Arnaques au CPF : L’Eldorado des escrocs

Que vous soyez retraité, salarié, étudiant ou même sans emploi, il est quasiment impossible que vous n’ayez pas encore été confronté à cette arnaque ! De quoi je parle ? De l’arnaque au Compte Personnel de Formation évidemment. Très régulièrement relayée par les médias ou par les organismes de prévention du gouvernement, elle ne semble pas vouloir s’arrêter. En réalité, elle évolue même. Malgré tout, peu de journalistes expliquent son fonctionnement en détails. C’est donc l’objectif de notre article du jour : Comment fonctionnent les arnaques au CPF ? Comment s’en prémunir et que faire si on y est confronté ? Suivez le guide

Le Compte Personnel de Formation pour les nuls

Ceux qui me lisent régulièrement le savent : j’aime aborder les sujets d’arnaques en repartant sur des bases claires et simples pour que mes articles soient accessibles au plus grand nombre. C’est un peu contraignant pour ceux qui maitrisent ces arnaques, mais cela permet de ne pas délaisser les moins aguerris d’entre nous.

Qu’est-ce que le Compte Personnel de formation ?

Le Compte Personnel de formation est un compte que tout français dans la vie active possède, que vous soyez au chômage ou non.

De manière analogue à un compte bancaire, ce compte contient de l’argent que vous pouvez utiliser pour vous former en payant directement des organismes de formation. Le financement de ce compte est automatique pour un montant de 500 € par année d’activité dans la plupart des cas.

D’où vient l’argent ? De diverses contributions versées à l’URSSAF (ou la MSA dans le domaine agricole) par vos employeurs. Il est géré par la caisse des dépôts.

Comment connaitre et faire valoir vos droits CPF ?

Normalement à la lecture de cet article, une partie des lecteurs s’interroge d’un coup…

Ah bon ? J’ai un compte avec de l’argent planqué quelque part ???

Eh oui ! D’ailleurs, il est important de savoir comment accéder à ce compte pour se protéger des arnaques au CPF que nous détaillerons juste après.

Se créer un compte en 3 minutes chrono

Pour connaître vos droits CPF, c’est très simple ! Il suffit d’accéder au site officiel du gouvernement et de créer son compte.

En réalité, si vous avez suivi l’histoire, vous possédez déjà un compte : cette étape ne sert qu’à vous identifier et à vous y donner accès…

Le système vous demande quelques informations personnelles :

  • Nom
  • Date de Naissance
  • Numéro de sécurité sociale
  • Adresse postale
  • Niveau d’étude

A l’issue de ce petit formulaire, on vous demande votre numéro de téléphone, votre mail et un mot de passe. C’est tout.

Le système vérifie qu’il arrive à raccorder vos informations personnelles avec la base de données des comptes formation. Si c’est OK, il vous transmet un mail de connexion à l’adresse fournie. Il ne vous reste plus qu’à vous connecter et consulter vos droits.

Affichage d’un solde CPF sur le compte officiel

Remarque : En utilisant le mode de connexion précédent, vous pouvez consulter vos droits mais vous ne pouvez pas vous inscrire à une formation. Pour cela, une authentification via France Connect est nécessaire. Nous y reviendrons car c’est important.

Les Arnaques au Compte Personnel de Formation

Maintenant que nous avons compris à quel point il est simple d’accéder aux comptes personnels de formation, intéressons-nous aux pratiques des escrocs dans ce domaine. Comment font-ils pour gagner de l’argent ? Autrement dit, comment font-ils pour vous voler le vôtre ? 😅

L’objectif des arnaques CPF

Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est que les arnaques CPF s’appuient généralement sur des réseaux de délinquance organisée et rarement sur des escrocs isolés.

Voici le mode opératoire dans les grandes lignes :

  1. Les escrocs créent des sociétés de formation
  2. Ils les inscrivent en tant « qu’organismes certifiés » pour apparaître sur le site officiel du CPF
  3. Ils vous inscrivent à leur société de formation (avec votre accord ou à votre insu).
  4. L’argent disponible sur votre compte CPF est donc versé à l’organisme directement.
  5. Il ne leur reste plus qu’à sortir l’argent des sociétés et de disparaître.

Avouez quand même que c’est plutôt bien pensé, non ? Ils créent des formations plus ou moins bidons et se débrouillent pour vous y inscrire… parfois même sans que vous vous en rendiez compte.

L’objectif des escrocs est donc simple : Vous inscrire à leurs formations via votre compte CPF.

Alors, c’est bien beau tout ça, mais comment font-ils ?

Minute, on y arrive… 😅

Les techniques d’arnaques au CPF

Pour arriver à leurs fins, les escrocs spécialisés dans le CPF utilisent deux approches bien distinctes : Le piratage de votre compte CPF ou la manipulation.

Dans le premier cas, ils souscrivent à votre place à leurs formations en prenant le contrôle de votre compte officiel. Dans le second, ils usent de pratiques commerciales controversées pour que vous le fassiez vous-même.

Le piratage de votre compte CPF : Le mode « bourrin »

Au lieu de passer du temps à tenter de vous influencer, certains escrocs préfèrent donc clairement se passer de votre consentement. Pour cela, ils n’ont qu’un seul objectif : Accéder à votre compte CPF via France Connect.

En effet, si vous avez été attentif précédemment, je vous ai expliqué qu’il était aisé d’accéder à votre compte CPF en ayant quelques données personnelles mais je vous ai également précisé que cela n’était pas suffisant pour vous inscrire à une formation : pour des raisons de sécurité, une connexion via le service France Connect est nécessaire.

Il y a donc plusieurs niveaux de droits sur la plateforme officielle. Un accès rapide pour la consultation simple et un autre, plus sécurisé, pour l’inscription aux formations.

France Connect est un dispositif de l’Etat qui permet de s’identifier par le biais d’un compte déjà créé :

Il est obligatoire de se connecter via France Connect pour s’inscrire à une formation

Il suffit donc de disposer de vos identifiants d’accès à un service lié à France Connect pour récupérer le plein contrôle de votre compte : Impôts, Assurance Maladie

Le Phishing : classique mais tellement efficace !

Pour récupérer ces fameux identifiants, les escrocs ont une arme de choix que vous connaissez probablement bien : le phishing ou le smishing. Il s’agit de messages qui vous sont envoyés par mail ou par SMS et qui vous envoient vers des sites internet qui usurpent l’identité d’un service de l’Etat. Vous comprenez désormais pourquoi, on retrouve souvent celui des impôts et de l’assurance maladie.

Quelques exemples pour le plaisir des yeux…

Une fois que vous tombez dans ce type d’arnaque en saisissant vos identifiants, les escrocs peuvent se connecter à votre compte CPF et atteindre leur objectif en vidant votre compte.

La technique du faux-conseiller CPAM : il réinitialise vos mots de passe

Certains escrocs ne disposent pas forcément des connaissances informatiques nécessaires pour réaliser des arnaques de phishing. Ils préfèrent les contacts humains… Pour cette raison, une technique intéressante a vu récemment le jour et elle semble prendre de l’ampleur donc ouvrez bien vos oreilles ou vos yeux 😁.

Vous recevez un appel d’un « conseiller » de l’assurance maladie qui vous prévient que votre compte a été piraté. La personne vous invite à lui fournir les 8 derniers chiffres de votre numéro de sécurité sociale en prétextant que c’est nécessaire pour vérifier votre identité.

Une fois fait, l’escroc lance la procédure « mot de passe oublié » de votre compte Ameli et vous demande le code reçu par mail.

Si vous lui donnez, l’escroc réinitialise votre mot de passe et dispose désormais d’un accès France Connect à votre compte CPF. Il ne lui reste plus qu’à vous inscrire à une bonne vieille formation frauduleuse. Top, non ?

OK, mais pourquoi il nous demande les 8 derniers chiffres du numéro de sécu ?

La procédure de réinitialisation des comptes Ameli requière en réalité le numéro complet mais comme les faux-conseillers disposent d’informations personnelles vous concernant, ils arrivent à le reconstituer ! En plus, le fait de ne demander qu’une partie éveille moins la vigilance de la victime.

La manipulation : la méthode « douce »

Maintenant que nous avons vu les méthodes brutales qui consistent à vous faire dépenser l’argent de votre compte formation à votre insu, intéressons-nous désormais à la seconde approche : Celle qui consiste à vous pousser à dépenser vos fonds en vous retournant le cerveau 🤪

On retrouve ainsi le démarchage intensif (vous êtes obligé de connaître), la promotion de formations non éligibles et pour finir en beauté l’utilisation d’arguments publicitaires illégaux.

Le démarchage intensif

Aujourd’hui, quand votre téléphone sonne, vous vous demandez probablement à quel démarcheur vous allez encore avoir affaire : Vendeur d’énergie, fournisseur de panneaux solaires… ou démarcheur CPF.

C’est un vrai fléau… Appels, SMS… Cela fuse de tous les côtés et on arrive à un tel point que le mot « harcèlement » peut être lâché sans prendre de risques. Le rôle des démarcheurs est rarement de pirater votre compte comme vu précédemment, il est destiné à vous vendre une formation et de vous inciter à la réserver sur votre espace personnel.

La qualité de la formation a, ici, peu d’importance et peut-être disparate selon votre chance du jour : cela peut aller du PowerPoint moisi à 1500 € à une vraie formation en présentiel. Le vrai problème est l’intensité des sollicitations qui tendent à vous épuiser moralement et parfois, par usure, à vous faire payer.

SMS Typique de SPAM CPF

Moi non plus, j’en peux plus du démarchage pour du CPF. Mais comment ont-ils eu mes coordonnées ?

Les démarcheurs CPF utilisent 2 moyens pour vous contacter : soit ils achètent des bases de données de prospects, soient ils vous font remplir des formulaires en ligne.

Une fois que vous êtes dans leur base, c’est cuit ! Vos infos sont revendues d’un centre d’appel à un autre. Vous êtes ainsi condamné à changer de numéro de téléphone. Il suffit qu’un seul d’entre eux ait le vôtre et c’est mort ! Le second mode de récupération de données est le passage par le SPAM. Vous recevez un mail ou un SMS qui vous invite à fournir 2-3 données pour être rappelé par un conseiller.

Une formation peut en cacher une autre…

Il existe une pratique qui gravite autour des organismes véreux qui s’adonnent aux démarchages téléphonique ou aux publicités sur les réseaux sociaux. Celle de vous faire souscrire à une formation différente de celle proposée.

C’est plutôt simple à comprendre. Les escrocs vous attirent avec des formations très attractives et vous invitent à sélectionner des formations plus basiques. En effet, bien que le panel de formations disponibles via le compte personnel de formation soit bien garni, les critères d’éligibilité restent restreints.

On retrouve ainsi de nombreuses publicités qui affichent des formations aux titres aguicheurs comme « Devenez influenceur », « Gagnez 5000 € par mois en restant à la maison »…

Si vous prenez contact avec la personne à l’origine de la publicité, il vous invite à sélectionner une formation a priori moins vendeuse : « Créer son entreprise en France en 2022 » par exemple. Il s’agit clairement d’une tromperie.

Un exemple ? Le site Fact and Furious présente ici comment souscrire à une formation CPF de « COACH QUANTIQUE » 🤣🤣🤣.

Les publicités illégales pour des formations

Intéressons-nous désormais à la législation autour de la communication sur les formations. On retrouve en effet de nombreuses mauvaises pratiques pourtant encadrées par la loi ! L’exemple le plus flagrant est celui lié aux coûts des formations et aux dépenses qu’elles engendrent pour vous. Eh oui, l’argent reste encore et toujours un vrai argument commercial.

Il n’est ainsi pas rare qu’on vous présente des formations avec des arguments illégaux : « Formation à 0 € », « Formation financée à 100% par le CPF »… Eh oui, comme l’explique brillamment l’organisme de formation OFIB, la loi encadre les communications liées aux formations.

Ainsi l’article L6352-12 du code du travail l’indique clairement :

La publicité réalisée par un organisme de formation ne doit pas faire état du caractère imputable des dépenses afférentes aux actions dont elle assure la promotion sur l’obligation de participer au financement de la formation professionnelle prévue par l’article L. 6331-1.

Code du travail

Besoin d’un exemple ? Voici par exemple une vidéo largement relayée par un influenceur de Dubaï et décryptée par @Audreylunique sur Twitter : Post Twitter Formation Métaverse de Marc Blata

Comment se prémunir de ces arnaques ?

Depuis le début de cet article, on a balayé de nombreuses informations. Pas forcément facile de s’y retrouver. Malgré tout, il n’y a que quelques conseils à suivre pour éviter la majorité des arnaques CPF :

  • Gardez à l’esprit que votre numéro de sécurité sociale est important pour les escrocs. Ne donnez donc jamais les numéros qui le composent (même partiellement).
  • Méfiez-vous des formations « tape à l’oeil ». Les formations qui vous apprennent à gagner de l’argent dans un bref délai sont toutes des arnaques. Bref, zappez les vendeurs de rêves.
  • Faites des recherches sur internet systématiquement. Un numéro suspect vous contact ? Cherchez des infos sur Google. Faites pareil pour les mails, les SMS reçus…
  • Surveillez les notifications France Connect que vous recevez par mail. Chaque nouvelle connexion sur un des services de l’Etat est censée vous être notifiée par mail. Si vous n’en êtes pas à l’initiative, c’est probablement que quelqu’un a piraté votre compte.

Que faire si vous êtes témoin de ce genre d’arnaque ?

Si vous êtes témoin ou victime d’une arnaque CPF, réalisez systématiquement des signalements :

  • Sur Signal-Arnaques, pour informer un maximum d’internautes.
  • Informez la caisse de dépôt via cette adresse mail : dfp_mcf_gestion_signalement@caissedesdepots.fr

Rappel : La caisse de dépôt est l’organisme officiel en charge du service « Mon Compte Formation ».

Et pour finir, quoi faire si vous êtes une victime ? (on vous a volé vos droits …)

Il est possible qu’en lisant cet article, vous vous aperceviez que vos droits ont été siphonnés par un escroc.

Heureusement, il est possible de faire recréditer votre compte, mais avant :

  • Changez immédiatement votre mot de passe
  • Conservez les éventuelles preuves (imprim écran, SMS, mails…)
  • Déposez une plainte.

Une fois fait, vous pouvez contacter la caisse des dépôts au 09 70 82 35 51 qui vous expliquera comment recréditer votre solde.


Voilà, je pense qu’on a fait le tour des infos essentielles sur les arnaques CPF. Si vous penser à une variante que nous n’avons pas citée, n’hésitez pas à en parler dans les commentaires. @ bientôt

Recherches associées

17 réponses

  1. Baba dit :

    Il faut obligatoirement un accès à France conecte pour souscrire à une formation vous dite des bêtises …

    • Anthony Legros dit :

      Bonjour @Baba, merci beaucoup pour cette remarque. Effectivement, vous avez raison, l’article était ambigu sur cet aspect voire faux au niveau de quelques écrits. Nous venons de le réécrire afin d’être en phase avec la réalité. Merci encore pour votre contribution !

  2. Christianf dit :

    Bien vu, ça éclaire certains qui n’ont pas encore compris qu’il sont sous influence quotidienne. C’est bien sur cet état de fait qu’agissent les arnaqueurs.

  3. M. HERMANN dit :

    bonjour
    il me semble assez difficile de créer un ou des organismes de formation et de les inscrire comme « certifiés » : en effet, il faut avoir été certifié « Qualiopi » pour pouvoir apparaître dans les listes des formations visible sur moncompteformation.fr et seulement ces organismes certifiés peuvent faire mobiliser l’argent des CPF pour une de leur formation…
    Cette certification est assez difficile à obtenir (légalement je m’entends).
    Mais il reste vrai qu’il y a beaucoup de sollicitation et d’arnaques aux CPF

  4. Ella dit :

    Je suis pas longtemps en France, donc j’ai pas de moyens sur mon compte mais quand-même j’ai reçu un appel très bizarre. Je suis en train de rechercher boulot en France et donc ‘un recruter’ m’appelé. C’était un offre pour graphiste, conversation très long sur argent etc sauf que a la fin recruter m’a demandé si j’ai un certificat en Photoshop. Et la, non, ils acceptent que le certificat d’un école, il faut suivre un formation, CPF va payer, c’est juste pour certificat etc. J’ai suivie jusqu’à ce moment. Après ils me disent que ce formation va avoir lieu en septembre et début de travail qu’ils sont mentionnés était en Mai. Bien sûr ils me demandent mon numéro de sécurité sociale. Mais, pourquoi moi? J’ai aucune crédits sur mon compte CPF…

    • TRINH G. dit :

      Bonjour,
      C’est indéniablement une tentative d’escroquerie. L’un de ceux à qui tu as adressé ta demande d’emploi connaît ton domaine d’activité et essaie de te diriger vers une formation correspondante. Il a tellement de victimes à « plumer » qu’il ne se donne pas le temps d’examiner le crédit de chacune. En plus, il veut connaître ton N° SS, clé d’accès à ton compte CPF. Ne réponds plus à ses appels et fuis le à tout prix

  5. TRINH G. dit :

    Je reviens toujours à la même question:
    Quand les escrocs, dans n’importe quel domaine, vous contactent par téléphone, sms ou mail, il y a un point de départ qu’on peut localiser, même plus tard, et identifier grâce à la Compagnie du Téléphone. Et il y a un point d’arrivée qui est le compte bancaire sur lequel atterrit l’argent détourné. Même si l’escroc vide son compte après coup, le retrait d’une importante somme peu de temps après l’ouverture du compte devrait attirer l’attention des banquiers.
    Et on n’arrive jamais à identifier ces escrocs !!! Et toutes les publicités idéalement mensongères qui fleurissent quotidiennement sur toutes les pages web et qui ne subissent aucun contrôle, comme au temps du BVP. On a l’impression que l’escroquerie d’aujourd’hui est légale. C’est un acte commercial comme les autres. Tout ce que savent faire certaines institutions, c’est donner des conseils, qui sont plus faciles à dire qu’à faire, surtout au niveau des personnes vulnérables …

  6. berkani dit :

    La meilleure solution : Ne jamais décrocher son téléphone car si c(‘est urgent on vous laissera un message vocal et ,e jamais ouvrir les mails CPF ainsi que les pièces jointes

  7. MESSAADIA dit :

    Moi je responsabilise la caisse des dépôts en tant que gardienne des fonds elle doit s’assurer que la formation s’est effectivement déroulée dans le cadre règlementaire avant de décaisser

  8. guy BERTHET dit :

    Merci infiniment pour ces infos . En tant que retraité (derniere fiche de paye en septembre 2017) ai-je droit à utiliser mon compte CPF

    • Anthony Legros dit :

      Normalement non, bien que vous soyez peut-être régulièrement sollicité, le CPF n’existe que lorsqu’on est dans la vie active, donc non retraité. Par contre, rien ne vous empêche d’accéder à votre compte et de jeter un oeil : le système vous le dira si vous ne possédez pas de droits.

      Avec un peu de chance…

  9. Très intéressant et complet ! Merci

  10. LEMAIRE dit :

    Par téléphone je ne réponds plus aux numéros inconnus et je le stipule dans mon annonce enregistrée. Pour les SMS j’ai reçu de nombreux messages pour le compte formation et la carte de SS, immédiatement je transmets au 33700.

  11. Chris Tof dit :

    Dernière pub sponsorisée sur FB mettant clairement en avant le fait de faire payer via CPF les formations de ce « formateur » et proposant une masterclasse pour apprendre comment faire.

    Ils ont trouvé le filon car souvent, c’est le tarif de la formation qui rebute les clients.

    La barrière du paiement étant tombée via CPF, ils peuvent vendre leur formations bien plus facilement.

  12. Chris Tof dit :

    désolé j’ai mis par erreur le lien du site lorsque l’on clique sur mon pseudo ;-(

    Je veux pas leur faire de pub en plus… comment le retirer ?

    Le lien vers la pub FB :
    https://vivredesonsavoir.fr/masterclass-offerte

  13. Pat dit :

    Bonjour, Je reçois régulièrement ce type de mail, alors que mon CPF est soldé depuis belle lurette, étant à la retraite depuis 14 ans. Donc, direction corbeille à chaque fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez