Arnaques à la vente forcée : ne vous laissez pas intimider !

Ding, dong… le facteur sonne à votre porte ! Il vous indique avoir un colis pour vous. Vous êtes convaincu n’avoir rien commandé dernièrement pourtant le paquet porte clairement une étiquette à votre nom : vous acceptez le colis. Mais alors, qu’est-ce que cela peut être ? Un don du ciel, un cadeau du père noël ou éventuellement une erreur d’envoi ? Non non, vous n’y êtes pas ! C’est juste le début d’une arnaque à la vente forcée : un site internet vous envoie un produit que vous n’avez pas commandé et vous réclame son paiement immédiat. Même si dans un premier temps le refus de payer apparaîtra comme étant la solution la plus évidente, les relances du cabinet de recouvrement qui suivront mettront à mal votre conviction initiale… Il faut être solide et plutôt bien renseigné pour lutter contre cette arnaque ! Cela tombe bien, c’est exactement l’objectif de cet article : faire de vous des personnes aguerries 😉 . Suivez le guide !

Comment se déroule une arnaque de vente forcée ?

Facebook, pour commencer

En général, tout commence sur les réseaux sociaux. Vous tombez sur une publicité alléchante qui vous propose de consulter une fiche détaillée du produit en question en échange de vos coordonnées postales (Nom, prénom, adresse postale et adresse mail…). Une fois cette formalité « classique » exécutée, vous tombez sur un descriptif qui met en avant un tarif exorbitant… Genre 80 € le « maquillage miracle »… Bien sûr, comme le commun des mortels, la raison vous rattrape, vous faites marche arrière et vous vous dîtes que les arnaques, ce n’est pas pour vous ! C’est ce qu’on va voir… 😐

Premier contact

Alors que vous venez de fournir vos informations personnelles et que vous avez visité rapidement un site qui n’a clairement pas retenu votre intérêt, vous recevez un mail : il s’agit du site que vous venez de visiter qui vous confirme que votre commande est expédiée… C’est plutôt fort, vous n’avez même pas eu besoin de sortir votre carte bancaire ! Bref, vous ne prêtez que peu d’attention sur ce détail car vous êtes convaincu qu’il s’agit d’un bug ou, au pire, d’une erreur qui sera en votre faveur.

Un colis arrive (ou pas)

Quelques jours après l’épisode du mail, un colis est livré à votre domicile. On vous demande de régler votre commande par virement sous 10 jours ou de renvoyer le colis à l’expéditeur. Bien que la rédaction du courrier de votre interlocuteur soit plutôt correcte et enjolivée de politesse, le ton impératif est largement perceptible… Patientez encore un peu, le ton va monter ! Même si la qualité du produit n’est pas l’objet de cet article, il parait opportun de vous préciser qu’elle n’est vraiment pas au rendez-vous et qu’il s’agit souvent de vulgaires échantillons.

Par ailleurs, dans certains cas, le colis n’est même pas reçu (blocage probable par la douane). Vous recevez directement une relance de paiement en affirmant que vous avez déjà reçu le colis (sacré culot, non ?). Bref, ils y vont à l’intox et ce n’est que le début !

Deuxième contact

Furieux que l’on vous demande de régler un article que vous n’avez pas commandé, vous prenez contact avec la société qui est à l’origine de cette mauvaise blague (en général des sociétés Danoises, il s’agit d’une de leur spécialité). Ils vous répondent que vous avez bien commandé un produit chez eux et que vous devez le payer ! Ils argumentent en fournissant une adresse IP qui serait la vôtre…D’ailleurs l’expérience montre que plus vous vous plaignez, plus vous l’arnaqueur augmente le tarif… LOL

Besoin d’une preuve ? Voici un beau témoignage d’une victime :

Bonjour, même arnaque pour moi, j’en suis à la troisième relance par courrier et mail, je prépare le dossier et vais le mettre dans les mains de UFC QUE CHOISIR étant adhérente à cette association de consommateurs. Le montant qu’ils me réclament aujourd’hui est passé de 63,90 EUROS à 103,90 EUROS (1er rappel + majoration 10 euros pour frais de rappel – 2ème rappel + 30 euros pour frais de rappel. C’est quoi cette escroquerie à la vente forcée ou l’on ne voit pas la couleur du produit et qui vous menace de collecter cette soit-rdisant créance par le biais d’avocats.

L’artillerie lourde : le cabinet de recouvrement

Alors que vous vous énervez avec votre interlocuteur qui fait mise de ne rien comprendre et s’amuse à vous coller des pénalités fictives, un cabinet de recouvrement rentre dans la danse et tente plusieurs assauts pour vous faire craquer et surtout payer ! Autant vous dire que les méthodes utilisées flirtent parfois avec l’intimidation, le harcèlement et surtout le non-respect de la loi… Bref, pas top.

En même temps, même si ce scénario pourrait en surprendre plus d’un, il est à rappeler que ces techniques de peur et d’intimidation ne sont que la base d’une bonne arnaque… Tous les arnaqueurs les utilisent ces techniques avec plus ou moins de succès.

Que faut-il faire si vous êtes confronté à cette arnaque ?

Connaître la loi

Pour savoir comment réagir à ce type de réclamation, il est impératif de bien connaitre la loi en matière de consommation. Lorsqu’une société vous réclame de l’argent alors qu’aucune commande n’a été réalisée clairement ou qu’elle a manqué de vous préciser clairement le prix exact du bien comme dans les cas d’abonnements cachés, vous vous retrouvez face à ce que l’on nomme une vente forcée.

Le droit français est plutôt bien fait sur ce point et considère ce type de démarche comme une pratique commerciale trompeuse. L’article R635-2 du code pénal est parfaitement clair sur ce point :

Le fait d’adresser à une personne, sans demande préalable de celle-ci, un objet quelconque accompagné d’une correspondance indiquant que cet objet peut être accepté contre versement d’un prix fixé ou renvoyé à son expéditeur, même si ce renvoi peut être fait sans frais pour le destinataire, est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe.

Voilà la base… Pour rappel, une vente doit être consentie par les 2 parties pour être valable (acheteur et vendeur) !

Répondre ou pas…

Maintenant que vous connaissez la loi et que vous avez conscience que vous êtes du bon côté de la barrière (que la loi est en votre faveur), deux choix s’offrent à vous :

  • Répondre à l’expéditeur
  • L’ignorer tout simplement

Il est important que vous compreniez que toute perte de temps qui vous est occasionnée par une action frauduleuse d’un tiers est un préjudice que vous subissez (eh oui, le temps c’est de l’argent 😉 ). En considérant cela, vous pouvez tout à fait ignorer de manière totale votre interlocuteur et ses multiples relances :

  • Vous n’avez pas obligation de lui répondre (à elle et à ses préposés comme les cabinets de recouvrement).
  • Vous n’êtes pas obligé de retourner le colis reçu (il est hors de question de perdre du temps à vous rendre à la poste ou de payer quoique ce soit… même pas le carburant pour vous rendre chez le postier…). En fait, par la lecture de nombreux commentaires sur ce type de sujet, on se rend même compte que les sociétés qui s’exercent à ce type de fraude ne vous facilitent pas la vie pour le retour de produit (elles ne répondent pas à vos demandes, ne vous communique pas les modalités de retours…). Elles s’en fichent royalement, leur seul objectif est de vous faire payer

Attention cependant, le colis ne vous appartient pas pour autant ! Si vous refusez la vente, le produit reste la propriété de la société qui vous l’a envoyé. Vous devez le conserver sans l’utiliser. D’ailleurs ce point est relativement intéressant car comme le colis prend de la place chez vous et que vous en êtes officiellement le gardien, vous êtes en mesure de réclamer une indemnité de frais de garde 😉 ! En effet, le fait d’être contraint à stocker une marchandise ne vous appartenant pas vous créé un préjudice : cela prend de la place que vous pourriez utiliser pour autre chose et vous fait supporter une responsabilité que vous n’avez pas sollicitée.

Certaines personnes ont des difficultés à faire acte de silence : si vous faites partie de celles-ci, vous pouvez envoyer un courrier recommandé en montrant votre désaccord pour cette vente forcée. Voici un exemple de courrier rédigé par un avocat que vous pouvez utiliser. N’hésitez pas à le compléter en indiquant l’indemnité de garde que vous réclamez en échange de sa conservation chez vous (genre 5 € par jour) => Cela devrait réussir à les calmer un peu et à leur faire comprendre que vous n’êtes pas un noob.

Déposer une plainte

Le problème des arnaques sur internet est que leur prolifération est essentiellement due à l’inaction des victimes et à l’impunité des sociétés qui en sont à l’origine. Pour contrer ce phénomène, une seule solution : Porter plainte !

Pour cela, lisez l’article du lien précédent qui vous rappelle la démarche de base : se rendre auprès des autorités et exiger la rédaction d’une plainte (surtout pas d’une main courante). Je vous précise cela car certains officiers en charge de la réception des plaintes ont la fâcheuse tendance à refuser le dépôt des plaintes. Pour rappel : ce n’est pas leur job. Les officiers de police ne sont pas là pour juger de la recevabilité de votre plainte (plus d’infos ici : un gendarme ou un policier a-t-il le droit de refuser une plainte ?).

Voilà, je pense que nous avons fait le tour des arnaques de vente forcée, n’hésitez pas à utiliser les commentaires pour faire part de votre expérience.

Arnaques à la vente forcée : ne vous laissez pas intimider !
4.3 (86.67%) 6 votes

13 réponses

  1. bellette chantal dit :

    arnaquee par cellinov envoi suite d une commande de 3btes omega 3 suite appel remboursait 2 btes l autre dans leur bte noire une plainte deposee j en ai pour moi aupres d autres personnes je m en sort bien car ils gardent les numeros cartes+ le pigtogramme et se servent comme bon leur semble

    • Faurie dit :

      J’ai vécu exactement la même chose (cell-inov). Je les ai appelés, ils m’ont baratiné en me faisant croire qu’ils allaient me rembourser mais toujours rien plusieurs semaines après.
      Je vais les recontacter et en suite, je porterai plainte.

      • Cell'innov dit :

        Bonjour Faurie,

        Nous sommes dans l’incapacité de vous identifier, afin de vous contacter directement.
        Nous souhaiterions le faire au plus vite, afin de comprendre pourquoi votre réclamation et surtout la solutionner dans les plus brefs délais.
        Merci de contacter directement notre service clients.
        Cordialement.

    • Cell'innov dit :

      Bonjour Madame,

      A partir de vos éléments, vous faites certainement référence à votre commande du 26 septembre 2017.
      En date du 1/11, 2 remboursements ont été fait sur votre compte : 39,90€ et 29,90€.
      Chaque réclamation, clairement exprimée est systématiquement solutionnée.
      Nous comprenons et acceptons les critiques et notre volonté est de satisfaire tous nos clients.
      Il est difficile d’entendre « arnaque » dans vos propos, car si vous exprimez cela, nous aimerions vraiment comprendre ce qui s’est précisément passé.
      Nous vous proposons de contacter notre service clients directement, afin que nous puissions vous répondre et le cas échéant, solutionner vos attentes.

      Bien à vous.

  2. Marieu dit :

    Dans le même genre, Yonivers sur le net pour des assurances. Après consultation de leur publicité pour comparer le prix des assurances, un de leurs baratineurs vous appelle, vous demande un tas de renseignements sur votre vous et votre voiture, et très rapidement, vous recevez un tas de mails de MAXANCE, compagnie d’assurances basée à Monaco, vous réclamant la cotisation d’assurances et vous harcèle par mails pour finir par des avis de poursuites du très célèbre INTRUM qui vous menace régulièrement par courrier d’un tas de poursuites. Et tout cela bien sûr, alors que j’ai envoyé des mails à MAXANCE pour leur dire que je ne donnais pas suite à leur proposition de tarif et qu’ils cessent de m’importuner, ma voiture est toujours assurée chez AXA et je n’ai bien sûr rien signé chez MAXANCE. C’est une véritable association de malfaiteur, j’ai bien sûr dès le début prévenu mon agent d’assurances d’AXA.

  3. Claire Debulgari dit :

    J’ai pire comme expérience. Une personne s’est présenté chez moi sois disant, de la part de ENI qu’elle m’a présenté comme GAZ de France. Elle « voulait » savoir si mon fournisseur de Gaz respecte les tarifs. Confiante je l’ai laissé entrer chez moi et lui ai montré une facture.Elle a regardé, tapé quelque chose sur son portable et partie en me demandant de signer une feuille attestant de son passage.
    Une heure après son départ, j’ai reçu un mail de confirmation de changement de mes initiales et mon MDP sur mon espace client. Un deuxième mail a suivi pour me confirmer ma demande de résiliation du contrat de GAZ
    J’ai appelé ENI qui se trouve être un fournisseur de gaz privé (assez cher) et pas du tout GAZ de France. Le service clients m’a confirmé la souscription du contrat de gaz chez eux. J’ai demandé l’annulation immédiatement, mais ce n’était pas si simple. j’ai appelé mon fournisseur de gaz pour les prévenir de l’arnaque; j’ai changé l’ID et MDP de mon espace client, mais je n’ai pas pu sauver mon contrat. J’ai du re-signer un nouveau, moins avantageux, même si le service commerciale, en guise d’excuses, a fait un geste…

  4. Vignon dit :

    Arnaquée par fausse société de réparation de PC QUI HURLE QUE VOTRE PC EST PIRATE ET A DES VIRUS ::::: il s’agit des numéros suivant 04 13 68 11 59 OU 09 70 38 72 74.

  5. viviane moreno dit :

    Je me suis faite arnaquer car se produit etant un échantillon devait etre gratuit, comment ont il fait pour avoir mon n° de carte bancaire?
    Promovital.com GBGB enfield : 79,95€ merci

  6. Joel Dorges dit :

    Merci pour votre article très interressant sur la vente forcée…Cependant, en cliquant sur le lien derrière la chaine de caractères bleutés « un exemple de courrier rédigé par un avocat que vous pouvez utiliser », je mappe sur « https://www.signal-arnaques.com/scam/view/27301 » et non sur ce courrier ?…

    En tout cas, merci encore pour vos bons conseils anti-arnaques …
    Cdlt.

  7. NERET dit :

    Bonjour
    je tiens à signaler l’abus de faiblesse et l’arnaque à la vente forcée de la société SAN LORENZO 06600 CARROS qui envoie des colis aux personnes âgées, après avoir récupéré je ne sais par quel biais le numéro liste rouge de notre maman, colis de 8kg livré par la poste. Heureusement que notre vigilance est là, mais maman est dans un état de faiblesse et sous curatelle qu’elle ne peut s’engager dans une telle commande et pourtant cette société a envoyé ce colis (que nous avons refusé). Et ils ont sans aucun doute harcelé maman au téléphone alors qu’elle est bien fatiguée, il faut que cela cesse, c’est insupportable après les voyantes. Laissez nos séniors tranquilles.

  8. Olivier dit :

    Bonjour,

    Je tiens à signaler une arnaque à la vente forcée pour les entreprise faite par le site utiledesvilles.fr.
    Il vous démarchent par téléphone en prétextant que vous avez déjà commandé un encart publicitaire (je ne sais où) . Il vous demandent de renvoyer un document signé pour que ce prétendu abonnement ne soit pas automatiquement renouvelé pour 2 ans. SAUF que vous n’avez rien commandé précédemment, il s’agit d’une arnaque totale.
    A la réception par mail dudit document, il se trouve qu’il s’agit d’un BON DE COMMANDE avec les conditions générales de ventes à côté. IL NE FAUT SURTOUT PAS LE SIGNER. Ce n’est pas un document qui vous empêchera d’avoir votre pseudo abonnement renouvellé mais bel et bien un document qui fera acte de commande chez ce fournisseur et vous abonnera à leur service.

    Pour vous compreniez bien l’ampleur de l’arnaque, sur le fameux bon de commande il vendent 19 350€ par an un encart publicitaire de 800pixels par 600pixels sur leur site utiledesvilles.fr (site très mal référencé avec d’énormes bugs sur les formulaires de recherche).

    Le discours téléphonique est bien rodé, le mail mentionne même « Voici votre dossier de non renouvellement ». VIGILANCE.

    La commerciale se prénomme SANDRINE COLLIN (c’est peut-être au faux nom) et la société frauduleuse EVOLEADS (qui gère le site utiledesvilles.fr) est basée à Vincennes.

    J’espère que cette information pourra aider certaines personnes, il vaut mieux prévenir que guérir.

    De toute façon, le dossier est signalé à la DDPP (Direction Departementale de Protection des Populations) du val de Marne. La vente forcée est interdite en France.

  1. 29 septembre 2018

    […] piratage en Europe de l’Est, la contrefaçon en Chine, l’arnaque financière en Israel, la vente forcée au Danemark… et, sans que nous ne parvenions à l’expliquer pendant longtemps, les […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *