Arnaques sur Airbnb : une seule règle à connaître pour les éviter

La célèbre plateforme Airbnb est devenue incontournable ! Incontournable pour les voyageurs certes, mais également pour les escrocs à la recherche de proies fragiles et inexpérimentées prêtes à se délester de quelques deniers. En cette période de vacances d’hivers 2018, il parait opportun de rappeler les pièges qui guettent les utilisateurs d’Airbnb et les règles à suivre pour les éviter. Suivez le guide ! 😉

Airbnb, qu’est-ce que c’est ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, rappelons ce qu’est Airbnb. Il s’agit d’une plateforme communautaire qui permet de mettre en relation les propriétaires de logements avec des internautes à la recherche d’hébergements de courte durée. Elle est aujourd’hui essentiellement utilisée dans le cadre de loisirs, notamment par les voyageurs pendant les périodes de vacances. Le principe est donc simple : les propriétaires déposent des annonces et les internautes réservent directement en ligne. A l’issue de leur halte, ces derniers sont invités à laisser leur avis sur la qualité de la location pour informer les autres internautes : c’est le B.A.-ba d’un site communautaire. Pour fluidifier les mises en relation et les contraintes logistiques, le site propose plusieurs services dont un système de messagerie, un système de réservation et un système de paiement.

Pourquoi mettre en valeur ces 3 services particulièrement alors qu’Airbnb en propose plein d’autres ? Tout simplement car ils représentent les 3 étapes nécessaires pour réserver une location et que c’est précisément celles-ci que les escrocs tenteront de perturber pour vous arnaquer ! Nous allons y venir…

Il existe 2 grands types d’arnaques sur Airbnb : celles liées au service de location lui-même et surtout celles qui se déroulent en dehors et qui utilisent l’image d’Airbnb… Ces dernières sont généralement orchestrées par des brouteurs localisés en Afrique de l’Ouest.

Les Arnaques de locations sur Airbnb

Bien que les équipes d’Airbnb aient mis en place de nombreuses systèmes de détections de fraudes, certains escrocs arrivent toutefois à infiltrer le site pour y commettre leurs méfaits.

Voici la liste des principales arnaques qui font la vie dure aux internautes peu expérimentés :

Des logements qui n’existent pas

L’arnaque la plus courante est celle des logements fantômes. Des utilisateurs peu scrupuleux s’inscrivent en créant de faux profils et s’affichent en tant que propriétaire souhaitant mettre à disposition un logement. Ils diffusent alors des caractéristiques intéressantes appuyées par des photos alléchantes. Les internautes peu aguéris réalisent leur réservation, paient et s’aperçoivent de la supercherie le jour de leur arrivée. Inutile de vous dire à quel point les vacances commencent mal dans ce cas… Cette arnaque est relativement simple à éviter : il suffit de s’appuyer sur les commentaires laissés par les autres internautes… Si aucun commentaire n’a été laissé, passez votre tour et laissez quelqu’un d’autre s’amuser à l’exercice périlleux d’être le premier locataire ;-).

Des logements qui ne correspondent pas à la réalité

L’art de la tromperie n’est pas réservé aux vendeurs de voiture et aux arnaqueurs sur Bon Coin. Sur Airbnb, il n’est pas rare de trouver des annonces qui affichent des photos flatteuses et dignes d’hôtels de luxe. La vraie vie vous rattrape lorsque vous arrivez sur place et qu’un appartement déplorable vous accueille pour vos seules vacances annuelles. Aie ! Le conseil précédent prendra donc également tout son sens ici : ne louez pas des biens ou les avis sont inexistants ou négatifs. C’est la force essentielle d’un site communautaire, utilisez-la ! Sachez néanmoins que dans ce cas, il est parfois possible d’obtenir une indemnisation de la part du site, nous en parlons en fin d’article.

De faux touristes qui dépouillent les propriétaires

Il n’y a pas que les locataires qui peuvent être victimes d’arnaques ! Il y a également les propriétaires eux-même… Le vandalisme et surtout le vol font partie des pratiques réalisées par les faux profils. Ils utilisent la plateforme pour louer des appartements ou des maisons et profitent de leur fausse identité pour dépouiller complètement l’intérieur de la location. Airbnb est plutôt bien fait sur ce point car le propriétaire peut s’il le souhaite refuser la demande de réservation d’un profil donné si ce dernier ne lui inspire pas confiance.

Les arnaques qui utilisent l’image d’Airbnb

Même si les quelques lignes précédentes pourraient faire peur à certains lecteurs, sachez quelles restent globalement rares. La majorité des arnaques sont réalisées en dehors du site et s’appuient sur des techniques maintes fois décrites sur Signal-Arnaques. Elles peuvent être initiées par de faux profils sur le site Airbnb voire venir complètement de l’extérieur par le biais de SPAMS…

Dans tous les cas, vous devriez sentir l’arnaque venir car les escrocs tentent systématiquement de vous faire sortir du site Airbnb pour voler votre argent (histoire de sortir des radars et vous entraîner dans les ruelles sombres du net 🙂 )

  • Arnaque à l’acompte : La personne malintentionnée vous demande de payer un acompte par un moyen de paiement difficilement traçable comme WesternUnion ou des coupons PCS.
  • Phishing : L’escroc vous envoie un mail qui ressemble de très près à ceux envoyés par le site officiel. Le message contient généralement un lien qui vous envoie vers une copie du site officiel. L’objectif de cette démarche peut être varié : récupérer vos informations de compte, vos coordonnées bancaires, vous afficher une liste de faux commentaires positifs voire un virus susceptible d’extraire à votre insu les mots de passe enregistrés dans votre navigateur Web.
  • Escroquerie du trop-perçu : Très courante dans les arnaques d’emploi, l’arnaque consiste à vous envoyer un paiement par chèque qui s’avère, à réception, supérieur à ce qui était convenu. Votre interlocuteur affirme s’être trompé et vous prie de lui rembourser la différence. Confiant et honnête, vous vous exécutez, à part que quelques jours après l’arrivée de l’argent sur votre compte, votre banque vous informe être dans le regret de devoir le récupérer. Le chèque encaissé étant signalé comme volé ou sans solde… Aie… Inutile de vous dire que le remboursement de la somme que vous avez envoyé directement à l’escroc par l’intermédiaire de votre compte ne pourra pas être récupéré.
  • Arnaque de paiement par un tiers : Une des raisons qui peut pousser un interlocuteur malhonnête à vous faire sortir les propriétaires d’Airbnb et à vous inviter à réceptionner votre argent par un service de paiement tiers est l’utilisation d’une carte bancaire volée. La transaction moins sécurisée que sur le site officiel sera annulée par la suite, un peu comme l’histoire précédente du chèque !

La liste des prétextes est longue et variée mais si vous suivez quelques règles de bon sens, vous devriez pouvoir y échapper grâce à la lecture du paragraphe suivant. Par ailleurs, nous verrons également qu’il est parfois possible de s’en sortir si vous avez été victime d’une arnaque… notamment dans le cas du phishing.

Comment éviter les arnaques à la location d’Airbnb ?

A partir des informations précédentes, il est donc possible de définir quelques règles très simples qui vous éviteront les ennuis.

Si vous êtes locataire

  • Ne jamais sortir du site pour réaliser une transaction : Il s’agit de la règle fondamentale anti-arnaque ! D’ailleurs les CGV générales du site mettent un point d’honneur à cette règle
  • Ne retenir que des annonces qui possèdent des avis positifs en quantité
  • Vérifier les adresses mails qui vous écrivent… Ce n’est pas parce qu’il y a « airbnb » dedans que le message émane effectivement du site officiel. Airbnb propose d’ailleurs un guide pour bien les distinguer.

Autre information qui peut être utile à connaître : Airbnb n’envoie jamais de facture donc si vous vous retrouvez face à ce cas, allumez les gyrophares 😉

Si vous êtes propriétaire

  • Échangez avec la personne intéressée par votre location avant de l’accepter (en restant sur le système de messagerie du site, c’est important) ! Airbnb préconise même cette démarche.
  • Refusez toute réservation initiée par des profils que vous ne « sentez pas » : ayez confiance en votre instinct ! Sachez toutefois que les refus multiples sont susceptibles d’affecter votre visibilité de manière négative dans le moteur de recherche du site.
  • Prenez une assurance habitation adaptée aux déconvenues éventuelles liées à la location (vol, vandalisme…) et répercutez le montant dans le coût de la location.

En bonus

Dans un précédent article, nous avions listé plusieurs conseils à suivre pour se prémunir des arnaques de locations saisonnières. Si pour X raisons, vous vous retrouvez en dehors d’Airbnb, nous vous suggérons fortement de le lire : 15 conseils pour esquiver les arnaques de locations de vacance.

Comment signaler une arnaque « Airbnb » ?

Pour signaler une arnaque liée à Airbnb, 2 moyens sont à votre disposition :

Comment se faire rembourser en cas d’arnaque Airbnb ?

Soyez rassuré, même si vous êtes victime d’une arnaque, tout n’est pas perdu ! Du moins, il existe certains recours. En fait, tout dépend du cas dans lequel vous vous trouvez.

  • Si vous êtes victime d’un mauvais service dont le site Airbnb est censé vous protéger (logement inexistant ou non conforme à sa description), vous pouvez demander un remboursement auprès du site en le contactant via son formulaire de contact ou par téléphone au 0184884000. Vérifiez néanmoins que votre cas précis est conforme à la politique de remboursement d’Airbnb.
  • Si votre moyen de paiement a été subtilisé par la ruse, notamment dans un cas de phishing, vous pouvez envisager d’obtenir un remboursement par votre banque.
  • Dans les autres cas, autant ne pas se mentir, ce sera compliqué 🙁

Quelques témoignages d’arnaques Airbnb…

Signal-Arnaques est à ce jour la plus grosse base de données d’arnaques francophone. A ce titre, il est aisé de vous présenter quelques cas réels de personnes ayant été confrontées aux arnaques présentées dans cet article.

Cas 1 : La victime est une locataire qui rencontre un hôte sur le site Airbnb. Ce dernier communique avec elle par mail et l’oriente vers un faux site (phishing) qui affiche de nombreux faux commentaires. Elle envoie l’argent et se rend compte par la suite que la réservation n’est pas effective sur le vrai site d’Airbnb. L’histoire finit par une plainte à la police…

Cas 2 : La victime relate qu’un faux programme de caution d’Airbnb a pris contacte avec elle pour lui soutirer de l’argent.

Cas 3 : Cas typique d’un échange réalisé en dehors du site pour une réservation d’appartement…

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive, si vous avez une expérience à partager, faites le par le biais des commentaires ! Nul doute qu’il pourra aider la communauté.

J’allais oublier l’essentiel : Passez de bonnes vacances 😛 !

Arnaques sur Airbnb : une seule règle à connaître pour les éviter
4 (80%) 7 votes

8 réponses

  1. gaglio dit :

    il n’y a pas airnb, j’ai dernièrement proposé 3 dictionnaire queuillet à la vente j’ai été contacté pour un paiement paypal, que j’ai refusé, aussitôt ont m’a annonce que j’aurai des frais pour avoir refusé une enveloppe D H L, la brigarde de gendarmerie interviendrai, depuis je n’au plus de nouvelles.
    je pourrai vous communiquer les mails reçus

  2. gaglio dit :

    jevpense qu’il faudrait des sanctions très sévères pour arreter ces abus

  3. Chris bo dit :

    J’ ai reçue une jeune femme russe sur Airbnb
    A la base elle a joué les victimes.
    Juste avant son départ elle a commandé une gabardine de marque a 359 euros.
    Je n ai pas voulu lui renvoyer.
    Elle a donc signalé mon profil et mis des commentaires extrêmement négatifs et demande un remboursement de 250 euros ( ce que j’ ai gagné pour 28 jours de location ).
    Airbnb a bloqué mon annonce pour verification.sans me le signaler.mais j’ ai pu réactiver mon annonce.
    J’ ai fini par lui renvoyer son colis.et elle ne m’a jamais remboursé.
    Suite a cela j’ ai note dans mon règlement
    Colis interdits.

  4. david dit :

    je me suis fais arnaquer sur airbnb, et le propriétaire a très facilement fait supprimer mon avis, il m’a accusé de lui avoir proposé de l’argent contre mon avis, et le site l’a automatiquement supprimé, j’ai protesté, airbnb à vu que le sms était trafiqué et a remis l’avis, un mois plus tars, jack recommence et mon avis est à nouveau supprimé, je jette l’éponge et laisse airbnb gagné de l’argent avec cet arnaqueur!

  5. Camille dit :

    Je trouve ça vraiment limite d’écrire sur votre site Airbnb  » ne louez pas des biens ou les avis sont inexistants ou négatifs. C’est la force essentielle d’un site communautaire, utilisez-la ! « . Heureusement qu’il y a des gens qui prennent le risque de louer des appartements sans qu’il y ait de commentaire, sinon votre page internet n’aurait aucun intérêt! Si tout le monde suivait votre conseil il n’y aurait que peu de logements sur le site, personne ne voulant prendre le risque de tester un nouvel hôte. Vous devriez retirer ce commentaire.

    • Signal-Arnaques dit :

      Effectivement, vous avez raison, si personne ne se lançait, il n’y aurait pas d’avis sur les sites communautaires ! Néanmoins autant laisser cette tâche à ceux qui acceptent de prendre le risque de se retrouver face à une arnaque. Autrement dit, la confiance accordable à un bien qui ne possède pas d’avis est quasi nulle… A vos risques et périls.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *