Le ChargeBack : pour récupérer votre argent en cas d’arnaque

Comment récupérer son argent en cas d’arnaque ? C’est typiquement la question que l’on se pose lorsque qu’un achat sur internet tourne mal : Colis non reçu, réception d’une contrefaçon ou encore suite à un abonnement douteux auquel vous avez souscrit sans même vous en rendre compte. Dans ce cas, l’obtention d’une réponse simple et claire est digne d’un parcours du combattant ! Pourtant, cachée dans une directive européenne et secrètement gardée par les banquiers, se trouve le Graal, la solution ultime : le chargeback. On vous explique tout dans cet article avec une masse d’éclaircissements à la clefs ;-).

Le chargeback, ou rétrofacturation en français, est une procédure qui permet de récupérer l’argent préalablement versé via une carte bancaire. Pour que cette procédure soit activée, quelques conditions plutôt simples à satisfaire sont nécessaires. Avant de les passer en revues, intéressons-nous à ce que dit la loi…

Les directives Européennes : les origines du chargeback

Depuis 2007, l’Europe a prévu divers articles pour protéger les consommateurs vis à vis des marchands et de leurs pratiques. C’est à partir de ces éléments que le Chargeback est né !

Les dispositions et objectifs sont disséminés dans ces directives européennes :

Dans le contexte de cet article sur le chargeback et de son utilité en cas d’arnaque, c’est l’Article 15 de la directive 2008/48/EC qui nous guide :

Lorsque les biens ou les services faisant l’objet d’un contrat de crédit lié ne sont pas fournis, ne le sont qu’en partie ou ne sont pas conformes au contrat de fourniture de biens ou de prestation de services, le consommateur a le droit d’exercer un recours à l’encontre du prêteur (ndlr : la société de carte de paiement…) s’il a exercé un recours contre le fournisseur sans obtenir gain de cause comme il pouvait y prétendre conformément à la loi ou au contrat de fourniture de biens ou de prestation de services.

Afin d’aider à la compréhension de cette procédure, le Centre Européen des Consommateurs a rédigé un guide en anglais à l’intention des consommateurs de l’UE. Son titre est clair et justifie qu’il soit cité ici : « Une solution pour récupérer votre argent quand un commerçant ne respecte pas vos droits ». Si vous possédez les bases de la langue de Shakespeare, n’hésitez pas à vous plonger dans ce rapport très intéressant. Nous allons rappeler l’essentiel dans la suite de cet article.

Dans quels cas peut-on utiliser le Chargeback ?

Selon le rapport et la théorie, la procédure de Chargeback peut être utilisée dans 3 cas précis suite à l’usage d’une carte de crédit (pas une carte de débit) :

  1. Utilisation frauduleuse de votre carte bancaire (piratage de ses informations)
  2. Produits ou services non livrés ou non conformes au contrat
  3. Faillite du commerçant

Et oui, je ne vous avais pas menti quand je vous parlais du Graal… La majorité des accidents de parcours susceptibles de vous arriver avec votre carte bancaire vous donnent des droits à remboursement ! Vous noterez cependant qu’en théorie, seules les cartes de crédit sont concernées.

Dans un précédent article, le cas numéro 1 avait été traité : en cas de piratage et utilisation de votre carte sans votre consentement, la banque doit vous rembourser. Inutile donc de revenir sur ce cas que la loi française a pris en considération. Pour rappel : Se faire rembourser par sa banque en cas d’usage frauduleux de sa carte.

Pour revenir à nos moutons, c’est essentiellement le point 2 auquel nous allons nous intéresser car il ouvre à lui seul, de nombreuses possibilités : absence de livraison, réception d’une contrefaçon, délais non respectés, fraude avérée

Quelles sont les démarches pour initier une procédure de Chargeback ?

Voici, selon le centre Européen des consommateurs, comment devrait se dérouler une procédure de Chargeback :

Source : Chargeback in the EU/EEA par le centre Européen des consommateurs

La théorie est donc plutôt simple : En cas de problème avec un vendeur, vous devez adresser votre plainte directement vers lui. S’il règle le problème, c’est bien ! Sinon vous pouvez transmettre votre plainte vers la société émettrice de votre carte bancaire (votre banque). Cette dernière pourra alors user de moyens à sa disposition pour effectuer une rétrofacturation (chargeback). Si elle refuse de coopérer, il faudra vous tourner vers un organisme de médiation.

Voilà, ça c’est la vision théorique du réseau des centres Européens de consommateurs, mais dans la vraie vie, on fait quoi ?

Le cas de la France : ça se complique un peu !

Aucune loi pour protéger les français

Si vous vous demandez s’il existe une loi française qui permette simplement de récupérer son argent en cas d’arnaque ou de litige avec un commerçant, la réponse est NON. En effet, comme la majorité des pays Européens, notre chère contrée n’a pas transposé de manière complète les directives européennes traitant du chargeback, notamment sur la partie concernant le remboursement en cas d’arnaque.

L’absence de transposition totale ou partielle d’une directive engendre donc une conséquence de taille : il n’est pas possible pour un particulier de se prévaloir d’une directive Européenne auprès d’un organisme privé comme une banque. Vous ne pouvez donc pas sortir une loi française pour argumenter votre demande de remboursement ! Du coup pas de loi… pas d’information claire…

Pour s’en convaincre, il suffit d’essayer ! Si vous tentez de contacter votre banque sans étayer correctement votre demande, vous risquez de vous heurter à un problème de taille : la méconnaissance de la procédure

On a testé pour vous !

Histoire de tester le niveau de connaissance des professionnels du secteur vis à vis du chargeback, nous avons contacté plusieurs entités par téléphone et par mails : Une société de carte de paiement, 2 services clients de banques et 2 agences bancaires.

Même si les résultats ont été décevants, l’expérience a été enrichissante : tout le monde connait le mot « Chargeback », mais personne ne sait exactement comment cela fonctionne. Un conseiller client nous a même dit avec honnêteté :

Ecoutez, c’est un de nos clients qui m’a appris ce qu’était le « Chargeback ». Cela permet de se faire rembourser en cas de produit non reçu…

Oui, riez ! Mais ne lui jetez pas la pierre pour autant, il y en a un dans le lot qui m’a répondu d’aller voir sur Google !!! 😯

Bref, tout ça pour dire qu’il ne faudra pas vous étonner si votre interlocuteur a besoin d’être aidé pour répondre à votre demande de remboursement. Plus vous lui fournirez d’éléments qui démontrent que vous êtes dans votre droit, plus vous aurez de chances d’obtenir gain de cause.

Mais alors, comment sans article de loi ou de support juridique est-il possible d’activer le chargeback ? Pas de panique, il existe des solutions ;-).

Les sociétés de cartes de paiement à la rescousse des consommateurs français

La réponse se trouve dans les conditions de rétrofacturation des sociétés de cartes de paiement ! Mastercard ou Visa étant les 2 plus gros.

Ces sociétés ont en effet prévu des conditions précises pour activer le chargeback de leur côté indépendamment des dispositions légales (merci à elles). C’est donc sur ces dernières que les consommateurs français doivent s’appuyer pour justifier leurs demandes en cas de litige.

Voici les 2 guides :

La lecture de ces guides permet d’identifier les codes techniques qui permettent d’enclencher une rétro-facturation auprès de la société de carte de paiement  :

Codes techniques de MasterCard

  • Service non fourni ou produit non reçu : 4855
  • Produit ou service non conforme ou produit contrefait (contrefaçon) : 4853

Codes techniques de Visa

  • Service non fourni ou produit non reçu : 13.1
  • Produit ou service non conforme au contrat : 13.3
  • Contrefaçon : 13.4

Afin d’aider votre conseiller à répondre à votre demande, il est important que vous lui transmettiez le code technique correspondant à votre cas.

Vous pourriez légitimement dire que ce n’est pas votre job, mais autant se donner un maximum de chance ! Non ? 😉

Conseils pour obtenir un remboursement via le chargeback en France

Maintenant que nous avons débroussaillé le monde du Chargeback, parcourons ensemble un mode opératoire dédié aux consommateurs français.

Voici ce que nous vous conseillons de faire en cas de litige ou arnaque :

  1. Contactez le vendeur par écrit et par un moyen traçable. Pour cela, envoyez un mail ou un courrier postal recommandé en demandant qu’une solution soit trouvée. Si le site ne comporte pas de mail ou de courrier postal, pas la peine d’aller plus loin : considérez juste que vous ne pouvez pas le contacter faute de mentions légales conformes à la loi.
  2. Si vous n’arrivez pas à contacter le commerçant ou que le litige ne trouve pas de solution, contactez votre banque et demandez à exercer la procédure de Chargeback pour le motif qui correspond à votre cas. Transmettez tous les justificatifs en votre possession (facture, relevé de carte bancaire, échanges avec le commerçant…) et surtout, le code technique correspondant à la marque de votre carte (Mastercard ou Visa). S’il s’agit d’une autre société de carte de paiement, cherchez dans ses garanties pour voir s’il existe une procédure analogue (pas sûr…).
  3. Si votre banque patauge dans la semoule, n’hésitez pas à contacter directement la société de votre carte de paiement. Pour information, voici les liens utiles : Service client Mastercard ou Service client Visa.
  4. Si votre banque ou le service client de votre carte bancaire ne donnent pas suite, vous pouvez contacter gratuitement un médiateur bancaire.

Votre argumentation et la démonstration de votre connaissance du sujet sont primordiales pour réussir à obtenir votre remboursement. Souvenez-vous, il y a de fortes chances que vous tombiez sur une personne qui ne connait pas le Chargeback… Préparez donc vos meilleures cartes afin de lui montrer rapidement que vous êtes dans votre droit 😉 .

Pour cela, quoi de mieux que de lui sortir des articles qui parlent du Chargeback et qui sont liés aux autorités ? La suite devrait de ce fait vous satisfaire 😉

D’autres sources : pour en savoir plus et surtout pour étayer votre demande

Vous trouverez donc quelques articles « d’autorités » que vous pourrez communiquer à votre banquier :

J’espère sincèrement que ce guide pourra vous aider à obtenir votre remboursement en cas d’arnaque. N’hésitez pas à faire part de votre expérience sur le sujet dans les commentaires, notamment en indiquant si votre banque a su vous accompagner !

@ +

68 réponses

  1. Arbib dit :

    Est-ce que les assurances moyens de paiement des banques sont vraiment utiles ?

    • Anthony Legros dit :

      Cela dépend des garanties liées à ces assurances et à leur périmètre. Souvent, les assurances permettent d’intervenir en complément de ce que la loi prévoit (ou pas).
      Par ailleurs, sauf erreur, les assurances de moyens de paiement couvrent généralement plusieurs moyens de paiement sans se limiter à la CB (virement, espèce, chèque…)

    • Tom dit :

      Bonjour j ai été arnaqué en 2018 et après avoir contacté la dgccrf et ma banque aucune ne m ont parlé de ce que vous dites. Est il encore possible d etre remboursé? Si oui comment ?

  2. zaoui dit :

    jai etait arnaquee ,arnaque de don
    toujours en contacte
    comment faire

  3. Rougier dit :

    Chargesback est il valable si le’ paie a été effectué par virement à la banque
    Achat via internet avec une vraie fausse annonce…

    • Anthony Legros dit :

      Non, le chargeback ne concerne que les paiement réalisés par CB. L’article met effectivement en évidence que ce sont les sociétés de cartes de paiement qui gèrent cette « garantie ». Pour les virements, aucune idée, on va s’intéresser au sujet !

  4. Belouineau dit :

    Bonjour
    Je n’ai aucun comptes sur les réseaux sociaux type Facebook ou Twiter. J’en profite donc de par ce biais pour vous féliciter d’avoir créé un tel site ainsi que de toute la somme des informations dont vous nous faites profiter. Je souhaite longue vie à ce site, avec tout mes encouragements et s’il n’est pas trop tard Bonne et heureuse année

  5. Brulec dit :

    Merci pour ces infos , direct en favoris .

  6. Zabou2102 dit :

    Bonjour, comme dans un précédent commentaire, je souhaiterai savoir si Chargeback peut aider ceux qui ont fait des virements de banque française à banque étrangère ? Merci d’avance pour votre réponse.

  7. merci pour ces infos
    J ai été arnaqué et je suis en train de trouver une solution avec la banque ING

  8. LE MARSOUIN dit :

    bonjour , il y a des gens qui brassent de l’air et ne servent a rien . Mais vous vous brassez des infos , qui nous sont très utiles , fiables , intéressantes . Merci . Vous méritez toute notre reconnaissance et notre bienveillance . je vais diffuser a tous votre lien . Cordialement .

  9. salmon dit :

    Bonjour,
    je tiens également à vous féliciter pour la qualité et la pertinence de vos articles.
    merci
    Didier

  10. Nina dit :

    Bonjour, j’ai effectué un achat en ligne par CB, après je découvre que j’ai été prélevé de plusieurs montants pour des achants que je n’ai pas effectué. Chargeback peut-il résoudre mon problème ? Merci de votre retour. Cordialement
    Nina

  11. Les achats par la carte Neteller font-ils partie des récupérations possibles. C’est une banque étrangère.

  12. Lauvaux dit :

    Je le suis fait arnaqué avec un suite mon article n’est jamais arrivé merci

    Comment dois je foire?

  13. Paul Sabath dit :

    Quid en cas de paiement sur site web par carte de DEBIT? La banque?

    • Anthony Legros dit :

      La distinction carte de débit / carte de crédit est faite au niveau de la directive Européenne. Vu que finalement, ce sont les sociétés de carte bancaire qui ont repris le chargeback à leur compte, le type de carte n’a pas d’importance.

  14. Olivier Grosjean dit :

    Je me suis fait arnaquer par Pur-Scooter d’une somme de près de 900 Euros et par virement bancaire, le Crédit Agricole qui a fait l’opération refuse de me dire à quelle banque a échu le virement ni à quelle personne, j’ai le code Iban, que dois-je faire? Merci de me répondre

    • Anthony Legros dit :

      Le cashback ne s’applique pas aux virements bancaires : nous n’avons pas encore creusé les recours possibles lorsque le paiement a été réalisé par ce biais. Je ne pense pas que la banque ait l’obligation de vous transmettre ce genre d’information. Peut-être que quelqu’un d’autre aura des infos ?

    • Olivier Grosjean dit :

      En bref, je ne vois pas l’intérêt de votre blog si personne n’apporte de solution, c’est de la branlette intello, je crois qu’il y a complicité entre l’administration et les escrocs sinon ils seraient vite dénoncés et si vous ne mettez pas les gens sur la piste, alors finalement , vous aussi faites un pacte avec ces fraudeurs ; au fait c’est qui ce quelqu’un d’autre ? Il n’y a pas de réponse plus évasive

      • Anthony Legros dit :

        Vous venez poser une question qui concerne les virement bancaires alors que si vous aviez lu l’article, vous auriez compris que seuls les CB étaient concernées.
        On vous présente donc la recette de la tarte au citron et vous vous venez pleurer car on ne vous donne pas la recette du bœuf bourguignon ???
        Par ailleurs, on ne peut pas tenir la main à tout le monde et encore moins aux gens qui ne s’aident pas eux-mêmes. Le cas de Pur-scooter était particulièrement simple à éviter.

  15. J’ai commandé un article sur internet un article sur le site lampy, malheuruausement je n’ai jamais reçu mon colis. Ayant réglé avec paypal, puis je me faire rembourser?et dans l’affirmative quelle est la procédure ?
    merci d’avance.
    Frédérique

  16. karine franc dit :

    Bonjour, j’ai fait un achat sur internet par CB. Je n’ai jamais reçu le bien. Le commerçant m’a mené en bateau puis à finir par ne plus répondre. J’ai contacté ma banque (Banque Populaire Grand Ouest) et j’ai demandé un chargeback (j’avais lu plusieurs articles). La banque refuse me répondant que c’est un litige commercial et qu’il faut que je me retourne vers le commerçant. J’ai contacté VISA qui me dit que c’est ok pour le chargeback mais que c’est à la banque de le faire. Malgré cela la banque me le refuse toujours, elle me dit que ma carte bancaire (Visa Classique) n’a pas d’assurance pour ce cas! Le Centre Européen des Consommateurs ne peux pas plus m’aider. Que me reste-t-il comme action à votre avis? Merci à vous d’exister car se battre contre les banques est un vrai combat!!

  17. j.Pierre houle dit :

    bonjour j’aimerais savoir si le chargeback peut s’appliquer aux acheteur du canada ou si ils y a meme ressource équivalente pour nous

  18. Sonia dit :

    Bonjour, je découvre votre article après avoir vu une opération frauduleuse sur mon compte (annonce d’un gain, demande de régler les frais de port de 1€… et 70€ prélevés !).
    Je viens de faire opposition sur ma carte, et vais compléter le dossier de demande de remboursement en suivant scrupuleusement vos conseils. Je croise les doigts pour la suite ! (Mon interlocuteur de la banque n’était pas très optimiste, disant que si c’est moi qui a initié le paiement, il y a peu de chances que ça aboutisse au remboursement 😕)

    • Anthony Legros dit :

      Le fait d’avoir accepté de payer 1 € ne sous entend pas que vous soyez d’accord pour payer des prélèvement de 70 € par la suite. Visiblement, vous êtes victime d’une arnaque à l’abonnement cachée : https://info.signal-arnaques.com/encyclopedie-des-arnaques/arnaques-aux-abonnements-caches-surveillez-vos-comptes-bancaires/
      Cela rentre dans le cadre du Chargeback normalement.

      • Sonia dit :

        Merci pour votre confirmation, je compte justement jouer là dessus : j’ai initié le paiement de 1€, mais jamais des 70€ qui ont pu être prélevés sans réaction de la banque… je vais lire attentivement votre lien

        • Anthony Legros dit :

          Ce qu’il faut bien comprendre avec certaines arnaques à l’abonnement caché : il existe différentes versions des pages de paiement :
          – Les officielles qu’on trouve facilement sur internet ou tout est écrit, genre en gros : vous payez 1 € et vous êtes prélevé tous les mois de 70 €.
          – Et les landing pages parallèles : celles que vous ne trouvez qu’en cliquant sur une publicité alléchante. Sur celle là, rien est écrit.
          Dans le cadre de ces litiges, tout le monde vous dit que vous n’aviez qu’à lire puisque c’était écrit ! Mais le problème est qu’ils regardent sur la mauvaise version.

  19. MARGOT Joëlle dit :

    STELLAPARIS &&&Commerce électronique propulsé par Shopify&&& (escroquerie sur toutes les commandes) 200euros d’arnaque IMPOSSIBLE de les contacter( sur page «  » réclamations » » ** boutique fermée** ) Je vais donc essayer auprès de ma banque ….j’ai regardé les Démarches à suite pour la répression des fraudes (DGCCRF) JE NE PEUX PAS CONSTITUER UN DOSSIER COMPLET(pour les causes ci-dessus) QUE me conseillez-vous? merci

    • Anthony Legros dit :

      Dans la majorité des cas, les arnaques se soldent souvent par l’impossibilité de contacter le vendeur. Pour autant cela n’empêche pas de faire fonctionner la procédure de chargeback. D’ailleurs, nous l’avions indiqué dans l’article : « Si vous n’arrivez pas à contacter le commerçant ou que le litige ne trouve pas de solution, contactez votre banque et demandez à exercer la procédure de Chargeback »

  20. simon stassen dit :

    Je pense faire partie d’une de ces arnaques en ayant acheté 3 Translateurs vocaux à la société MUAMA début décembre 2010 pour un montant de 265 Dollars , le suivi s’arrête au 1 er janvier 2020 et puis plus rien.
    La procédure à l’air compliquée auprès de la banque mais je vais tenter le coup.

    • Anthony Legros dit :

      En général, le chargeback est possible pour un délai allant de 45 à 120 jours après le paiement. 2010 -> C’est cuit !

  21. Mia Devos dit :

    Bonjour,
    Je pense être une victime d’arnaque. Y a-t-il un moyen de vous contacter par téléphone ?

  22. Barret dit :

    Bonjour je viens de me faire arnaquer par le site myprokera. Que faire .Je leur ai envoyé un mail mais pas de réponse. Merci

  23. Boz dit :

    Bonjour,
    J’ai commandé des écouteurs sans fil sur le site LibertyPlay. Ils s’avèrent que ces écouteurs sont d’une qualité médiocre et à priori fait par un site type Aliexpress. 2 paires d’écouteurs à 78 euros.
    Après plusieurs relances par mail (car pas de téléphone, aucune mentions légales sur le site, aucune adresse), j’ai fini par obtenir une adresse retour, j’ai donc renvoyé les articles en recommandé.
    Réception le 20 janvier et depuis silence radio. Plusieurs mails de relances, réponses de type « copier/coller ».
    Je viens de m’apercevoir qu’ils ont changé l’adresse de leur site internet.
    Bref c’est une belle arnaque.
    Pensez-vous qu’il m’est possible d’utiliser la technique Chargeback ?
    J’ai conservé l’accusé de réception et tous les mails.

    En tout cas super article. Merci.

  24. chery dit :

    on ma prelevais sans ma demande

  25. Supermanstyle dit :

    Je viens de passer une commande sur le site supermanstyle qui s’élevait à 137 euros. J’ai reçu une confirmation de ma commande sans aucune trace des coordonnées de l’entreprise avec aucun suivi de ma commande.

    • Anthony Legros dit :

      Si vous avez payé par CB et que le colis n’arrive pas sous 30 jours, vous pourrez envisager le chargeback. Par ailleurs, voici un petit rappel : nous outils scamdoc.com permet de donner un score de confiance AVANT de commander. Voici ce que ça aurait donné sur votre site : https://www.scamdoc.com/fr/view/169351

  26. Laure ile dit :

    J’ai acheté le produit sur healty mais jusqu’à présent je n’ai rien recu

  27. gospa dit :

    comment être payée d’un bien vendu sur le boncoin, via PayPal, a un arnaqueur qui a utilisé un faux PayPal!!?? plus mon bien et pas l’argent!!!!

    • Anthony Legros dit :

      Pas grand chose à faire dans ce cas, cela sort du périmètre du chargeback. Vu que vous avez normalement l’adresse d’expédition de votre colis, vous pouvez envisager de porter plainte tout de même (avec les résultats aléatoires que cela donnera).

  28. kergoat dit :

    Bonjour , j’ai fait divers achats sur internet par le biais de facebook . J’ai acheté avec ma carte bancaire 2 Manteaux le 14/01/2020 sur fulmoda… Toujours rien reçu prix 67,98.
    j’ai aussi commandé des collants ( 2 achetes = 1 offert 29,90 a Party HOSY sur facebook le 27/01/2020 et toujours rien reçu.
    j’ai commandé et payé le meme jour 1 produit de beauté valeur 4 euros avec getsavenou . ils m’ont envoyé le produit puis et ils m’ont pris 75 euros sur mon compte le 28/01/2020 et je viens de m’appercevoir qu’ils m’ont pris le 26/02/2020 la meme somme 75 euros . J’ai porté plainte pour cela mais pour Fulmodea ,j’attends toujours que l’on m’expédie les manteaux. Je ne sais pas comment cela va se terminer. J’ai prévenu la Banque qui a pris ma plainte pour Getsavenou mais comme j’attends toujours mes manteaux et collants … Ne sachant pas si je vais les recevoir j’attensds un peu pour porter de nouveau plainte . J’ai été très fatiguéé suite au décés de mon mari et je n’ai pas bien vérifié les sites . Du coup dégoutée je ne pense plus acheter sur Internet . j’ai fait Opposition sur ma carte . Mes questions sont – la Banque va t-elle me rembouser le prix les manteaux et des collants quand je porterai plainte ? et votre message parle du chargeback, d’après vous cela s’applique t-il dans mon cas .Merci pour votre réponse

  29. Laurent Streck dit :

    Bonjour ,

    suis également tombé dans le panneau hier, pour une commande de 2 masques, débitent-ils uniquement le montant ont-ils la capacité d’utiliser la carte pour faire des achats n’importe ou ? étant donné que le paiement se fait sur un site sécurisé https ils ne peuvent disposer de toutes les informations de la carte normalement ? donc à priori ils ne peuvent débiter que le montant de l’acahat merci de m’éclairer …

  30. carole dit :

    Bonjour,
    je suis victime d’un site frauduleux j’ai entré tous les renseignements relatifs au paiement par carte bleue visa, a la dernière etape je devais renseigner le code de verification bancaire recu par sms et me suis rendue compte de la supercherie. J’ai immédiatement fermé la fenetre de navigation. Plus tard dans la soirée je reois un sms de verification bancaire me demandant de renseigner un autre code pour valider un achat sur zalando alors que je n’ai absolument pas été sur ce site. suis je en danger ? dois je faire opposition a ma carte, sachant que je n’ai pas été au bout de la transaction sur le site frauduleux en voyant que la monnaie n’était pas la meme au moment de renseigner le fameux code. merci de m’aider car je panique.

  31. GIROUX dit :

    Bonjour
    J’ai fait un achat sur le site PAUL CARLTON, que j’ n’ai jamais reçu, Est ce que je peux me faire rembourser, cela date du 25/02/2020.
    En vous remerciant
    Cordialement
    Aline

  32. Didier Vast dit :

    Merci pour la clarté et la précision de vos conseils pour initier une procédure de Chargeback et lutter contre tous ces fraudeurs !
    Auriez vous svp, un courrier type avec les points sensibles que nous pourrions utiliser pour solliciter nos chers banquiers qui se font tirer l’oreille et profitent de notre inculture en la matière pour jouer la montre ! Encore merci et bien à vous Cordialement Didier Vast

  33. Thomas Véronique dit :

    Ma belle-mère suite à un message sur son ordinateur indiquant que son ordianteur n’était plus protégé, a appelé un numéro de téléphone. Il lui ont demandé d’installer Teamviewer, on installé Bitdefender et lui ont demandé ces cordonnées carte bancaire pour une assistance de 2 ans, 299€. Elle est agée et a cru bien faire. Il semble que cela soit une arnaque, juste un numéro de téléphone, pas de contrat. Nous avons dans le doute fait bloqué sa carte bancaire. Pouvons-nous demander un remboursement pour vente frauduleuse ? Pas de contrats, pas de nom de société, juste n° de téléphone. Merci d’avance.

  34. Donovan Seguinot dit :

    Bonjour Monsieur Legros,
    Tout d’abord, félicitations pour votre site web et cet article bien détaillé.
    J’ai tout de même une question.
    Ayant acheté une montre sur le site armand-riche.com, je viens de recevoir le produit aujourd’hui (une chance) mais il s’agit d’une contrefaçon. Sur le site, ils expliquent un déstockage massif ce qui légitimait pour ma part la baisse du prix des montres… Cependant, j’ai envoyé un mail à ce prétendu site mais j’ai bien peur que les contrefacteurs étant chinois, je n’obtienne jamais de réponse. Dois-je passer directement par ma banque pour essayer le chargeback ou passer par le service de Mastercard avec un code technique ?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Bonne continuation.

  35. patrice MADELAINE dit :

    bonjour jai commander un telephone sur marketphone 3 mois apres pas de livraison reponse a cause du virus ils mont ecrit quil allait me rembourser mais leur passerelle de paiements nas pu le faire et quil faut que je retourne vers ma carte banquaire

  36. Louloutte33 dit :

    Bonjour je me suis fais arnaque sur un site de parapharmacie-malesherbes.com pour des masques et gel hydroalcooliques, c est un ami qui m’a conseiller pour commander mais même lui ne savait pas.. Ce matin j y vais dessus pour voir où en est mes 2 commandes et la stupéfaite le site existe plus. Je cherche sur Google et je vois arnaque. J ai envoyer un mail à une adresse Gmail mais je pense pas qu il va repondre. J ai demandé à ma banque comment faire et à sa réponse je lui parle de vos conseil. 1ere arnaque pour moi et je vais rester sur des sites que je connais. Merci à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *