La Publicité sur Internet : Vecteur d’Arnaque de premier choix !

La publicité est partout sur Internet… Sur Facebook, sur Google, dans les sites d’e-commerce ou encore accolée au moindre article de presse intéressant ! C’est clairement l’énergie qui fait « vivre » l’ensemble de cet écosystème numérique à l’échelle mondiale. Pourtant, elle affiche une vocation que vous ne soupçonnez peut-être même pas : la diffusion d’arnaques à grande échelle ! Comme nous allons le voir, les escrocs sont prêts à payer des encarts publicitaires partout sur le net pour mieux vous arnaquer… Comme quoi, tout est une affaire de rentabilité 😉 .

Commençons par un petit prérequis à la lecture de cet article : la compréhension de son fonctionnement.

Comment fonctionne la publicité sur Internet ?

Bases à connaitre

30 milliards de dollars : C’est le revenu publicitaire de Google sur 1 an (en 2016)… Certains d’entre vous doivent commencer à écarquiller les yeux car ils ne comprennent pas comment un moteur de recherche gratuit arrive à générer autant de revenus. Oui, c’est fort ! Je vais vous l’expliquer simplement…

Le principe de la publicité en ligne est simple : Un propriétaire de site internet (éditeur) qui désire gagner de l’argent avec la publicité propose à un professionnel (annonceur) qui souhaite se faire connaitre d’afficher une publicité. Ce dernier rémunère l’éditeur en fonction des interactions réalisées par les visiteurs (vous donc) : Clics, Vues, Inscriptions via un formulaire…

=> Plus il y a de visiteurs, plus les revenus sont élevés… logique et surtout statistique.

La mise en place des partenariats n’étant pas toujours aisée, des régies publicitaires sont apparues au fil du temps. Leur rôle est de réaliser l’intermédiaire entre les annonceurs et les éditeurs. Ces derniers proposent d’ailleurs souvent une interface Web qui facilite la mise en relation : les sites internet récupèrent des bouts de code qu’ils doivent simplement insérer dans leur site afin que les publicités fournies par les professionnels s’y affichent. Dans le but de rendre les publicités les plus pertinentes possibles, l’affichage est géré par un algorithme chargé d’analyser la page internet concernée ainsi que les sites précédemment explorées par les visiteurs. De cette manière, les publicités sont moins intrusives et paraissent naturelles ! Ben oui, c’est chiant la pub… 😉

Le cas des réseaux sociaux est légèrement en décalage : il n’y a pas d’intermédiaire (régie), ce sont eux qui proposent directement aux professionnels une interface pour diffuser des encarts publicitaires.

Voici quelques régies à connaître pour ceux qui lisent cet article et qui souhaitent s’afficher sur internet : Adsense, Outbrain… Vous vous souvenez des 30 milliards annoncés au début de l’article ?… ils sont générés essentiellement par la première régie désignée qui appartient à Google.

Donc pour résumer :

  • Les professionnels paient pour placer des publicités.
  • Les sites sont rémunérés par ces derniers (directement ou pas) en fonction des interactions des utilisateurs.

OK, mais alors comment ça se passe quand le professionnel est un arnaqueur ou un escroc ? Ben c’est pareil ! 😎

L’arnaqueur se rapproche d’une régie publicitaire pour diffuser ses annonces en échange de quelques deniers… Le principal étant évidemment qu’il dépense moins qu’il ne gagnera. Et ça marche !!! Si vous en doutez encore, ça ne sera plus le cas à la fin de cet article.

Le ciblage publicitaire, l’arme absolue des escrocs en ligne ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais sur internet, votre profil est parfaitement connu… On sait l’âge que vous avez, votre sexe et vos centres d’intérêts 8-O. Vous avez d’ailleurs probablement remarqué que certaines publicité ressemblent étrangement aux sites que vous avez précédemment visités, cela s’appelle du « ciblage marketing ». Cette opération est particulièrement aisée grâce aux cookies, ces petits traceurs que votre navigateur internet transporte de sites en sites. Eh bien, je vais peut-être vous surprendre, mais les escrocs utilisent ces techniques pour choisir vers qui leurs publicités malveillantes doivent être orientées.

Par exemple, si un individu souhaite monter une arnaque basée sur une crème beauté (on parle d’un cas analogue plus loin), il choisira de faire orienter ses publicités vers des profils susceptibles de tomber dans le panneau : femmes de plus de 50 ans par exemple. Les réseaux sociaux et notamment Facebook sont très (très) fort sur ce ciblage publicitaire. Vous n’êtes pas convaincu ? OK, alors lisez son guide de ciblage publicitaire.

Le plus marrant (façon de parler évidemment), c’est que plus vous passez du temps sur votre réseau social préféré, plus il est capable de déduire vos centre d’intérêts… Et encore… on n’a pas parlé de l’intelligence artificielle chargée de vous afficher les publicités ! –> C’est hors-sujet, on ne développe pas plus loin 🙂

Comment identifier une publicité sur internet ?

C’est comme le Port-Salut, c’est écrit dessus !

En effet, la législation concernant la publicité en ligne est plutôt claire à ce sujet. L’annonceur doit être identifiable aux abords de la publicité d’une part, et on doit savoir qu’il en s’agit d’une d’autre part…Pour cette raison, il est courant de lire des mentions « Contenu sponsorisé », « annonces »…

En image, ça donne ça :

Affichage de publicités par la régie Outbrain

Exemples d’arnaques publicitaires qui ont fait mouche

Dernièrement, plusieurs arnaques cachées derrières des publicités ont secoué le petit monde d’internet. Signal-Arnaques en a été témoin… plusieurs centaines de victimes et de témoignages ont été recensés ! Nous allons tenter de vous les présenter en image et surtout en quelques lignes.

Commençons par celle qui fait le plus de dégâts actuellement.

Une arnaque de vente de lampe militaire

Lumify, ShadowHawk ou encore Gladiator… Ces noms ne vous parlent pas ? Tant mieux… Ce sont des soi-disant « lampes militaires » que l’on retrouve régulièrement dans des publicités frauduleuses. Ces dernières entraînent les internautes dans une arnaque bien rodée.

Cette « fameuse lampe » change de nom régulièrement mais garde une efficacité constante. Redoutable ! L’explication point par point…

L’hameçon

Vous surfez tranquillement sur un site d’information sérieux et reconnu et vous tombez sur ce genre de publicité. (J’ai volontairement flouté celles qui ne nous intéressent pas !)

Oh ! Des milliers de Français achètent une lampe ! Comportement très bizarre tout de même…

Poussé par la curiosité, vous cliquez sur la publicité !

Le faux site « indépendant »

Vous tombez sur un site internet qui ressemble fortement à un article journalistique : gconomise.frInformations techniques, photos, avis clients, offres promotionnelles, publicités…, tout y est, ou presque :-\ car aucune mention légale n’est affichée sur le site.

En fait, en y regardant de plus près, tout est bidon ! Les avis clients sont tous faux, la date d’offre promotionnelle change tous les jours pour vous faire croire que vous tombez sur une affaire toute fraîche, et finalement le site ne parle que de cette lampe… Bref aucune impartialité, vous êtes donc sur celui des arnaqueurs 😎 !

Au passage, je me permets de vous faire passer un avis que j’ai lu et qui m’a fait mourir de rire (on est là pour ça aussi) :

La France en a assez de ces rôdeurs qui nous bouffe la vie. François Hollande devrait avoir honte d’interdire cette puissante lampe torche qui pourrait sortir de la merde notre pays.

😆 😆 😆 😆 Bienvenue dans le monde des arnaques ! Génial. Evidemment, notre président actuel se fiche éperdument de cette lampe… et difficile de voir son lien avec notre déclin économique.

Donc tout donne l’impression que l’article est rédigé de manière professionnelle pour vous donner envie d’acheter cette fameuse lampe… Si avez lu notre article sur la détection des sites internet frauduleux, vous devriez pouvoir commencer à sentir l’arnaque… Notamment en vous apercevant que ce site soi-disant Français est détenu par une société anglaise spécialisée dans les publicités 😉 . Résultat de ScamAdviser : http://www.scamadviser.com/check-website/gconomise.fr.

Mais alors, que se passe-t-il si je poursuis ma route vers l’achat de cette superbe lampe ? Je décide donc de cliquer sur un lien d’offre promotionnelle.

Les faux avis

Nous arrivons sur apothéose de l’arnaque ! On reprend les mêmes ingrédients que précédemment et on recommence mais en augmentant l’intensité. Aucun doute : si vous hésitiez encore pour réaliser cet achat impulsif, vous ne pourrez plus tenir bien longtemps ! 🙁

Les informations intéressantes sont notées en rouge dans l’image ci-dessous (cliquez dessus pour agrandir) :

Pour rappel, 2 articles que nous avions rédigé et qui sont particulièrement en phase avec cette publicité :

Le couperet tombe…

La suite vous la connaissez, ou du moins vous la supposez fortement.

Vous passez une commande et vous vous retrouvez dans une situation qui « pue » l’arnaque :

  • Absence de récapitulatif avant validation de la commande
  • Aucune indication quant aux délais de livraison
  • Pas de mail de confirmation
  • Le site internet n’affiche aucun moyen de contact
  • La facture ne se génère pas

Il suffit de lire les 173 témoignages de cet article pour comprendre ce qui arrive… La majorité se voit débiter de près de 150 € alors qu’elle pensait s’en tirer pour 30 €, certains ne voient jamais la couleur de la livraison, d’autre se retrouvent avec des prélèvements mensuels… Bref, pas cool 😐

Les crèmes beauté… La publicité aux 1000 visages !

Notre deuxième exemple est tout aussi sympathique que celui des lampes militaires, il s’agit d’une vente de crème beauté nommée LEUXIA. Ces dernières semaines, elle a fait un ravage sur Facebook. Le principe de l’arnaque est de vous attirer dans une arnaque d’abonnement caché : vous achetez un produit pour un prix dérisoire et votre compte se retrouve débité tous les mois d’un montant de plusieurs dizaines d’euros.  Si vous nous lisez régulièrement, vous devez la connaitre par cœur… Si ce n’est pas le cas, l’article est ici.

Cette arnaque a beaucoup fait parler d’elle car elle s’est appuyée sur une publicité particulière : la recommandation d’une star de la télévision. Et oui, c’est le B.A.BA du marketing, vous achèterez plus facilement si c’est une personne influente qui vous conseille.

Voici la publicité sur laquelle des centaines de victimes sont tombées :

Evidemment, il s’agit d’un montage et Sophie DAVANT a elle-même dénoncé cette arnaque ! Comme quoi, être victime d’une arnaque, ça peut arriver à tout le monde…

Responsabilités des sites qui diffusent des publicités

Pour répondre à cette question de manière simple et précise, je vais m’appuyer succinctement sur la LCEN (loi de confiance dans l’économie numérique). Elle définit les 2 rôles possibles d’un site internet : Editeur ou Hébergeur. Ce rôle est déterminé en fonction des actes réalisés par le site.

Un éditeur est un site internet qui rédige du contenu alors qu’un hébergeur ne fournit que l’interface technique pour que le contenu soit diffusé. Le deuxième bénéficie d’une responsabilité automatiquement allégé tant qu’il n’est pas informé par un tiers de l’aspect illicite de ce qu’il diffuse…

De ce fait, la réponse est multiple :

  • Un site internet qui affiche une publicité par ses propres moyens est potentiellement responsable de celle-ci (il est éditeur).
  • Un site internet qui affiche une publicité par le biais d’une régie n’a, à priori, pas de responsabilité puisqu’il n’a même pas connaissance du contenu affiché dans son espace publicitaire (il est hébergeur).
  • Une régie publicitaire peut voir sa responsabilité engagée si elle effectue une modération des annonces diffusée. En effet, dans ce cas, elle se place en position d’éditeur comme notre site dans le premier cas. Par contre, si elle n’effectue pas de modération, elle reste en position d’hébergeur et se doit de supprimer le contenu lorsqu’un caractère illicite lui est signalé.

Et c’est sur ce dernier point que vous avez du pouvoir ! 

Signaler une arnaque rencontrée dans une publicité

En tant qu’internaute, vous avez la possibilité de signaler les publicités qui cachent des arnaques !

Je vous communique les 2 adresses à connaitre pour informer les 2 plus grands « publicitaires » de la planète susnommés Facebook et Google.

Que conclure de la publicité sur internet ?

  • Les arnaqueurs sont prêts à payer cher pour vous ramener chez eux.
  • Les publicités s’adaptent à vous.

Et le conseil à retenir par-dessus tous les autres :

Ce n’est pas parce que vous êtes sur un site de confiance que les publicités le sont ! 

… les pires que nous ayons vu se situaient sur des sites journalistiques Français de bonne réputation.

La Publicité sur Internet : Vecteur d’Arnaque de premier choix !
4 (80%) 1 vote

7 réponses

  1. Chedeau Elisabeth dit :

    J’ai commandé il y a plus de trois mois un sac Longchamp,en solde 75% de remise.
    Je ne l’ai jamais reçu . Une arnaque de plus !!!

  2. Bonjour,
    Je me permets de vous contacter pour vous signaler cette arnaque.
    J’en est était victime en décembre 2016, la même lampe sous un autre nom, cette blague ma coûtait 75.80 euros et 9.80 euros d’abonnement au lieu 23.50 annoncer au départ, du coût annulation de ma carte bleu et obliger d’en recommandée une autre, et le comble il ont essayer de me prélever 3 fois depuis le mois de décembre la somme de 75.80 euros et encore une fois hier, rejeter par la banque comme la carte pour cet achat n’existe plus.

    Cordialement, Monsieur FRANCAUD.T

    PS voici l’adresse du site: shadow hawk info@base.happy-plans.frplans.fr

  3. RIVIERE dit :

    bonjour ,
    je viens de me faire avoir aujourd’hui en commandant une montre colour watches ( pub en première page de portail orange? aucun mail de retour , aucun reçu ;
    comment dois-je proceder maintenant et ai-je une possibilité d’arreter le processus;
    orange a t-il une responsabilité dans cette arnaque ?

  1. 1 août 2017

    […] Vente de lampes militaires bidons […]

  2. 16 février 2018

    […] peuvent rapporter gros. Pour cette raison, nos escrocs préférés n’hésitent pas à acheter de la publicité en masse sur les réseaux sociaux pour y diffuser des annonces alléchantes : jeux concours, […]

  3. 26 mars 2018

    […] arnaques reposent sur une communication bien étudiée : des sites web très bien positionnés lors d’une recherche sur Internet, des flyers avec des listes de numéros d’urgence régulièrement laissés dans les boîtes […]

  4. 26 juin 2018

    […] général, tout commence sur les réseaux sociaux. Vous tombez sur une publicité alléchante qui vous propose de consulter une fiche détaillée du produit en question en échange de vos […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *