Enfermés dehors ? N’appelez pas n’importe quel serrurier !

C’est l’accident bête : vous vous retrouvez enfermés à l’extérieur de chez vous à cause d’une porte claquée, d’une clé perdue ou d’une serrure grippée. Dans l’urgence, vous cherchez le premier serrurier qui pourrait venir vous dépanner… et c’est là que les ennuis peuvent commencer car les arnaques de dépannage à domicile sont courantes. Comment fonctionne une arnaque de serrurerie ? Comment les reconnaître et les éviter ? C’est ce que nous allons découvrir dans les lignes qui suivent.

Qu’est-ce qu’une arnaque de serrurerie ?

Une arnaque de serrurerie consiste à profiter d’une situation d’urgence pour vous faire payer au prix fort un dépannage : 2 à 20 fois plus cher que la normale ! Et ce, sans que la qualité ne soit forcément au rendez-vous !

Ces arnaques reposent sur une communication bien étudiée : des sites web très bien positionnés lors d’une recherche sur Internet, des flyers avec des listes de numéros d’urgence régulièrement laissés dans les boîtes aux lettres ou encore des autocollants disposés à des endroits stratégiques dans les immeubles d’habitation. Les victimes prennent le premier numéro qui leur tombe dans la main sans trop réfléchir et se laissent embarquer dans l’embrouille quand le dépanneur arrive.

Une intervention peu subtile…

Une fois sur place, le dépanneur va faire le « nécessaire » pour ouvrir la porte : mais son intervention manque bien souvent de la subtilité des vrais professionnels ! Dans un grand partie des cas, les serrures sont souvent endommagées suite à l’intervention afin de vous faire signer très rapidement un devis pour la changer. Le « dépanneur » (qui porte bien mal son nom tant il vous apporte d’ennuis supplémentaires) va d’une part profiter du désarroi de la victime et d’autre part mettre en oeuvre tout un catalogue de techniques de manipulation :

  • il affirme qu’il est un professionnel et qu’il sait ce qu’il fait… en tout cas, mieux que vous !
  • il vous pousse à vous décider rapidement : votre porte risquerait sinon de rester en mauvais état s’il n’intervenait pas tout de suite… Qui voudrait risquer d’avoir une porte qui ne ferme plus, même pour quelques heures ?
  • il vous dit de ne pas vous inquiéter du prix : votre assurance va prendre de toute façon tout en charge (c’est faux !)
  • il fait preuve d’un grand bagou, à la limite de l’agressivité, qui dissuade beaucoup de gens de le contredire
  • ils viennent parfois à deux… et ont souvent une carrure de nature à décourager tout désaccord

Quoi qu’il en soit, il se débrouille pour récupérer immédiatement un paiement par carte ou en liquide, une signature pour un devis ou une facture et met les voiles dès qu’il pense en avoir fini avec vous.

Ce n’est qu’un peu plus tard que vous reprenez vos esprits et que vous constatez que la facture est bien plus salée qu’elle n’aurait du l’être… Vous avez le sentiment de ne rien pouvoir faire, et pour cause, obtenir une réparation face à l’arnaque que vous venez de subir sera très compliqué !

Les arnaques de serruriers : une calamité bien implantée

Loin d’être des exceptions dans le monde des services à domicile, ces arnaques de serrurerie sont devenus des business particulièrement bien rodés : à tel point qu’un vrai petit écosystème s’est construit autour d’elles.

  1. Les têtes pensantes s’occupent de monter les sociétés et font en sorte de ramener les clients par les techniques expliquées plus haut.
  2. Une fois les appels reçus, ils « sous-traitent » les commandes à quelques gros bras qui en connaissent plus sur l’extorsion que sur la serrurerie. Pire : dans certains cas, ce sont carrément les « gros bras » en question qui achètent des « bons d’intervention » auprès des réseaux d’arnaqueurs. Dans ce cas, comprenez qu’il ne fera pas demi-tour tant qu’il n’aura pas réussi à vous alléger de quelques deniers, lui-même ayant mis la main au portefeuilles pour venir vous arnaquer !

Sur Internet, ces sociétés sont terriblement bien placées et efficaces. Elles exploitent des dizaines de site dont elles optimisent le positionnement dans les moteurs de recherche sur des combinaisons de mots-clés savamment choisies : serrurier + le nom de votre ville par exemple. Pour cela, elles utilisent les réseaux publicitaires les plus performants comme ceux de Google.

Au delà des arnaques des serrureries, il faut savoir que ces escrocs sévissent souvent dans d’autres domaines notamment dans la plomberie et l’électricité… Bref tout ce qui peut nécessiter un dépannage d’urgence.

Un exemple en pratique…

Imaginons que je sois à Neuilly-sur-Seine et que j’aie un problème avec ma porte. Je cherche dans mon moteur de recherche habituel « serrurier neuilly ».

 

Je clique sur le premier lien qui se présente à moi : « Artisan Serrurier Municipal Neuilly sur Seine ».

J’arrive alors sur cette superbe page :

serrurier neuilly

Une rapide recherche nous apprend que la société « Les établissements du Château » n’existe pas ! C’est plutôt mal parti… En recherchant le gros numéro de téléphone s’affichant en vert (qui n’est d’ailleurs pas un numéro vert…), on tombe sur un second site assez intéressant :

serrurier grenelle

Ca alors ! Ca rappelle quelque chose, non ? Bien évidemment, « les établissement de Grenelle » n’existent pas plus que « les établissement du Château ».

Par contre, ce numéro de téléphone nous fait aboutir à un témoignage particulièrement instructif sur le forum de nos amis de 60 millions de consommateurs : une étudiante à qui l’on a essayé d’extorquer successivement de 866 puis 209 euros !

Comment éviter une arnaque de serrurier ?

Nous allons lister quelques conseils à suivre pour éviter ces arnaques cependant autant ne pas se mentir : le meilleur moyen d’éviter ce genre d’arnaque est tout simplement de ne pas contacter n’importe qui (conseil n°1). En effet, une fois que 2 gars de 150 kg à l’allure patibulaire se pointent chez vous et vous demandent 500 euros pour une porte claquée, il devient difficile de refuser…

1 – Ne prenez pas contact avec le premier venu

Évitez à tout prix d’appeler aux numéros fournis directement suite à une recherche internet. Ne vous fiez pas plus aux prospectus ou aux autocollants laissés dans votre immeuble. Adressez-vous en priorité à des artisans que vous ou vos proches connaissez directement ! Vous pouvez aussi demander conseil en appelant votre assurance habitation ou en recherchant sur le site de notre partenaire Serruriers de France.

2 – Demandez les prix… et faites les confirmer !

Lors de votre appel, faites vous bien préciser le prix de l’intervention avant le déplacement du professionnel. Avant toute opération du professionnel, exigez de signer un devis pour l’intervention. Il n’est en effet pas rare qu’il y ait un écart entre ce qui était annoncé au téléphone et ce qui sera demandé une fois le travail accompli. Un devis formel vous évitera ce genre de déconvenue. Sachez d’ailleurs que c’est obligatoire pour toute intervention supérieure à 150 euros TTC. Au passage, vérifiez la date du devis : certains sont volontairement anti-datés pour éviter une éventuelle contestation.

3 – Evitez d’être seul

Face à un inconnu, avoir quelqu’un à ses côtés peut se révéler utile pour éviter de se faire embobiner. On ne choisit certes pas le moment où on a besoin des services d’un serrurier, mais si un ami ou un voisin peut être présent au moment où le professionnel vient, cela vous permettra d’avoir un appui extérieur en cas de désaccord.

4 – Ayez une idée des tarifs acceptables

Les tarifs TTC tout compris pour les interventions les plus courantes sont les suivants, selon le moment de l’appel, la région et le type de serrure :

  • de 80 à 150 euros pour une porte claquée
  • de 100 à 300 euros pour ouvrir une porte fermée à clé

5 – Ne vous laissez pas faire !

Ne laissez pas faire le professionnel si vous n’avez pas donné votre accord pour faire quoi que ce soit. S’il essaie de vous « forcer la main » en commençant à travailler malgré tout, précisez bien que vous ne paierez pas l’intervention sans avoir de devis signé. On ne peut pas vous obliger à payer une prestation pour laquelle vous n’avez pas donné votre accord ou qui n’a pas eu de résultat. Si le ton monte, n’hésitez pas à dire que vous allez appeler la police ou votre avocat… et à le faire si nécessaire ! Si jamais vous payez, vous n’aurez quasiment aucune chance de revoir votre argent, donc sachez tenir bon. Si vous avez dû verser une somme par carte ou par chèque sous la contrainte, déposez plainte et faites opposition auprès de votre banque pour annuler la transaction (en espèces, ce ne sera pas possible). Ne signez surtout aucun devis ou tout document attestant d’une intervention dont vous ne seriez pas satisfait.

Cette liste de conseils non exhaustive peut être appuyée par celle de la DGCCRF accessible ici : Alertes aux arnaques à domicile. Ce guide montre clairement que l’Etat prend ce genre d’arnaque au sérieux.

Enfermés dehors ? N’appelez pas n’importe quel serrurier !
4.2 (83.33%) 6 votes

8 réponses

  1. six dit :

    Je suis un ancien serrurier, à la retraite. Je confirme ces arnaques, car j’ai eu des clients qui m’ont signalés avoir eu besoin en URGENCE d’un serrurier et se sont fait arnaquer. Style, pour une ouverture de porte claquée avoir du payer jusqu’à 2500 € (je prenais 90,00€). Ces clients étaient abasourdis lorsque je leur donnais mon tarif et celui qu’ils avaient dû payer.
    Et c’était il y a une dizaine d’années. Dans les années 2004/2005

  1. 12 juillet 2018

    […] s’ils appartenaient à la même famille, et si l’on devait dire « tel père tel fils »…En cas de problème de serrure, suivez ces conseils de Signal-Arnaques : « Évitez d’appeler les numéros obtenus suite à une recherche internet. Ne vous fiez pas plus […]

  2. 12 juillet 2018

    […] s’ils appartenaient à la même famille, et si l’on devait dire « tel père tel fils »…En cas de problème de serrure, suivez ces conseils de Signal-Arnaques : « Évitez d’appeler les numéros obtenus suite à une recherche internet. Ne vous fiez pas plus […]

  3. 12 juillet 2018

    […] s’ils appartenaient à la même famille, et si l’on devait dire « tel père tel fils »…En cas de problème de serrure, suivez ces conseils de Signal-Arnaques : « Évitez d’appeler les numéros obtenus suite à une recherche internet. Ne vous fiez pas plus […]

  4. 12 juillet 2018

    […] s’ils appartenaient à la même famille, et si l’on devait dire « tel père tel fils »…En cas de problème de serrure, suivez ces conseils de Signal-Arnaques : « Évitez d’appeler les numéros obtenus suite à une recherche internet. Ne vous fiez pas plus […]

  5. 13 juillet 2018

    […] s’ils appartenaient à la même famille, et si l’on devait dire « tel père tel fils »…En cas de problème de serrure, suivez ces conseils de Signal-Arnaques : « Évitez d’appeler les numéros obtenus suite à une recherche internet. Ne vous fiez pas plus […]

  6. 13 juillet 2018

    […] s’ils appartenaient à la même famille, et si l’on devait dire « tel père tel fils »…En cas de problème de serrure, suivez ces conseils de Signal-Arnaques : « Évitez d’appeler les numéros obtenus suite à une recherche internet. Ne vous fiez pas plus […]

  7. 13 juillet 2018

    […] s’ils appartenaient à la même famille, et si l’on devait dire « tel père tel fils »…En cas de problème de serrure, suivez ces conseils de Signal-Arnaques : « Évitez d’appeler les numéros obtenus suite à une recherche internet. Ne vous fiez pas plus […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *