Quels recours en cas d’arnaque d’investissement ?

Malheureusement à la mode, les arnaques financières ne cessent de se développer, d’évoluer et font chaque jour plus de victimes. Face à ce constat et surtout au sentiment d’impuissance manifesté par les victimes de ce genre d’arnaque, la résistance s’organise… En effet, les recours existent et notre partenaire Broker Défense nous en donne un aperçu dans les lignes qui suivent.

Les arnaques financières en quelques mots

Historiquement, la majeure partie des arnaques financières reposaient sur de plateformes d’investissements frauduleuses qui proposent aux futurs victimes de placer de l’argent sur divers produits plus ou moins à risques : Forex et Options binaires en particulier.

Après maintes évolutions, les produits se sont largement diversifiés : Whisky, vins, cheptels bovins, terres rares, cryptomonnaies… Les escrocs utilisent tous les prétextes à la mode pour attirer leurs clients !

Le schéma de l’arnaque est toujours à peu près le même : les investisseurs et apprentis épargnants déposent leur argent sur une plateforme en ligne et se mettent à gagner de l’argent. Cela fonctionne tellement bien qu’ils n’hésitent pas à remettre une, voire plusieurs, couches une fois qu’ils sont rassurés. Jusque là, tout va bien 😉

C’est au moment de récupérer l’argent que les choses se gâtent ! Ils tentent de transférer leur argent virtuellement gagné sur la plateforme d’investissement vers leur compte bancaire mais rien ne fonctionne. Même le courtier sympathique qui les a aidés à investir ne répond plus au téléphone. Le piège est refermé, l’argent a disparu.

Les victimes sont alors désemparées et amputées de leurs fonds qui parfois, représentent les économies de toute une vie… On parle de plusieurs dizaines voire centaines de milliers d’euros.

Des solutions existent pour récupérer son argent

Autant ne pas se mentir : récupérer son argent en cas d’arnaque financière n’est pas simple. Dans certains cas, c’est même impossible !

Pourtant, certaines sociétés se sont spécialisées dans cette tâche : aider les victimes d’arnaques financières à récupérer leurs fonds. C’est le cas du site Broker Défense avec lequel Signal-Arnaques est devenu partenaire. Il met à disposition de ses clients plusieurs solutions pour les aider à récupérer leurs fond.

Nous avons donc interviewé Marc BOUZY, dirigeant de la société NET AND LAW qui édite le site Broker Défense. Il nous donne ici une vision globale des solutions qui s’offrent aux victimes.

Interview de Marc Bouzy

Marc Bouzy, fondateur de Brokerdefense.net

Quels sont les recours en cas d’arnaque financière ?

Le premier réflexe en cas d’arnaque financière est de porter plainte. C’est une première étape qui doit être préparée rationnellement.
Il est indispensable que les victimes commencent par préparer leur dossier en collectant toutes les preuves, justificatifs de paiements, mails, copies d’écran de manière exhaustive afin de pouvoir présenter les faits de la manière la plus complète possible.

Une victime qui ne porte pas plainte reste invisible.

Au-delà du cas individuel, c’est un très mauvais service à rendre à toutes les autres victimes impliquées, car cela contribue à masquer l’ampleur de l’escroquerie.

Ensuite, il convient d’étudier en détail l’affaire, ses intervenants et ses intermédiaires afin d’effectuer un inventaire des cibles légales et des recours envisageables contre chacune d’entre elles ; cela peut être la société ou ses représentants légaux s’ils sont identifiables, ou bien à défaut les intervenants de la filière de collecte de fonds.

La nature de l’action, amiable, pénale ou bien civile, doit s’adapter aux réalités juridiques du pays où sont présentes les cibles.

Quand la banque d’un client refuse une transaction sur un pays jugé trop permissif, cela repose avant tout sur une analyse juridique des risques.

Comment intervient Broker Défense pour récupérer les fonds des victimes ?

Nos avocats référents interviennent pour tous les types d’actions possibles : de la négociation amiable au pénal en passant par des contentieux civils.

L’objectif reste le même, obtenir le retour des fonds, soit par un accord, soit par un jugement.
Nous ne nous limitons pas à la France et notre réseau de 20 cabinets d’avocats intervient dans 13 pays, principalement européens.

Quelles sont les arnaques financières du moment ? Peux-tu en citer quelques-unes ?

Il y a une mode dans les escroqueries, des thématiques porteuses, un air du temps. Cette année, nous voyons des grandes tendances, les arnaques via les réseaux sociaux liée à une arnaque aux sentiments couplée à un investissement en cryptomonnaie, les investissements dans les EPHAD, des usurpations de banques pour investir sur des livrets d’épargne et aussi, une thématique d’actualité avec de l’investissement fictif dans le vaccin anti-COVID Moderna.

Qui sont victimes de ces arnaques ?

Lorsque l’on parle d’arnaque financière, le cliché qui revient c’est celui du retraité. Bien évidemment, si ce profil représente une part importante des escroqueries, c’est essentiellement car il s’agit de victimes disposant d’une épargne souvent patiemment économisée tout au long de leur vie.
Nos statistiques nous montrent que le profil type de la victime concerne la tranche d’âge de 55 à 65 ans, que les personnes soient jeunes retraités ou actives. Souvent il s’agit de profils qui ont une rupture majeure dans leur vie, fin des emprunts immobiliers, plus d’enfants à charge, changement de vie en vue de la retraite.

Quelles chances ont-elles de récupérer leur argent en cas d’arnaque financière ?

Tout dépend du type d’escroquerie dont on parle et de la sophistication de la filière de collecte de fonds. Les affaires avec peu d’intermédiaires entre la victime et son escroc, ainsi que les affaires à diffusion immédiate des fonds, comme dans les pyramides de Ponzi sont très difficiles à résoudre car les cibles sont peu nombreuses et les fonds sont ventilés immédiatement.
Cependant lorsque l’entité a pignon sur rue, tout en ayant un comportement déloyal et que les capitaux sont stockés, la probabilité de récupération des fonds devient très élevée.

Peut-on récupérer son argent en cas d’arnaque de Cryptomonnaie ?

Nous l’avons déjà fait. Cela reste difficile et obéit à d’autres règles que les résolutions classiques.

Il y a deux types d’affaires de cryptomonnaies. Celles qui consistent à faire croire que la victime effectue un investissement en cryptomonnaie, alors que tout est fictif. Dans ce cas de figure, nous restons sur des affaires de cryptomonnaie de façade.

Lorsque la cryptomonnaie est utilisée comme outil de blanchiment, notamment pour sa capacité de détention extra bancaire, la logique du recours reste la même. Il faut commencer par étudier les transactions afin de trouver une cible valable avant de la mettre en cause.

Paradoxalement, la nouveauté est une force car les régulateurs et les législations sont en retard par rapport aux innovations de terrain. La sécurisation des cryptoactifs passe par la volonté des acteurs de bien agir et de définir des bonnes pratiques, souvent en tâtonnant. Le marché se charge d’éliminer les acteurs les moins sérieux et les plus douteux.

Nous pouvons alors nous baser sur cette bonne volonté pour récupérer des fonds auprès des bons acteurs lorsqu’ils sont impliqués.

4 réponses

  1. Françoise Leplâtre dit :

    il me semblait avoir vu sur internet que Broker Defense n’était pas fiable ? Que cela faisait partie des arnaques ? que faut-il en penser ? L’escroquerie dont j’ai été victime date de plus d’un an maintenant. J’ai porté plainte mais je n’ai jamais eu aucune nouvelle.

  2. VIAL dit :

    Bonjour,
    Il y a des sites qui proposent de se désabonner, (sans s’y être inscrit…) en « cliquant » sur « ici », mais en fait ce la ne fonctionne pas du tout et parfois ce soi-disant lien de désinscription abouti sur un autre genre d’arnaque !…

  3. Françoise DEGRANGE dit :

    bonjour,
    désoléee d’avoir tarder à la réponse de votre message seulement j’étais très occupée.
    D’une part, je réponds à certaine demande concernant BROKER DEFENSE C’est bien une association de défense des gens escroqués.

    J’ai eu Monsieur Marc BOUZY comme contact très sympathique , mon dossier est en stand by car je n’ai pas les moyens financiers pour attaquer ! et pas de contrat juridique !
    je suis dans une impasse …. Mais il y a eu de nouvelles jurisprudences ….
    mon escroquerie d’un montant de 80.000 euros ! bien qu’il y ait eu un dépôt de plainte, est loin et peu problable d’être résolue … Vu que les fonds sont partis à l’étranger …
    je fais confiance aux autorités compétentes … vous savez je suis retraitée et heureusement que j’ai une retraite, cela m’a énormément impactée moralement, mais je suis assez battante en ce sens et ce n’est pas une maladie grave je me console ainsi …
    Il est vrai que l’on s’en veut d’avoir été aussi crédule, mais ces arnaqueurs sont de véritables escrocs sans foi ni loi aucun sentiment et tellement amicaux …. qu’ils nous piègent sans que l’on puisse s’en apercevoir ils jouents sur nos sentiments et notre fragilité .
    Pour en revenir à BROKER DEFENSE il y a une coût d’entrée de dossier et moi j’ai donné la somme de 199 euros d’entrée avec modèle de dépôt de plainte et 1200 euros en paiement du contrat de prestations de services…
    Ils sont passés à la télévision française également !

    Vous pouvez demander monsieur Marc BOUZY ou son associé;

    D’autre part, j’ai eu une demande d’informations de la part d’un monsieur Jean Yves pour sa tante mais l’adresse mail qu’il m’a donnée n’est pas valide s’il voit ce message qu’il me recontacte .
    Merci et bonne chance à tous ceux ou celles qui comme moi ont été escroqués …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez