Google Alertes : Pour surveiller votre e-réputation et plein d’autres choses

Internet se développe tellement vite qu’il est devenu impossible de suivre tout ce qui s’y passe. Il existe pourtant un outil qui peut vous aider à être informé en temps réel des sujets qui vous intéressent sans même que vous ayez à les chercher : Google Alertes. Peu connu et noyé au milieu de la galaxie des produits proposés par la firme américaine, cette solution pourrait grandement vous simplifier la vie. Comme nous allons le voir, il peut surveiller internet à votre place. C’est utile pour de nombreuses choses mais surtout pour surveiller votre e-réputation !

Google Alertes, qu’est-ce que c’est ?

Google Alertes est un service gratuit proposé par le célèbre moteur de recherche depuis 2004. Il permet de vous informer quand du contenu qui vous intéresse apparaît sur internet… C’est ce que l’on nomme communément un outil de veille.

Il se caractérise par un site internet accessible ici : https://www.google.fr/alerts

Vous pouvez donc configurer une sorte de « recherche automatique » : Vous indiquez à Google les sujets que vous affectionnez, dès qu’il trouve une nouvelle page internet qui en parle, il vous informe par mail.

Simplissime !

A quoi ça sert ?

Même si les possibilités offertes par ce service sont « infinies », quelques grands cas d’utilisation ressortent du lot :

  • Suivre des actualités précises
  • Réaliser une veille  : vous souhaitez vous tenir informé de l’évolution d’un produit, d’un marché ou plus largement d’un secteur d’activité, il suffit de lui dire.
  • Surveiller les sites d’annonces : vous recherchez quelque chose de précis sur un site d’annonce ? Genre un objet qui ne se retrouve en vente que tous les 36 du mois… Configurez l’outil de manière à être informé rapidement ! Bref, le top pour éviter de louper les bonnes affaires 😉
  • Protéger son contenu : Vous êtes l’auteur d’une oeuvre (livre, article…) ? Saisissez quelques phrases clefs et surveillez qu’elles ne se retrouvent pas sur d’autres sites que le vôtre !
  • Protéger sa E-réputation : On en parle après.

E-réputation et usurpation d’identité

Peut-être que vous n’avez-vous pas remarqué, mais nous sommes sur un site qui parlent d’arnaques. Du coup, intéressons-nous 2 secondes à ce que ce type d’outil pourrait nous apporter. Je ne vais probablement pas vous l’apprendre, mais il arrive que des arnaqueurs arrivent à vous voler des informations personnelles : facture EDF, carte d’identité, carte vitale…

S’ils font ça, ce n’est que très rarement pour le plaisir… Il y a fort à parier qu’ils utilisent rapidement vos documents pour usurper votre identité et arnaquer d’autres personnes. Eh bien, c’est ici que l’outil de Google peut être particulièrement pertinent : il suffit que vous lui demandiez de tracker l’apparition des informations vous concernant.

En fonction des documents transmis à l’arnaqueur, vous pouvez envisager de surveiller votre identité (prénom + nom), votre adresse postale, votre numéro de sécurité sociale… Si quelqu’un utilise vos documents frauduleusement et qu’il se retrouve référencé sur un site ou un forum d’arnaques, vous serez informé quasiment en temps réel !

De même, ce type d’outil est particulièrement utile pour les arnaques à la Webcam. Dans ce cas, l’escroc dispose d’une video compromettante et peut la mettre en ligne à tout moment. Vu que son objectif est de nuire, nul doute qu’il apposera votre nom à côté de la vidéo postée si vous êtes sa victime. Dans ce cas, Google vous informera rapidement ! Cool, non ?

Comment ça marche ?

En permanence, Google lance une armée de robots d’exploration (appelés Google Bots) pour découvrir le web et ses méandres. Dès qu’un d’entre eux à découvert une information en lien avec l’alerte que vous avez configuré, un mail vous est envoyé. Ce dernier contient des résultats de recherches personnalisés que vous pouvez étudier !

Au regard de l’explication de ce fonctionnement, on peut comprendre que le délai entre l’apparition du contenu surveillé et l’information est variable. Cela peut aller de quelques heures à quelques jours : cela dépend de nombreux critères comme la popularité du site exploré par exemple.

Pour aller plus loin

Peu de gens le savent, mais il existe des requêtes cachées dans Google. On parle de mots-clefs qui permettent de mieux ciblés vos requêtes. Celle qui est particulièrement intéressante dans notre cas est « site ».

En tapant par exemple site:leboncoin.fr en plus des mots clefs que vous surveillez, Google ne vous renverra que des résultats qui concernent ce site précis. Pratique pour affiner les résultats et orienter « votre caméra » dans la bonne direction !

Alternatives à Google alertes

Même s’il a largement été mis sur un piédestal dans cet article car il s’adresse à des particuliers, il faut savoir qu’il existe d’autres alternatives à Google Alertes (rien ne vous empêche de cumuler).

En voici quelques unes :

  • Talkwalker : D’un fonctionnement proche à celui de Google Alertes, Talkwalker est essentiellement utilisé par les entreprises pour suivre leur e-réputation.
  • Mention : Solution payante qui affiche un tableau de bord complet et une interface de type « messagerie mail »
  • Alerti : Essentiellement orienté sur la surveillance des avis clients dans l’hostellerie, Alerti affiche une solution totalement payante.

J’espère que cet article vous a plu. Pour les moins attentifs qui ont loupé le lien, je le remets pour finir sur une bonne note : Google Alertes.

Par ailleurs, si ce genre de petite astuce du web attise votre curiosité, je me permets de vous redonner le lien vers mon article qui parle de la machine temporelle d’internet : Une machine à voyager dans le temps pour contrer les arnaques.

3 réponses

  1. Servadei dit :

    Merci d’exister! C’est rassurant de savoir qu’on peut se renseigner auprès de vous, concernant tout ce qu’on peut trouver sur internet!

  2. kinet jeannine dit :

    Vous m’avez déjà aidé et je vous en suis reconnaissante.

  3. Ensemble dit :

    Bonjour, merci pour cet article très intéressant. Question pratique. Vous nous dites « Si quelqu’un utilise vos documents frauduleusement et qu’il se retrouve référencé sur un site ou un forum d’arnaques, vous serez informé quasiment en temps réel ! » Mais dans ce cas, que fait-on, que peut-on faire ? Si Google m’apprend qu’un malfrat inconnu nous lèse ou veut nous léser ou publie des documents et infos nous concernant sur le darkweb, par exemple, que pouvons-nous faire, nous, particuliers, sans connaissances… particulières en la matière ? Comment va-t-on supprimer cela ou y parer ? Bien cordialement, E.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *