Un concours douteux promu par des influenceurs français de Dubai

Il y a décidément quelque chose de pourri à Dubai. Nous avons abordé à plusieurs reprises les cas de sociétés douteuses hébergées par la plus célèbre des villes émirati. Nous avons aussi évoqué les pratiques commerciales douteuses des personnalités de la tv-réalité française qui y ont trouvé refuge. Les voilà aujourd’hui de retour pour promouvoir un concours dont la légalité est plus que douteuse.

Les petits malheurs des influenceurs en exil

Il s’appellent Maeva Ghennam, Dylan Thiry, Laurent « Billionaire » Correia ou encore Hillary Vanderosieren. Ils sont jeunes, ils sont beaux et vivent une vie de rêve sous le soleil de Dubai. Oui, Dubai est une ville accueillante pour les expatriés… mais seulement tant qu’ils en ont les moyens. Parce que pour se payer un tel train de vie, les influenceurs de la télé-réalité française doivent faire de l’argent, beaucoup d’argent.

Pour cela, ils réalisent des « partenariats » avec différentes sociétés. C’est à dire qu’ils utilisent leur visibilité sur les réseaux sociaux pour faire de la pub pour différents produits. Et c’est là que les problèmes peuvent commencer.

En effet, durant de trop longues années, beaucoup de ces « partenariats » se sont avérés problématiques : abonnements cachés, arnaques en lien avec le dropshipping, ventes de produits financiers frauduleuses, publicités mensongères, ventes de prestations non autorisées…

Fort heureusement, la répression des fraudes a décidé de s’intéresser de plus près à ces pratiques commerciales douteuses depuis environ un an. La pression sur les principales agences d’influenceurs français (Shauna Events, WE Events et Sébastien Jaillard) s’est ainsi peu à peu renforcée. Conséquences : les problèmes liés à ces partenariats ont considérablement diminué, et pour certains influenceurs, les revenus ont du être revus à la baisse. Cela pourrait d’ailleurs bien expliquer les récents changements d’agence des uns et des autres

Il était donc clair que, pour certains, la tentation de revenir à ces pratiques douteuses mais rémunératrices finirait par devenir trop forte. Il semble bien que nous assistions ici à une rechute.

Le concours

Une agence immobilière de Dubaï propose de participer à un concours pour gagner un des 3 lots suivants :

  • Un appartement de luxe.
  • Un an de loyer dans une résidence à Dubaï.
  • L’assistance pour s’installer à Dubaï pour créer une entreprise et y obtenir un visa de résident.

Pour participer à ce concours, il faut obtenir des tickets qu’on ne peut acquérir qu’en achetant des e-books chez l’agence qui organise le concours.

Depuis quelques jours, plusieurs influenceurs français de Dubaï font une publicité enthousiaste pour cette loterie. Ceux-ci se mettent donc tour à tour en scène avec l’organisateur pour vanter « cette extraordinaire opportunité« .

Cette loterie est-elle légale ?

Par défaut, tout jeu d’argent non autorisé à destination d’un public français est interdit. Néanmoins, pour se donner l’apparence de la légalité, l’organisateur utilise ce qui nous semble être, des artifices.

Premièrement, il évoque une autorisation par les autorités dubaïotes, autorisation dont on ne trouve malheureusement aucune trace dans la documentation produite sur son site. Cependant, une telle autorisation, même dans le cas où elle existerait, ne dispense pas de respecter la législation française sur les jeux. En effet, comme on l’a vu, le public visé par ce concours est très majoritairement constitué de français vivant en France : certaines dispositions spécifiques au droit français s’appliquent donc nécessairement à lui.

En second lieu, le concours est présenté comme lié à l’achat d’un e-book. C’est à dire que vous n’achetez pas vraiment un billet de loterie mais le fameux e-book. Vous bénéficiez alors d’un billet de loterie en cadeau réservé aux acheteurs de cet e-book, . Or, si ce concours est bien une promotion pour aider à la vente de cet e-book, cela devient parfaitement légal selon le droit français.

Fausse vente et vraie loterie ?

Cependant plusieurs indices laissent penser que cet ebook n’est en réalité qu’un prétexte pour organiser une loterie non autorisée.

  • L’e-book est à peine décrit dans les différentes présentations qu’en font les influenceurs en compagnie de l’organisateur. Ce qui est mis en avant, c’est avant tout la participation au concours.
  • Aucune présentation de l’e-book n’est faite sur le site qui le vend… bizarre pour un produit qu’on cherche à promouvoir !
  • L’e-book a pour thème l’expatriation à Dubai. Problème : ce thème n’intéresse en réalité qu’une très petite partie de la population à qui le concours est présenté. En effet, la population française susceptible de s’installer chaque année à Dubai représente probablement moins de 1000 ménages par an. Or, pour qu’un tel concours soit rentable vis-à-vis des lots proposés, il faudrait au minimum vendre 7000 tickets.
  • L’ebook peut être acheté en de multiples exemplaires… On se demande bien pourquoi, si ce n’est pour faire acheter plusieurs billets.
  • Les partages réseaux sociaux proposés sur le site ne parlent que du concours et absolument pas de l’ebook.
24,90€ pour un produit dont ne sait rien… c’est cher, non ?

Ces différents éléments conduisent à penser que la véritable nature du produit vendu est inutile pour la plupart des consommateurs qui souhaitent avant tout participer à ce jeu. Ce type de manœuvre pourrait être apprécié par un juge comme constituant une pratique commerciale déloyale. Le jeu pourrait aussi être requalifié comme étant une simple loterie payante et être, dans ce cas, sanctionné pour son absence d’autorisation.

De nombreuses anomalies

Etant donnés le montant de la participation et la valeur des lots, on s’attend à trouver quelques documents en bonne et due forme. Etrangement, il n’en est rien. On cherche ainsi vainement…

  • Les conditions générales de vente (CGV) liées à l’achat de l’ebook. Une telle absence est un manquement grave à la loi lors d’une vente en ligne à un public français.
  • Le règlement du concours, en particulier, les modalités de tirage au sort et de remise des lots afin de s’assurer de leur sincérité.

Le site ne propose qu’une politique de confidentialité en anglais, qui n’est en réalité qu’un modèle qui n’a même pas été entièrement complété… vraiment pas rassurant ! C’est d’autant plus gênant que, durant nos tests, nous avons constaté que des données personnelles semblaient collectées même si l’achat n’était pas validé.

Autre élément étrange : l’organisateur du concours n’est pas clairement défini. Dans certains documents, il s’agit de la société d’immobilier « T R D L Real Estate » (dont l’existence semble réelle dans le registre des sociétés de Dubai), dans d’autres, on parle de « T R D L FZ Co » (qui semble être en cours de création ou très récente) et dans certains, les deux sont cités.

Tous ces points sont loin d’être de simples détails juridiques : il est en effet difficile pour les participants de faire valoir leurs droits dans de telles conditions. Comment savoir si le jeu est bien régulier, que le tirage au sort est sincère, et que les lots seront véritablement distribués ?

Des arguments loin d’être convaincants

Plusieurs types d’éléments ont été fournis par l’organisateur ou les influenceurs qui l’ont relayé pour rassurer les quelques voix qui se sont élevées vis-à-vis de ce jeu.

Le premier argument est d’un type bien connu chez Signal Arnaques : « ils sont passés sur BFM ! »

Premièrement, un passage média, aussi sérieux soit-il n’est pas une preuve d’honnêteté. Deuxièmement, cette apparition sur BFM n’est en réalité qu’un spot publicitaire, une technique d’achat de crédibilité dont il faut se méfier !

L’avocat français

Plus sérieux cette fois, un document provenant d’un avocat français, Maître Frédéric Jeangirard, assure de la légalité du jeu.

Extrait de l’analyse du jeu par Maître Jeangirard

Ce document est d’autant plus intéressant que l’analyse qu’en fait Maître Jeangirard semble exacte.

Oui, une loterie promotionnelle liée à un achat est une pratique parfaitement légale en France. Mais l’avocat semble faire l’impasse sur un point essentiel : le caractère artificiel de la vente que nous avons soulignée plus haut.

On ne peut cependant pas le lui reprocher puisqu’il n’a pas analysé le site où l’inscription au jeu a lieu ! En effet, son document fait référence à the-dubai-life.com, qui est le site de l’agence immobilière et non pas à the-new-life.fr qui est le site sur lesquels les participants sont invités à se rendre.

L’avocat de Dubai

Nous avons enfin obtenu un document rédigé par le cabinet d’avocat de Dubaï « Mohamed Eid Al Suwaidi« . Celui-ci certifie qu’il a été missionné par « T R D L FZ Co » pour contrôler le déroulement du jeu.

Oui, nous avons fait traduire ce document 🙂

Ce document mentionne les lots et indique que le cabinet en question fera le nécessaire pour que cette loterie se déroule selon les conditions précisées sur le site de la société…

Sauf que, les conditions en question ne sont jamais mentionnées sur le site ! Comment ce cabinet fera-t-il pour contrôler quelque chose qui n’existe pas ? C’est pour nous un grand mystère…

Quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup !

En conclusion, au regard du flou qui entoure de nombreux points juridiques de cette loterie ainsi que la vente de ces ebooks, nous vous déconseillons d’y participer. Nous ne sommes d’ailleurs pas les seuls à avoir cette analyse. Une source de l’Autorité Nationale des Jeux nous a ainsi confirmé « qu’il pourrait s’agir une pratique illicite à plusieurs titres ».

Nous vous encourageons à suivre le compte « Vos Stars en Réalité » qui a particulièrement bien documenté cette affaire qui n’est probablement pas terminée.

Vous avez un témoignage ou une réaction à apporter ? Laissez nous un commentaire ! Si c’est une information que vous estimez confidentielle, laissez nous un message à webmaster@signal-arnaques.com.

Nous remercions le collectif d’aide aux victimes AVMN qui nous a fait connaître ce jeu pour le moins surprenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez