphonie #CouponsPCS #PCSMasterCard
    J’ai moi-même été victime d’une tentative d’escroquerie du même genre mais pour un emploi. Il s’agissait là aussi en finalité d’acheter des coupons PCS MasterCard et de transmettre les coupons. L’escroc ou les escrocs ont passé une annonce d’emploi de mise sous plis à domicile via une société avec numéro de Siret, présence sur Internet, etc… Le principe reposait sur l’envoi de colis contenant les courriers à mettre sous pli à domicile avec récupération au bout d’une semaine. Et chaque semaine, il devait y avoir de nouveaux colis et une semaine de travail. Pour se faire, il m’a été envoyé un contrat e travail dûment signé en y ayant fourni Rib, Justificatif de domicile et copie pièce d’identité. Ensuite j’ai reçu un cheque de 1200,00€ qui devait servir à payer le prestataire de livraison de colis pour le mois dont 200,00 € d’avance sur le salaire hebdomadaire sachant que je devais être payé 0,20 centimes d’euros par document mis sous pli soit 2000*0,20 = 400,00€ par semaine. Pour se faire, je devais réceptionner le premier envoi qui devait être effectué par le prestataire de transport TNT. La veille et à la dernière minute, l’escroc m’a demandé d’acheter des coupons PCS MasterCard à hauteur de la somme à payer au livreur soit 1000,00 € et de l’avertir dès l’achat effectué. Ayant eu un doute et ne connaissant pas ce principe de paiement, ni les coupons PCS MasterCard, je me suis renseigné via internet et les buralistes. Et là j’ai eu un doute. J’ai donc joué de finesse et de subtilité en allant jusqu’au bout des choses et au final, en achetant que 250,00€ de coupons PCS MasterCard, l’escroc m’a demandé de lui transmettre le coupon par mail ou téléphone. Je ne l’ai pas fait et je lui ai fait comprendre que c’était une arnaque. En conclusion, le chèque de 1200,00 était un chèque volé (tout du moins, c’est ainsi qu’il a été rejeté par la banque) et l’escroc est resté d’aplomb jusqu’au bout, même en lui faisant comprendre en fin de parcours que sa démarche était une arnaque ! ? Bien à vous. Mr Franck Delaby

    http://www.signal-arnaques.com/scam/view/23268

    http://www.signal-arnaques.com/scam/view/23269

    http://www.signal-arnaques.com/scam/view/23308

  4. Arlette dit :

    Trés intéressant, pour avoir failli moi méme être piégée avec les coupons CPS , je recommande beaucoup de prudence, ils ont beaucoup d’arguments, et de connaissances sur les lieux oû acheter ces bons, A 19 heure environ, proche de la fermeture des établissements ils s’avaient oû m’envoyer les acheter ,bureaux de tabac etc . ( voir précédent commentaire de quelques mois )
    Dans la panique beaucoup se sont fait avoir.

  1. 1 juin 2016

    […] déjà fait le récit d’une de mes conversations avec un faux vendeur de smartphones, mais on trouve de tout : vêtements, produits électroniques, bijoux, maroquinerie, etc.. En […]

  2. 9 juin 2016

    […] escrocs français, comme notre arnaqueur Phone Land (qui recommence à sévir sous de nouvelles identités malgré nos signalements à Facebook et aux […]

  3. 11 septembre 2016
  4. 8 juin 2019

    […] Une de nos conversations avec un faux vendeur d’iphone à prix cassé […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *