Vous avez reçu un mail de la Brigade des mineurs ? C’est une arnaque !

Vous avez reçu un mail d’une personne qui prétend appartenir à la Brigade de protection des mineurs (BPM) ? Nul affolement, c’est une arnaque. Le message en question vous indique que vous vous êtes rendu coupable d’infractions vraiment pas cool : Pédophilie, pédopornographie, exhibitionnisme ou d’autres « joyeusetés » du genre… En absence de réponse de votre part, c’est à la case poursuites judiciaires qu’on vous menace de vous rendre. Dans cet article, on décrypte l’arnaque pour vous 😉

Grâce à son esprit communautaire, Signal-Arnaques est un bel observatoire des arnaques en ligne. L’arnaque dont nous parlons aujourd’hui est précisément née fin Septembre 2020 et ne cesse de prendre de l’ampleur depuis…

Evolution du nombre d’arnaques usurpant l’identité des forces de l’ordre

Son principe est bien connu : des escrocs s’appuient sur la peur pour piéger massivement les internautes et leur soutirer de l’argent. Pour cela, rien de plus efficace que d’usurper l’identité des autorités : Police, gendarmerie, Europol, Interpol… Tout le monde y passe.

A quoi ressemble l’arnaque ?

Les centaines de témoignages recueillis le confirment : cette arnaque est diffusée par mail.

Dans la majorité des cas, le courriel contient un texte « type » dans le corps du mail ou dans une pièce jointe qui ressemble à celle-ci :

Courrier-type d’une arnaque d’usurpation de la brigade des mineurs

Tous les ingrédients sont réunis pour faire peur : Logo officiel, tampon, signature, termes techniques… On retrouve cette architecture dans quasiment tous les cas.

Comment fonctionne-t-elle ?

L’arnaque est simple : dans le mail envoyé, l’arnaqueur laisse un moyen de le contacter. Il peut s’agir d’un numéro de téléphone ou d’une adresse mail.

La victime, ou plutôt la future victime, prend contact avec l’escroc qui l’invite à verser une « amende » pour éviter des poursuites judiciaires. Le paiement se fait la plupart du temps par le biais de coupons de paiement achetables dans un bureau de tabac.

Si la victime transmet les codes affichés sur les coupons, l’arnaque est accomplie et l’escroc ne donne plus signe de vie.

Quel type d’arnaqueur diffuse ces arnaques ?

Ces arnaques ne demandent pas de connaissances techniques particulières pour être diffusées. Par contre, elles requièrent l’expertise d’escrocs spécialisés dans l’ingénierie sociale et la manipulation des victimes.

Pour ces raisons, ce ne sont pas des hackers qui les orchestrent mais tout simplement des brouteurs d’Afrique de l’Ouest. Ces individus, qui parfois sont aidés de complices en France, signent clairement l’arnaque par des techniques qu’ils maitrisent :

  • Manipulation et pression psychologiques
  • Utilisation de moyens de paiement difficilement traçables et couramment utilisés dans leurs arnaques (coupons de paiement PCS, Transcash ou Néosurf)
  • Utilisation basique de bases de données d’emails piratés

Pourquoi l’arnaque fonctionne si bien ?

Comment une arnaque aussi simple peut-elle devenir l’arnaque de l’année ?

Pour plusieurs raisons en réalité :

  • Elle utilise la peur comme principal levier grâce à l’image des autorités (logos, termes utilisés…)
  • Elle s’offre une crédibilité en affichant les nom de fonctionnaires réels… La liste est plutôt longue. De cette manière un internaute qui aurait des doutes et ferait des recherches de noms sur internet pourrait s’y méprendre.
  • Elle est diffusée très massivement par le biais de « SPAMS » : Il suffit qu’un faible pourcentage de destinataires y réponde pour générer des revenus élevés pour l’escroc.

Que faut-il faire si vous recevez ce mail ?

La réponse est plutôt simple : RIEN ou presque…

Pour bien faire, il faut :

  • Signaler l’arnaque sur une plateforme communautaire pour informer un maximum de monde. Il convient d’afficher le plus d’informations possibles quant au mail reçu et de transmettre une copie de la pièce jointe.
  • Cliquer sur le bouton « SPAM » de votre messagerie pour remonter l’information automatiquement vers le fournisseur de messagerie.

Il n’est pas nécessaire de porter plainte si vous n’êtes pas tombé dans le piège. Cela ne ferait que d’inonder les autorités (police, gendarmerie, procureurs…) d’informations peu utiles.

Comment ont-ils eu votre adresse de messagerie ?

Les brouteurs utilisent des listes de mails piratés facilement trouvables sur internet. Ces listes contiennent des combinaisons « Adresse Mail / Mots de passe ».

Ils ont juste à rentrer dans l’une d’entre elle et à adresser leurs arnaques aux autres adresses de la liste. Rien de très compliqué en soi.

L’avantage d’utiliser une adresse mail piratée plutôt que d’en créer une nouvelle est que leur délivrabilité est naturellement meilleure. Les anti-Spams se font en effet plus facilement tromper par des emails provenant d’adresses anciennes réputées sans problème.

Qui sont les victimes de cette arnaque ?

Naturellement, on pourrait s’imaginer que les victimes, celles qui paient donc, sont forcément des personnes qui ont des choses à se reprocher…

La réalité est un peu plus différente. Habitués à se cacher, les vrais pédophiles ou autres délinquants du genre disposent naturellement d’une méfiance assez élevée… Peu d’entre eux tombent dans le panneau. Les vraies victimes sont principalement des personnes qui paniquent. Elles n’ont pas nécessairement des choses à se reprocher.

Que faire si vous avez payé et que vous êtes tombé dans le piège des escrocs ?

Dans ce cas, les conseils précédemment donnés s’appliquent mais le dépôt de plainte peut être utile. Cela ne permettra probablement pas de récupérer l’argent mais au moins, l’accumulation des plaintes pourra inciter les autorités à s’intéresser au problème…

Pour aller plus loin

Etant donné que cette arnaque est plutôt virulente actuellement sur le territoire français, nous avons pu établir des listes intéressantes pour ceux qui voudraient creuser le sujet :

Je pense que nous sommes arrivés au terme de cet article. Vous avez d’autres questions, des remarques ? N’hésitez pas à utiliser les commentaires, ils sont là pour ça 😉 .

28 réponses

  1. Helene Bravard dit :

    Bravo pour votre vigilance et votre savoir faire,
    grâce à vous, bien des gens ont évité les arnaques sur internet
    Grand merci à vous tous

  2. Eric Gabert dit :

    voila une variante : l’email ne comporte pas le nom de la personne visée, ni ses coordonnées puisqu’il est généraliste et envoyé à des milliers de personnes.

    Je suis Vianney DYEVRE, commissaire générale de la police fédérale, élue au poste de directrice d’Europol » la brigade de protection des mineurs (BPM) », je vous contacte peu après une saisie informatique de la Cyber-infiltration pour vous informer que vous faites l’objet de poursuites judiciaires en vigueur : la pédopornographie.

    En recourant à Internet, vous avez commis des infractions en regardant des vidéos pornographiques mettant en scène des jeunes de moins de 18 ans. Pour votre information, la pédopornographie est strictement interdite. Selon l’article 227-23 du Code pénal, le fait de consulter habituellement la représentation d’un mineur lorsque cette représentation présente un caractère pornographique est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende. Les vidéos que vous avez regardées ont été enregistrées par notre cyber Gendarme et constituent les preuves de vos infractions.

    Vous êtes prié de vous faire entendre par mail en nous écrivant vos justifications pour qu’elles soient mises en examen et vérifiées afin d’évaluer les sanctions, cela dans un délai strict de 24 heures. Passé ce délai, nous nous verrons dans l’obligation de transmettre notre rapport à Mme Myriam Quemener, procureur adjoint au tribunal de grande instance de Créteil et spécialiste de

    cybercriminalité pour établir un mandat d’arrêt à votre encontre, le transmettre à la Gendarmerie la plus proche de votre lieu de résidence pour votre arrestation.

    Maintenant vous êtes prévenu.

  3. Christelle dit :

    Bonjour,
    merci encore pour le partage de vos connaissances sur les arnaques d’internet et les conseils donnés pour nous protéger.
    Je serai ravie d’échanger avec vous sur certains entités morales en tant que syndic qui utilisent la toile comme terrain de capture de future victime.. de spoliation ou d’escroquerie .
    Malheureusement la dématérialisation durant la période n’a fait qu’aggraver la situation déjà existante : »les associations de consommateurs estiment que la profession n’a pas fait la démonstration de ses capacités à s’adapter, à innover et à évoluer depuis le début de la crise. quid de la sécurité juridique de ces réunions dématérialisées; comment s’assurer de l’identité réelle des participants, comment garantir la sécurité des votes? ». Les relations déjà peu fluides entre syndic de copropriété et associations de consommateurs ne se sont pas améliorées. SOURCE LE PARTICULIER n° 1183

  4. PATTIER ROLAND dit :

    Merci de dénoncer ces arnaques moi aussi j’ai reçu 2 convocations de justice de Catherine DE BOLLE et
    Christian RODRIGUEZ directeur de la gendarmerie nationale
    Grand merci

  5. Reilly dit :

    J’ai bien ri quand j’ai reçu cette grossière tentative d’arnaque. J’ai répondu au très certainement sympathique brouteur ivoirien que la seule chose dont il pouvait m’ accuser était d’avoir gagné beaucoup d’argent en faisant trimer ses compatriotes.
    Mais je suis certain que des gogoles ont déjà versé du blé après avoir reçu ce genre de mail.

  6. sardien dit :

    MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR

    —————-

    DIRECTION GÉNÉRALE

    DE LA GENDARMERIE NATIONALE (DGGN)

    —————-

    SOUS-DIRECTION

    DE LA POLICE JUDICIAIRE (SDPJ)

    _Dossier N°:OP/ATTN-09/21_

    À VOTRE ATTENTION

    Les enquêteurs spécialisés en technologies numériques dénommés enquêteurs NTECH de la Sous-direction de la police judiciaire (SDPJ) portent à votre connaissance qu’après une opération informatique de la Cyber-infiltration en matière de pédopornographie, pédophilie, cyber-pornographie, exhibitionniste, trafic sexuel depuis 2009).

    Il en ressort que vous faites l’objet d’une enquête judiciaire en cours de traitement notamment pour les actes sus-indiqués

    Au regard de la loi n° 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance, de la loi n° 2016-297 du 14 mars 2016 relative à la protection de l’enfant.

    Vous vous êtes rendu coupable de propositions, de partage, de diffusion, d’échanges de supports à caractères pornographiques, d’atteinte sexuelle sans violence sur mineur, en ayant recours à Internet (Site de rencontre, échange email, Réseaux sociaux) avec des mineurs. Des photos dénudées que vous envoyez aux mineurs et vice-versa ont été interceptées par notre cyber Gendarme et constituent les preuves de vos infractions.

    Veuillez dès réception dudit courriel contacter incessamment Monsieur Hugo ARER, Commissaire Divisionnaire, préfecture de Paris afin de régler au plus vite cette situation relevant d’une éventuelle ignorance de votre part.

    RESPONSABLE EN CHARGE BRIGADE DE LA POLICE JUDICIAIRE DE PARIS

    Monsieur. Hugo ARER

    Commissaire Divisionnaire

    Email: simon.leroy@qualityservice.com

    Passé le délai de 24 heures, nous entamerons une procédure formelle à savoir un mandat d’arrêt. Vos coordonnées ainsi que votre portrait photo seront transmis à tous les organismes de protection de l’enfant ainsi qu’aux Médias de masse pour une large diffusion de vos actes.

    Cordialement,

  7. Leloup Pascal dit :

    Ce qu’il faut savoir aussi c’est que les forces de l’ordre ou la justice ne vous contacterons jamais par mail. Généralement ils vous enverrons un courrier si vous avez fautez ou directement une amende. De même les convocations se font essentiellement par courrier.
    Pour ce qui est des amendes elles ne sont réglées que sur réception de celles-ci.

  8. Charles Ranchon dit :

    Il serait drôle que certains arnaqueurs s’en prennent aux sensiblités et aux convictions religieuses avec, prenant par exemple pour cible les catholiques, des menaces d’excommunion émanant directement du Vatican. Personne n’y a encore pensé jusque là..

  9. MR ROGER F WARBY dit :

    Bravo pour votre surveillance !

  10. Grillet dit :

    Merci encore pour vos informations toujours pertinentes et bravo pour votre site!

  11. Barbier dit :

    Bonjour
    Les adresses mails du ministère de l’intérieur finissent toutes par : .gouv.fr
    Donc une adresse venant d’un service du ministère de l’intérieur se terminant par gmail ou autre est une arnaque

  12. Edmée dit :

    Oui, moi aussi j’ai reçu cette « menace » …Je n’ai pas ouvert le lien ….j’ai essayé de la communiquer à ABUSE ORANGE et à ABUSE RESPONSYS avec l’en tête, comme je le fais avec tous les messages douteux et, je me demande pourquoi, j’ai immédiatement eu 2 réponses « non delivery system » !!!! donc les sites spéciaux ABUSE n’ont pas été alertés ???? Merci pour votre vigilance.

  13. Sylvain dit :

    Arnaque également reçu ce 27 Septembre 2021 comme beaucoup ici.
    Petit coup de pression comme beaucoup d’entre vous car même si je n’ai rien à me reprocher ca interroge.
    Voici le genre de questions à se poser dans ce cas. Est ce que :

    – Tu n’as rien à te reprocher
    – Il y a des fautes (là étrangement il n’y en a pas trop)
    – Les tournures de phrase sont particulières (là aussi ca va)
    – La mise en forme du mail (écrit en rouge, pas de Madame, monsieur, pas de Cordialement, aligné au centre avec un gros espace en haut… Ça n’est pas très gouvernemental…)
    – Les images sont étranges (là pour un logo du gouvernement Français, c’est pas bien soigné, tout écrasé…)
    – Les convocations en justice se font par courrier recommandé et non par email.

    Enfin voilà. en tout cas merci au journaliste Anthony Legros pour cet article qui je pense en sauve plus d’un.

  14. Je suis reconnaissante à Signal Arnaques de m’informer sur des pièges où il est facile de tomber !
    Ensemble, nous sommes plus forts pour nous défendre alors merci à son fondateur !

  15. jp renault dit :

    Bonjour, auprès consultation de mon commissariat local pour information, il apparait que sur le document que l’on reçoit par mail, il est est fait référence à la fois à la police nationale et à la gendarmerie, ce qui est incompatible au niveau administration, d’où l »arnaque évidente.

  16. gbt0 dit :

    j’ai déjà reçu cette arnaque plusieurs fois et… j’ai bien ri ! Ce que je ne comprends pas c’est qu’elle est archi-connue et continue à franchir tous les filtres anti-spams des opérateurs, ÉTONNANT NON ? Je constate une fois de plus que les opérateurs bloquent des messages légitimes mais que les filtres sont des passoires pour des arnaques du genre et j’en reçois 4 à 5 par semaine notamment bancaires. Hé oui j’ai des comptes dans au moins 15 banques et je devrais vérifier mes identifiants tous les mois en cliquant, bien entendu, sur la case piège, incroyable ! Je crois, moi, que les opérateurs ne font pas grand chose pour éradiquer le mal ! Note : toutes les tentatives d’arnaque reçues sont transmises au service sécurité de mon opérateur mais aussi à Signal Spam. Hélas, peu de gens le font et se contente de tuer le message.

  17. boeckx michèle dit :

    Merci beaucoup !
    J’ai reçu cette arnaque samedi 2 octobre dans ma boite mail prioritaire !
    Surprise ! Je n’habite pas en France ! Si convocation, je devrais la recevoir des autorités belges ! De plus, ces trucs de pedo, porno ne m’intéressent pas du tout.donc j’ai signalé l’arnaque sans ouvrir le lien.
    Je viens de partatger votre article pour mes amis Face Bookiens…

  18. même si l’on a rien à se reprocher, le fait de recevoir un mail de se genre est d’abord :
    – interrogateur, puis déroutant, puis déstabilisant, puis stressant et enfin apeurant : car je n’ose imaginer que nos différents opérateurs ne puissent les classer dans les spam, car en effet certains messages intéressants sont mis dans les spam mais pas ces messages d’arnaques ! chercher l’erreur…le progrès c’est bien beau mais malheureusement rien ni personne ne se prépare à la malveillance

  19. Anne L'HELGOUAC'H dit :

    je viens de la recevoir ! en 2 exemplaires

    ✅ DGGN-BPM-N° 151967403 (CONVOCATION)
    jeudi 7 Octobre, 15:24 (il y a 15 heures)
    625 Ko
    Assurer un Suivi
    De : DGP-FranceConnect
    A : Protectionmineur@neuf.fr
    1 pièce jointe

    PLAINTE
    Gendarmerie Nationale

    Ci-joint votre convocation.
    ACCUSATIONS:
    * PÉDOPORNOGRAPHIE
    * SITE PORNOGRAPHIQUE
    * CYBER PORNOGRAPHIE
    * DÉTOURNEMENT DE MINEURS

    Vous êtes convié à répondre dans le plus bref délai.
    Cordialement,
    PERMANENCE BPM (BRlGADE DE PROTECTlON DES MlNEURS) –

  20. garcia gilbert dit :

    je vous remercie pour ces précieuses information. Je n’ai pas répondu au mail et je vais de ce pas porté plainte à la gendarmerie
    merci à l’ensemble des témoignages qui permette avant toute réponse de nous mettre en garde sur ces fraudeurs

    • Anthony Legros dit :

      Dans l’article, nous précisons que, dans ce cas, le dépôt de plainte est inutile : « Il n’est pas nécessaire de porter plainte si vous n’êtes pas tombé dans le piège. Cela ne ferait que d’inonder les autorités (police, gendarmerie, procureurs…) d’informations peu utiles. »

  21. ghislaine gwizdek-Guaus dit :

    Reçu ce jour le même courrier… c’est toujours inquiétant tout de même… Comment fait-il réagir pour que les coupables de l’arnaque arrêtent (et soient arrêtés!)?

  22. Hyacinthe dit :

    j’ai répondu malheureusement, étape et étape 2, dans un moment de panique j’ai accepté l’offre à l’amiable, m’invitant a payer.
    cela est extrêmement stressant, tardivement j’ai pensé à une arnaque
    Je n’ai pas payé ( peut on faire pression sur moi pour payer cette somme?), je viens de déposer une plainte.
    J’attends un appel de la gendarmerie pour aller la signer.

  23. freret dit :

    des escrocs au 0756840123–0756806808..

  24. Ferey dit :

    Bonjour, c’est le troisième mails que je reçois de plus en plus menaçant, je suis aller à la gendarmerie qui m’ont spécifier que j’étais le cinquième de la journée , de ne pas en tenir compte et de le signaler sur la plateforme de l’état

  25. Collet dit :

    bonjour, j’ai reçu un E-Mail concernant une convocation(brigade.des.mineurs@gendarmerie-gouv-bpm.org. Apparement cela serait un site frauduleux.

  26. Denis Koenig dit :

    merci pour votre obligeance je reçois tous les jours des mails de différente banques auquel je n ai pas de compte et des spams par dizaines chaque semaines mais que fait la police du web.il n est possible de coincer ces individus n y a t il pas d accord avec ces pays d Afriques qui on le sait sont majoritairement les investigateurs de ces arnaques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez