Vous constatez un prélèvement HPY sur votre relevé bancaire ? Voici quoi faire !

👉 L’essentiel en 3 points…

  • Le libellé HPY correspond à un paiement via HiPay, un intermédiaire de paiement utilisé par de nombreux sites marchands.
  • Cela peut indiquer un abonnement souscrit en ligne, parfois sans votre consentement explicite.
  • Deux options : contacter le commerçant ou demander un chargeback auprès de votre banque.

Comprendre les prélèvements HPY

Les prélèvements HPY sur vos relevés bancaires indiquent généralement l’utilisation de la solution de paiement HiPay. Selon de nombreux témoignages, une proportion importante de ces prélèvements sont liés à des abonnements , parfois engagés à insu des internautes, à cause de techniques marketing “borderline”.

Identifiez le commerçant derrière le prélèvement

Si vous voyez “HPY” sur votre relevé bancaire, il est crucial de savoir quel e-commerçant est à l’origine du prélèvement. Pour cela, HiPay propose un formulaire en ligne pour aider à l’identifier. Vous devrez fournir des détails comme les chiffres de votre carte bancaire, le montant de la transaction, et une copie de votre relevé bancaire.

Contacter le commerçant pour une résolution amiable

Une fois le commerçant identifié, essayez de résoudre le problème directement avec lui. Expliquez la situation et demandez un remboursement si vous estimez qu’il n’est pas justifié. Cette approche est souvent la plus rapide et évite des démarches plus complexes.

Utiliser le chargeback en cas de prélèvement non sollicité

Si vous êtes certain que le prélèvement est frauduleux ou abusif, ou si vous ne parvenez pas à résoudre le problème avec le commerçant, contactez votre banque. Demandez un chargeback en expliquant la situation. Selon l’Observatoire de la Sécurité des Moyens de Paiements, votre banque doit vous rembourser si vous niez avoir autorisé le prélèvement.

Quelques exemples d’abonnements à problèmes

Les prélèvements HPY sont souvent liés à des abonnements dont certains sont cachés dans les petites lignes lors d’achats en ligne. Voici quelques exemples courants :

  • Abonnements à des services de conversion de fichiers.
  • Services de streaming avec des périodes d’essai gratuites.
  • Sites de ventes de documents juridiques ou courriers-type.
  • Annuaires et services de conciergerie en ligne.

Certaines sociétés anglaises sont spécialisées dans ce type d’approche, redoublez donc de vigilance si l’entreprise identifiée est située outre-manche.


Pour aller plus loin…

1 réponse

  1. Yvette Grançon dit :

    j’ai achete un balai poue mes plafond à 12€95 qui à etait preleve le14 juin et la j’ai un nouveau prelevement de 47€90 alors que je n’ai rien commande c’est à TIMATOO DUBLIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *