Chargeback : Une Solution pour récupérer votre Argent ?

👉 L’essentiel en 3 points…

  • Le chargeback permet de récupérer de l’argent après une arnaque si le paiement a été réalisé par carte bancaire.
  • La procédure est souvent méconnue des banques elles-mêmes, entraînant des refus par ignorance.
  • Conditions : opération par carte bancaire de moins de 120 jours, argent parti hors de France, et tentative de contact préalable avec le vendeur.

Chargeback : Votre Joker contre les Arnaques ?

Le chargeback, ou rétrofacturation, est une démarche peu connue pour récupérer son argent après une arnaque en ligne. Il s’appuie sur des contrats inhérents aux réseaux de cartes de paiement (principalement Visa et Mastercard).

Un Dispositif Méconnu

Il existe une directive européenne qui explique la notion de ChargeBack. En France, elle n’a pas été complètement transposée, ce qui a limité la protection des consommateurs. Cependant, plusieurs réseaux de cartes bancaires (Mastercard et Visa notamment) l’intègrent nativement dans leurs contrats. Malheureusement, cette procédure reste méconnue par de nombreuses banques, menant à des refus “automatiques” par manque d’information plus que par mauvaise foi.

Conditions et Périmètre du Chargeback

Pour lancer un chargeback, plusieurs critères doivent être réunis :

  • La transaction (l’achat) doit avoir été effectuée par carte bancaire et dater de moins de 120 jours.
  • L’argent doit avoir quitté la France en passant par le réseau Visa ou Mastercard.
  • Vous devez avoir tenté de contacter le vendeur pour solutionner le litige.

Comment faire valoir vos droits au Chargeback ?

Il suffit de contacter votre banque et d’apporter la preuve que vous avez tenté de résoudre le litige par vous-même.

La Complexité de la Démarche

Bien que gratuite, la procédure de chargeback est souvent complexe et fastidieuse. Il faut être prêt à fournir des preuves, comprendre les codes techniques spécifiques et, souvent, éduquer votre interlocuteur bancaire sur la procédure.


✔ Pour aller plus loin…

  • En cas de doute sur une transaction, contactez d’abord le vendeur pour résoudre le problème.
  • Documentez votre démarche : conservez les e-mails, les reçus et tout échange avec le vendeur.
  • Si votre banque refuse le chargeback, n’hésitez pas à fournir des informations supplémentaires pour appuyer votre demande.
  • Lorsque vous avez le sentiment d’être une victime d’arnaque, réalisez un signalement communautaire.

❓ Et si vous êtes une victime incomprise ?

  • Si la démarche s’avère trop complexe ou infructueuse, envisagez de recourir à des services spécialisés comme Chargeback.fr (un service de Signal-Arnaques), qui propose une assistance pour 9,90€ TTC, avec un taux de réussite d’environ 70%.
0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez