Numéros Surtaxés : Scandales et Remboursements

remboursement arnaque telephonique
Rendez-moi mon argent !

Les arnaques téléphoniques se déclinent sous de très nombreuses formes, mais elles finissent souvent de la même manière : par un appel vers un numéro surtaxé. La plupart du temps, les victimes s’aperçoivent trop tard de la supercherie et ne savent pas vers qui se tourner pour obtenir un remboursement… La réponse est pourtant simple : vers « les prestataires SVA ». Qui sont-ils ? Comment obtenir un dédommagement ? Signal-Arnaques vous dit tout !

Qu’est-ce qu’un prestataire SVA ?

Dans le jargon des opérateurs télécom « SVA » signifie Service à Valeur Ajoutée. Il s’agit d’un service facturé sur votre note téléphonique : autrement dit, c’est un numéro surtaxé… Pour faire fonctionner un tel service, deux acteurs sont nécessaires : un opérateur de plate-forme SVA et un éditeur de service SVA. L’opérateur est celui qui va acheter les numéros auprès de l’ARCEP et qui va s’occuper de l’acheminement des appels jusqu’à ces derniers par le biais d’accords avec les autres opérateurs.

L’éditeur de services loue un numéro auprès d’un opérateur de plate-forme pour y proposer ses services payants : renseignements, informations, jeux, codes d’accès…

Parfois, l’éditeur et l’opérateur ne sont parfois qu’une seule et même entité : nous avions d’ailleurs publié il y a quelques semaines un article sur un escroc qui cumulait ces 2 fonctions pour mieux s’enrichir sur le dos de ses victimes.

Il arrive aussi que des éditeurs SVA revendent eux-mêmes l’utilisation de ces numéros surtaxés sous forme de moyen de paiement : le consommateur appelle un numéro surtaxé pour avoir un code d’accès (par exemple, pour jouer à un jeu en ligne) et l’éditeur reverse une partie de l’argent gagné à la société qui propose le service (l’éditrice du jeu en ligne dans notre exemple). C’est le principe de paiement Audiotel particulièrement prisé dans les arnaques au colis en attente.

Pour plus de simplicité, nous regrouperons ici sous le terme « prestataire SVA » les opérateurs et les éditeurs qui interviennent dans la facturation de ces fameux appels surtaxés.

Les prestataires SVA préférés des arnaqueurs

Pour faire de l’argent avec les numéros surtaxés, les escrocs ont 3 alternatives : soit être opérateur, soit être éditeur de services ou, comme notre dernier exemple, via Audiotel en souscrivant auprès d’un ou plusieurs éditeurs de services SVA. Nous avons mené une petite étude dans notre base de données d’arnaques afin de savoir quelle était la méthode préférée des arnaqueurs téléphoniques et qui étaient leurs meilleurs alliés…

Selon nos statistiques, c’est la méthode Audiotel qui semble la plus « populaire » comme en témoigne l’identité des 2 prestataires SVA qui reviennent le plus souvent dans les signalements de nos contributeurs : Rentabiliweb et Viva Multimédia.

Rentabiliweb : du porno au micro-paiement

Rentabiliweb est une société qui a percé sur la toile grâce à des activités souvent « border-line » : en particulier les sites pornographiques et la voyance en ligne. Dernièrement, elle a décidé de se racheter une certaine éthique en se débarrassant de ce type d’activités pour se concentrer sur les « fin-tech », autrement dit les technologies pour la finance. Derrière ce nom très à la mode, se cachent plusieurs réalités… dont le paiement Audiotel !

Rentabiliweb, qui s’appelle désormais « Dalenys » pour faire moins racoleur qu’à son époque « web-trash », est dans notre étude, l’intermédiaire SVA le plus fréquemment lié à des arnaques téléphoniques recherchées par nos utilisateurs. Peut-être est-ce tout simplement dû au fait qu’ils sont très présents sur ce marché ?

Viva Multimedia est l’autre intermédiaire SVA très fréquemment rencontré dans les signalements réalisés sur Signal-Arnaques. Pour le coup, ce n’est sans doute pas un hasard… Un de nos sympathiques contributeurs s’est mis dans la peau d’un escroc… il nous a fait parvenir les fruits d’une expérience d’inscription au service de paiement « Monélib » que Viva Multimedia propose : jugez par vous-même…

Notre « ami » s’est fabriqué une fausse identité en quelques secondes et a commencé à s’inscrire au service Monelib. Objectif : voir à quel point il est simple de jouer à l’escroc au numéro surtaxé. Monelib affiche une grille tarifaire qui dépend des documents que vous fournissez. Première surprise : moins vous en dites sur vous, plus grosse est la commission qu’ils vous prennent. A la fin de la procédure, on obtient un morceau de code qui va permettre de pigeonner les gens qui composeront le numéro surtaxé (cf. image ci-dessous).

Avec des infos bidons, on obtient aisément un numéro surtaxé pour faire de l'argent

Avec des infos bidons, on obtient aisément un numéro surtaxé pour faire de l’argent

Ainsi dans toute la procédure d’inscription, aucun numéro de téléphone, aucune pièce d’identité n’est demandée… tout ce que vous avez à faire, c’est de renseigner un compte en banque (y compris à l’étranger) pour virer les fonds perçus : un processus idéal pour un petit groupe d’arnaqueurs ! Sans commentaire.

Maintenant que nous avons compris comment faisaient les arnaqueurs pour se créer des numéros surtaxés, nous allons tenter de comprendre comment se faire rembourser… Mais d’ailleurs, pourquoi quelqu’un devrait vous rembourser ?

Pourquoi un prestataire SVA devrait vous rembourser ?

Il y a plusieurs raisons qui font qu’un appel surtaxé devrait vous être remboursé :

  • si le tarif n’a pas été annoncé au début de l’appel (la réglementation l’impose formellement)
  • si l’on vous a fait appeler à ce numéro en utilisant la ruse ou la tromperie (ex : fausse offre d’emploi, usurpation de l’identité d’un ami, ping-call, message sur répondeur incompréhensible, usurpation de l’identité d’une entreprise, virus sur un smartphone…)
  • si le service rendu ne correspond pas à ce que vous avez demandé (ex : vous faîtes appel à un service de renseignements qui vous ne donne pas le numéro demandé, ou encore vous appelez un numéro supposé vous délivrer un code… mais il ne vous le donne pas)

Si une ou plusieurs de ces conditions sont remplies, vous pouvez demander un remboursement. A qui ? Comment ? C’est ce que nous allons voir à présent.

Petit guide de remboursement d’une arnaque téléphonique

Les différentes démarches que nous vous donnons ici vont vous demander un peu de temps et potentiellement de l’argent, en particulier si vous avez un ou plusieurs courriers recommandés à envoyer. Si le montant qui vous a été escroqué se limite à quelques euros, contentez-vous de réaliser des demandes par e-mail et par téléphone. Par contre si cela dépasse les 15 euros, cela peut valoir la peine d’aller plus loin et de sortir le papier à lettre.

Etape 1 : la pêche aux infos

Pour constituer une réclamation digne de ce nom, vous allez devoir récupérer quelques informations que vous transmettrez auprès des différents interlocuteurs susceptibles de vous rembourser. Voici les éléments indispensables à votre requête :

  • le numéro que vous avez appelé
  • la somme qui vous a été prélevée
  • si possible, les dates et heures auxquelles ont eu lieu les appels
  • l’éditeur du service concerné

Vous avez normalement accès aux 3 premières informations sur votre facture téléphonique. La 4ème information (l’éditeur) peut aussi y figurer, mais pas forcément de manière très claire. Dans ce cas, rendez-vous donc sur le site infoSVA et entrez le numéro concerné accompagné de la date à laquelle vous avez appelé. Vous aurez ainsi les coordonnées de l’éditeur concerné comme sur l’image ci-dessous :

exemple de recherche sur infosva

Exemple de recherche sur infosva d’un numéro utilisé dans une arnaque

Etape 2 : écrire au fournisseur du service

Avec les coordonnées que vous avez récupérées, vous pouvez désormais vous adresser au fournisseur de service par email, courrier postal voire par tout simplement par téléphone. Il suffit de demander le remboursement des sommes prélevées.

Par exemple, en utilisant le courrier type suivant :

Madame, Monsieur,

J’ai constaté avoir été prélevé de la somme de xx euros sur ma facture téléphonique suite à un appel au 08xxxxxxxx le jj/mm/aaaa. Il se trouve que le service édité à ce numéro était géré par vos soins à cette date.

Je vous demande le remboursement de ces sommes pour la(es) raison(s) suivante(s) (gardez/ajoutez les raisons qui vous concernent) :

  • le message tarifaire obligatoire en début d’appel n’était pas présent : cela ne m’a pas permis de savoir que j’allais devoir payer un surcoût vis à vis du tarif habituel d’une conversation téléphonique.
  • j’ai composé ce numéro suite à une escroquerie : (décrivez l’escroquerie en question)
  • je n’ai à aucun moment bénéficié d’un service pour lequel j’aurais volontairement et en toute connaissance de cause composé un numéro surtaxé.

Je vous remercie de m’informer rapidement des suites que vous donnerez à ma demande, faute de quoi, je serai contraint d’informer SVA Plus et la DGCCRF de la situation.

Cordiales salutations

Pour rappel : SVA Plus est l’organisme de régulation des numéros type SVA et la DGCCRF est un organisme ministériel qui gère la consommation et la répression des fraudes.

Suite à ce premier message, vous devriez obtenir un remboursement complet ou partiel de l’éditeur. Certains vous demanderont éventuellement des éléments complémentaires (comme le dépôt d’une plainte) pour accéder à votre demande. Vous avez un doute sur la réussite de cette démarche ? Nous vous invitons à consulter l’article de la blogueuse Mamzelle Plume qui détaille sur son blog comment elle a obtenu quelques remboursements. Plusieurs de ses lecteurs témoignent en ce sens (les commentaires de l’article sont très instructifs).

Etape 3 : écrire à votre opérateur

Si vous n’avez pas eu gain de cause auprès de l’éditeur ou si le remboursement que vous avez obtenu n’a été que partiel, vous pouvez contacter votre opérateur.

Voici un second courrier type pour affiner votre démarche de remboursement :

Madame, Monsieur,

J’ai constaté avoir été prélevé de la somme de xx euros sur ma facture téléphonique suite à un appel au 08xxxxxxxx le jj/mm/aaaa. Il se trouve que le service édité à ce numéro était géré par (nom de l’éditeur) à cette date.

(redonnez ici les raisons pour lesquels, cet appel devrait vous être remboursé)

J’ai contacté l’éditeur du service en question, mais ce dernier ne m’a pas donné satisfaction. Etant donné que vous êtes mon seul interlocuteur contractuel et que vous m’avez prélevé cette somme, je vous en demande à présent le remboursement.

Je vous remercie de m’informer rapidement des suites que vous donnerez à ma demande, faute de quoi, je serai contraint d’informer la DGCCRF de la situation.

Cordiales salutations

Etape 4 : faites du bruit !

Vous n’avez toujours pas eu satisfaction ? Il est temps de passer à la vitesse supérieure ! Intervenez sur plusieurs forums pour exposer votre situation : sur le forum de votre opérateur pour qu’il remarque vos messages mais aussi ailleurs (par exemple sur chez une association de consommateurs… ou chez Signal Arnaques !) pour éviter les éventuelles censures de modérateurs.

Vous pouvez aussi en parallèle mettre vos menaces à exécution : contacter la DDPP de votre département et SVA Plus ! Et n’hésitez pas à envoyer un courrier recommandé à l’éditeur du service concerné en le mettant en demeure de vous rembourser.

Plusieurs témoignages nous montrent que les personnes motivées et méthodiques parviennent souvent à récupérer au moins une partie de leur argent : les sociétés concernées préfèrent en effet un petit remboursement à une mauvaise publicité doublée d’ennuis avec les autorités.

Nous l’avons dit à plusieurs reprises : la régulation des numéros surtaxés n’est pas du tout favorable aux consommateurs... mais ce n’est pas une raison pour se laisser faire ! Alors, n’hésitez pas à partager ce petit guide et à nous faire part de vos propres expériences de demandes de remboursement.

Numéros Surtaxés : Scandales et Remboursements
4.3 (86.15%) 13 votes

30 réponses

  1. Fatiguedes0899 dit :

    arnaque très fréquente en ce moment avec des multiples numéros différents
    Cher(e) Client(e),

    Vous avez un colis au bureau de poste.
    Vous disposez d’un délai de 96 heures pour récupérer votre colis ,Sinon il sera retourné à l’expéditeur .
    Veuillez confirmer l’envoi du colis à votre domicile en suivant les étapes au dessous:

    1: Appeler le Numero de notre service clients: 0899 230 214 2:Recevoir le code de confirmation 3:Envoyer le code de confirmation à l’adresse Mail suivante:

    codechronopost@airpost.net

    Si vous ne pouvez pas recevoir le code veuillez essayer d’appeler jusqu’à x3 fois le numero en rouge au-dessus .

  2. Fatiguedes0899 dit :

    la même avec un autre numéro
    mettez en prison bon sang

    Cher(e) Client(e),
    Vous avez un colis au bureau de poste.
    Vous disposez d’un délai de 48 heures pour récupérer votre colis ,Sinon il sera retourné à l’expéditeur.
    Veuillez confirmer l’envoi du colis à votre domicile en suivant les étapes au dessous:
    1. Appeler le Numero de notre service clients: 0899275328
    2. Recevoir le code de confirmation ( 8 chiffres )
    3. Envoyer le code de confirmation à l’adresse Mail suivant:
    chronopost@postpro.net

    Si vous ne pouvez pas recevoir le code veuillez essayer d’appeler le numero en rouge au-dessus.

  3. gicquel dany dit :

    orange se lave les mains des arnaques facturées sur leurs propres lignes, cet opérateur conseille d’intervenir en réclamation auprès de 118918 et affirme même devoir reverser à cette….société (?) l’intégralité des montants arnaqués à leurs propres clients….

  4. Mounier dit :

    Afin que toute ces arnaques cessent, il convient que la loi ne protège pas les opérateurs et qu’elle les rende co- responsable à l’instar des banques (voir le code financier et monétaire).En effet, dans toutes ces escroqueries, l’opérateur, comme les intermédiaires et l’arnaqueur se partagent le montant de l’argent détourné, il s’agit d’un vol pour l’arnaqueur et d’un recel de vol pour les autres.Toutefois, vu le montant des sommes relativement faibles, tout le monde laisse faire et on préfère se taire, il faut savoir que ce sont des millions d’euros qui sont détournés et le ou les bénéficiaires courent toujours dans la nature.Si il y avait en France la possibilité de faire une  »class action » c.i.e donner la possibilité à un groupe d’individus de porter plainte en groupe alors les victimes poursuivraient.Malheureusement, Mme LAGARDE alors ministre des finances sous SARKOZY a rejeté l’idée de la class action.

  5. gremion dit :

    sa vient de m arriver sois disant que j avais gagné 3000 e ; mme Sophie ma fait choisir des meubles electroménager bref; cest ce matin elle persister que je la rappelle pour avoir une date de livraison , je lui est dit attendais jvous la donne directement je lui est di que si je rappelé pas et que j allais déposer plainte, avis aux personnes sa parait tellement vrai que ma facture de téléphonne m est revenue a 141 euro ne réponder cela peut etre fait en pcv; soyer vigilant!!!

  6. gremion dit :

    je vous rappelle ; qui demande a être rappeler; ne le faite pas, !!!!

  7. DEMUANT dit :

    Je n’ai pas appelé, j’ai reçu 2 appels sur ma ligne fixe en liste rouge à quatre jours d’intervalle, il n’y avait personne en ligne j’ai immédiatement raccroché. Mon numéro a été hameçonné et a rappelé une trentaine de fois à 3 € l’impulsion chacun (129 €) !.. J’ai mis en cause aussi Orange (courrier RAR et plainte) parce que mon numéro en liste rouge depuis plus de 10 ans n’aurait jamais dû se retrouver soit disant vendu (info service réclamation d’Orange) si les services avaient honoré leurs obligations contractuelles à la mise en service d’une option en 2015 ! Avez-vous connaissance du rachat par Orange du CERT de Rennes (premier centre de cyberdéfense d’Europe (article les échos publié sur le site de l’opérateur) où Orange expose fièrement qu’il cultive, spyware, malware et autres virus pour tester, anticiper les cyber-attaques et serait capable de les prévoir et les combattre avant qu’ils n’attaquent !..) Ce que j’ai constaté d’irrégularités avec Orange depuis quelques mois me laisse tous les éléments suffisants pour penser qu’ils ne sont pas étrangers à la vague qui vient de faire des milliers de victimes en quelques semaines, dans le sens d’une origine interne à leur réseau. Je conseille à tous de déposer plainte, c’est le seul moyen pour que les choses changent et que le vide juridique sur la cybercriminalité soit rapidement comblé. Votre opérateur ne peut se retrancher derrière la non responsabilité, c’est abusif selon l’article L-132 -1 du Code de la consommation, il a devoir d’information et de mise en œuvre de tous moyens pour assurer son obligation de résultat : la fourniture dans les conditions et délais de l’engagement contractuel (articles 1134 et 1147 du Code civil) Des plaintes massives permettront la constitution de partie civile et la saisine de la Cour de cassation pour faire jurisprudence si les autres recours n’ont pas permis d’aboutir.

  8. NOEMIE EYQUEM dit :

    bonjour,

    j’ai également subi une escroquerie, un ami s’est fait usurper son identité via Facebook et je ne me suis pas mefiée… il avait besoin d’aide, le scénario était tellement possible que je n’ai pas fait attention et j’ai appelé les numéros demandés, la personne se cachant derrière le nom de mon ami m’a assuré que rien ne serait facturé que c’était de la publicité.
    Résultat : 449 euros de hors forfait
    Red by SFR ne m’a prévenu à aucun moment du hors forfait, je les ai contacté pour leur demander de bloquer cette facture mais apparemment ils ne peuvent rien faire, ils ne sont pas dans l’obligation de me rembourser, ils m’ont toutefois donné les coordonnées postales afin que je puisse envoyer un courrier en expliquant mon cas.

    J’ai donc lu votre petit guide pour savoir comment se faire rembourser et d’autres articles sur des forums et blogs qui m’ont redonné un petit peu d’espoir pour me faire rembourser… en tout cas ce qui est sûr c’est que je ne me laisserai pas faire.

    J’ai donc repris mon relevé téléphonique et relevé tous les numéros en 08 qui apparaissaient (dont certains que je n’ai pas appelé d’ailleurs, (mais j’ai lu sur un article qu’ils arrivaient à faire comme si nous appelions alors que l’on ne fait rien…). donc j’ai référencé tous les éditeurs de ces numéros et comme par hasard certains numéros différents appartiennent au même éditeur…

    J’ai donc envoyé des mails à ces éditeurs en prenant votre modèle de courrier et en mettant les deux dernières raisons (j’ai composé ce numéro suite à une escroquerie : (décrivez l’escroquerie en question)
    je n’ai à aucun moment bénéficié d’un service pour lequel j’aurais volontairement et en toute connaissance de cause composé un numéro surtaxé.).

    Je n’ai pas encore eu de réponses… si vous avez des conseils à me donner pour le remboursement n’hésitez pas…
    Merci pour votre article en tout cas il m’a vraiment redonné espoir.

  9. Charpentier dit :

    bonjour
    Mon fils et moi même avons subi un piratage sur nos lignes mobiles dans la nuit du 17/18 avril , alors que ceci étaient éteint et que nous dormions , je me retrouve avec 444 euros hors forfait sur les 2 lignes . effectivement plusieurs appels surtaxés ont été passé depuis nos lignes , boyugue s’en lave les mains , ils m.ont juste orientés sur le site infosav.org , j’ai pu constaté qu’il s’agissait de 3 sociétés ( goldenmarsh , youpapass , vivamedia ) , alors que j’ai signale auprès de infosav ce qui c..était produit , l’une d’entre elle s’est excuser de ce désagrément et allait me rembourser ce préjudice , il me demande de leurs communiquer les 2 numéraux de ligne afin qu’il fasse le point sur le nombre d’appels passés cette nuit et il me demande aussi mon compte PayPal ou RIB pour me faire le virement de ce préjudice , à ce jour je n’ai pas répondu à ce mail , j’ai peur que se soit une arnaque . que faire ?

    • Annick dit :

      Bonjour,
      J’ai également subi une arnaque avec goldenmarsh. Ma banque a appelé directement la société car il me demandait un RIB (moi j’avais fait des recherches). Pas de souci, sous 10 jours je suis remboursée

      • pierrel dit :

        Bonjour,

        j’ai le même souci que vous. Avez vous envoyé votre RIB? Avez vous eu des soucis?

        Vous remerciant de votre réponse

        Cordialement,

    • Annick dit :

      Bonjour,
      quelqu’un peut me dire si la société Infoline rembourse ? pouvez me dire comment vous avez fait.
      Je leur ai envoyé plusieurs mails restés sans réponse, samedi j’ai envoyé une lettre LRAR
      Merci pour l’info

  10. Noemie Eyquem dit :

    Bonjour

    Goldenmarsh m’a egalement demandé mon rib et le telephone avec lequel les appels ont été passés. Jai envoyé en reponse du mail mon rib je ne pense pas que cela soit une arnaque… beaucoup de ces editeurs ont une mauvaise image suite à des escroqueries comme nous avons pu les subir..
    Bon courage à vous..

    • pierrel dit :

      Bonjour,

      j’ai le même souci que vous. Avez vous envoyé votre RIB? Avez vous eu des soucis?

      Vous remerciant de votre réponse

      Cordialement,

  11. BURETTE dit :

    Bonjour, pareil pour nous c’est le téléphone de notre fils qui a été prit pour cible. Résultat 395 euros de facture. C’est inadmissible que SFR ne tire pas le signal d’alarme pour nous dire que notre facture à déjà été dépassée de…€. Par contre pour nous harceler au téléphone pour des offres ça ils savent très bien faire. Nous avons aussi contacté les éditeurs de services et sur 5 éditeurs 2 nous ont demandé des renseignements comme le numéro de ligne pour vérifier les appels effectues et doivent nous rembourser dans les semaines à venir. Par contre Youpass ne veut rien savoir. Nous allons les relancer encore et si nous n’obtenons de réponse positive nous allons contacter la DGCCRF;

  12. Père excedé dit :

    Un appel de 22 secondes au N° de Goldenmarsh (0899635006) le 15.06.17 et c’est 45 appels en 2 h de temps à 3€ l’appel qui sont débités sur ma facture orange du mois de mai 17 pour un montant de 135€.
    Orange s’en lave les mains!
    Pas moi

  13. des parents excedes dit :

    Bonjour nous avons eu des appel surtaxé suite à un jeux concours Apple France nous avons été surfacture de 135 euros à cette date. Nous nous sommes fait pirater notre CB un achat de 830 euros et une jolie facture de SFR red nous informons une facturation de 1134 euro alors que ne sommes en illimité à 10 euros/mois et lorsque je les contacté G la surprise de les entendre dire il y a une centaine d appel surtaxé que bien sûre nous n avons pas appelé je suis vraiment blasé

  14. Cheghan dit :

    Bonjour,moi aussi je viens de me faire arnaqué je cherchais le numéro du RSI et je suis tombé sur un numéro j’ai appelé et boom une facture de 100€!!!ce n’était pas du tout le RSI c’était une escroquerie.J’ai contacté Free qui m’ont renvoyé vers sva.org
    J’attends mais à mon avis c’est foutu je suis outrée.

  15. Laetitia dit :

    Bonjour je possède deux lignes b and you dont une qui est utilisée en utilisateur restreint par mon fils de 13 ans. Dès la souscription j’ai utilisé leur possibilité d’être prévenue par sms lors d’un hors forfait et un blocage de la ligne a compter de 0€ d’hors forfait. Il est clairement écrit l’âge de l’utilisateur restreint et moi en tant que titulaire de ligne. Cet été mon fils est parti chez sa mamie l’été et à été hameçonne par un homme se faisant passé pour un youtubeur connu et lui promettant un iPhone dernière génération si il contactait des 0899 et mon fils est tombé dans le panneau… résultat 658€ de facture!! Bouygues a bel et bien bloqué la ligne mais seulement quand le hors forfait a atteint 658€ Des la semaine suivante j’ai contacté Bouygues telecom en expliquant et prouvant l’arnaque il s’agit tout de même d’un acte punissable par la loi et bien Bouygues me répond que les 0899 ne font pas partie du blocage ! Seulement jamais on ne men a avisé! Pour moi Bouygues est complice de cette arnaque car il faut savoir que l’opérateur téléphonique reverse les sommes facturées aux éditeurs de services. Bref, pour le dire en termes plus directs, les bénéficiaires principaux des arnaques téléphoniques sont les opérateurs et les intermédiaires. Si les opérateurs étaient contraints de rembourser systématiquement les sommes ainsi volées, ne seraient-ils pas plus regardants sur leur distribution et leur contrôle ?mais lors de ma réclamation on me répond que j’avais qu’à surveiller mon fils …oui mais il était en vacances et je le répète c’est une arnaque dont il a été victime ! Les arguments ne manquent donc pas pour botter en touche face à mes réclamations et éviter de faire face à leurs responsabilités… parce qu’ils doivent assumer. Dans leurs contrats avec les éditeurs de service, les opérateurs précisent qu’ils facturent le consommateur en lieu et place de l’éditeur. L opérateur est donc bien mon interlocuteur contractuel et c’est à eux de gérer mes réclamations. Le pire, c’est que les opérateurs le savent pertinemment et que leurs contrats avec les éditeurs prévoient ces réclamations ! Pour finir j’ai fais opposition au prélèvement et je compte aller jusqu’au tribunal si nécessaire puisque je peux prouver la demande unitiale de blocage et l’utilisation restreinte de mon fils ! Ainsi que larnaque dont il a été victime et dont bouygues se montre complice sachant que j’ai dénoncé les faits ils auraient dû immédiatement
    Suspendre le paiement auprès de la société d’édition de services MONETIFY Sans oublier que j’avais demandé d’être prévenue des dépassements et que je l’ai jamais été. Je suis très déçue de bouygues telecom et je n’encourage pas mon entourage a aller chez eux !

  16. cheucheu dit :

    idem je viens de subir une arnaque soit disant que j’avais gagné 1000€ sur un site internet le guide.com
    j’ai rappelé ce numéro pour date de livraison et voilà comment on se fait avoir.
    en allant sur le site le guide.com je vais dans contact et là je vois : » attention depuis quelques jours, nous avons détecté des appels malfaisants vous proposant de choisir 1000€ de produits cadeaux sur Le Guide.com Veuillez ne pas y répondre.Nous ne sommes pas à l’origine de ce jeu ni de cet appel. »
    le site est au courant de l’arnaque mais au lieu de l’indiqué en gros dès l’accueil sur le site, ils le mettent dans nos contact un endroit tout en bas de la page ou vous n’allez que rarement. a ce demander s’ils ne sont pas de mèche pour cette arnaque….!!!!
    quand à la gendarmerie, ils m’ont rit au nez et m’ont dit que de porter plainte ça ne servirait à rien.

  1. 28 novembre 2016

    […] A SAVOIR ! Vous pouvez demander le remboursement du coût engendré par un appel surtaxé qui n’a pas respecté les 3 derniers points précédents ! Utilisez nos courriers type dans ce cas. […]

  2. 26 décembre 2016

    […] et ne perdez pas d’argent. (si vous vous êtes fait arnaquer, suivez les conseils de cet article pour vous faire rembourser […]

  3. 8 janvier 2017

    […] La France entière semble avoir reçu cette arnaque ! Le principe est simple : on vous annonce avoir un colis pour vous et on vous invite à appeler un numéro pour obtenir un code de suivi. Rien de tout ça n’est réel sauf le prix à payer sur votre facture téléphonique si vous avez appelé ce numéro qui est en réalité, était surtaxé. Nous avons expliqué les ressorts de cette arnaque mais aussi les moyens de récupérer votre argent si vous en avez été victime. […]

  4. 30 janvier 2017

    […] Inutile de vous dire que si vous cliquez sur le lien, votre smartphone vous proposera d’appeler un numéro surtaxé sur lequel aucun service n’existe (normal c’est de l’arnaque…). Pour rappel, si vous vous faites arnaquer par ce genre de procédé, vous pouvez vous faire rembourser ! […]

  5. 10 mars 2017

    […] des programmes de protection des acheteurs qui donnent d’assez bons résultats. Pour les arnaques de numéros surtaxés, c’est par contre auprès des opérateurs téléphoniques ou des prestataires SVA qu’il […]

  6. 6 septembre 2017

    […] Certains intermédiaires SVA couvrent clairement les escrocs : ils permettent d’utiliser des numéros surtaxés de manière anonyme sans que les utilisateurs (ou mêmes les autorités !) puissent clairement identifier vers qui le flux financier s’oriente : cela engendre une quasi-impunité des escrocs faisant appels à ces méthodes. Par cette préconisation, Signal-Arnaques souhaite mettre fin à ce genre de pratique. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *