Un prélèvement “PYD” sur votre relevé bancaire ? C’est probablement un Abonnement.

👉 Ce qu’il faut retenir…

  • Le libellé “PYD” sur votre relevé bancaire indique souvent un abonnement en ligne.
  • Les abonnements peuvent parfois être souscrits sans consentement explicite, notamment via des techniques de marketing trompeuses.
  • Deux actions possibles : contacter le commerçant pour résoudre le problème ou demander un chargeback auprès de votre banque.

Que faire en cas de prélèvement PYD sur votre compte ?

Les prélèvements PYD sur vos relevés bancaires peuvent souvent être liés à des abonnements en ligne souscrits parfois sans votre connaissance. Il est essentiel de comprendre d’où vient ce prélèvement et quelles actions entreprendre pour éviter d’autres débits.

Identifier l’origine du prélèvement PYD

Si vous remarquez un prélèvement PYD sur votre relevé bancaire, il est crucial d’identifier le commerçant à l’origine de ce prélèvement. Bien que nous ne sachions pas exactement si PYD est lié à un intermédiaire de paiement spécifique (comme Hipay par exemple), il est toujours recommandé de contacter votre banque pour obtenir plus d’informations sur la transaction.

Parfois le libellé permet d’identifier le site marchand…

Contacter le commerçant pour une résolution amiable

Une fois le commerçant identifié, contactez-le directement pour tenter de résoudre le problème. Expliquez la situation et demandez un remboursement si le prélèvement n’était pas autorisé clairement par vous-même. Cette approche est souvent la plus rapide et peut vous éviter des démarches plus longues et complexes.

‼ Attention, certains e-commerçants soutiennent que la notion d’abonnement était clairement indiquée lors de l’achat et qu’ils ne vous rembourseront pas. Ils vous invitent même vers la page d’accueil de leur site qui indique effectivement un abonnement. Comme l’explique cet article, il s’agit parfois d’une tromperie !

Utiliser le chargeback en cas de prélèvement non sollicité

Si vous êtes certain que le prélèvement PYD est frauduleux ou abusif, ou si vous ne parvenez pas à résoudre le problème avec le commerçant, contactez votre banque. Demandez un remboursement en expliquant la situation. Selon les directives de l’Observatoire de la Sécurité des Moyens de Paiements, votre banque doit vous rembourser si vous niez avoir autorisé le prélèvement.

Exemples d’abonnements courants associés aux prélèvements PYD

Les prélèvements PYD peuvent être liés à divers abonnements, parfois cachés dans les petites lignes lors d’achats en ligne. Voici quelques exemples courants :

  • Abonnements à des services de conversion de fichiers.
  • Services de streaming avec des périodes d’essai gratuites.
  • Sites de ventes de documents juridiques ou de courriers-type.
  • Annuaires et services de conciergerie en ligne.

Selon des signalements, certaines entreprises comme Innovative Digital Factory S.L. sont souvent associées à ces prélèvements, utilisant des techniques de marketing agressives. Soyez particulièrement vigilant si l’entreprise est située à l’étranger, notamment au Royaume-Uni.


Pour aller plus loin…

  • Signalez les prélèvements suspects sur des plateformes communautaires comme Signal-Arnaques.
  • Méfiez-vous des abonnements cachés dans les offres promotionnelles.
  • Le service d’assistance Chargeback.fr peut vous aider à récupérer votre argent si besoin (90 % de succès pour les prélèvements similaires).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *